Les 55 Jours de Pékin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 55 jours de Pékin)
Aller à : navigation, rechercher
Les 55 Jours de Pekin
Description de l'image 55-Days-Peking.jpg.
Titre original 55 Days at Peking
Réalisation Nicholas Ray
Scénario Philip Yodan
Bernard Gordon
Acteurs principaux
Sociétés de production Samuel Bronston Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film historique
Durée 154 minutes
Sortie 1963

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les 55 Jours de Pékin (55 Days at Peking) est un film américain réalisé par Nicholas Ray, sorti en 1963.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pékin, 1900. La révolte des Boxers prend de l'ampleur et les autorités chinoises sont divisées : le général Jung-Lu presse l'impératrice Tzu-Hsi d'arrêter les fanatiques, tandis que le prince Tuan lui conseille de les aider à chasser les étrangers. Face à la menace de conflit, les délégations étrangères regroupées au sein du Quartier des légations, organisent leur défense. Le major Matt Lewis arrive à Pékin à la tête d'un détachement chargé de protéger l'ambassade américaine. Il y rencontre la baronne Natacha Ivanoff et l'ambassadeur britannique, Sir Arthur Robertson. Le 20 juin, le siège du quartier des ambassades commence. Il durera 55 jours.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

La ville de Pékin fut reconstituée sur plus de 100 hectares à Las Rozas de Madrid, dans les environs de Madrid. De nombreux Chinois d'Espagne et d'Europe furent engagés comme figurants[1],[2].

Le plan-séquence d'ouverture survole les concessions des pays occidentaux, pendant la montée des couleurs au son de l'hymne national. Seuls les huit délégations armées sur les onze délégations sont cependant évoqués : Belgique et Pays-Bas ne sont pas mentionnés, alors que la bannière espagnole, en lieu et place de la nation d'Autriche-Hongrie n'est sans doute présente que de façon opportuniste (le film est tourné en Espagne). La mise en scène des protagonistes chinois souffre d'incongruités historiques dans les costumes, les étendards, et les situations[3]. La plus connue place l'audience de l'impératrice Tseu-Hi dans la pagode du Temple du ciel plutôt que dans la Cité interdite.

Critiques[modifier | modifier le code]

« La réalisation est constamment grandiose, mêlant habilement les actions violentes avec une figuration énorme, réalisées à la perfection, et les scènes plus calmes... »

— Cinématographie française, 1er juin 1963

« Sur un canevas historique dont on s'étonne d'ailleurs qu'il n'avait pas encore inspiré le cinéma, Nicholas Ray a brodé une histoire d'amour et d’héroïsme susceptible de plaire à tous les spectateurs »

— Le soir de Bruxelles, 4 juin 1963

« Le plus grand (et le premier) western chinois. On pense souvent à Alamo, mais dans un décor très différent... L'ampleur des moyens mis en œuvre est saisissante. Un film où l'on en a plein la vue. »

— Candide, 6 juin 1963

« Une superproduction qui croule sous le luxe et la beauté... Pendant deux heures trente, on plonge avec délices et frissons au cœur de la Cité Interdite. »

— Pascal Mathieu, VSD, 2 juin 1963

DVD / Blu-ray[modifier | modifier le code]

- DVD : Le film a connu plusieurs éditions en France (Toutes sont des Zone 2 Pal).

  • Le en DVD Keep Case chez Opening au ratio 2.20:1 panoramique 16/9 en version Française et Anglaise 1.0 Dolby Digital Mono avec des sous-titres français. En bonus les critiques du film. Il est distribué par Aventi Distribution [4].
  • Le réédition de la précédente avec les mêmes caractéristiques techniques et les mêmes bonus [5].
  • Le en Digipack édition restaurée toujours chez Opening au ratio 2.20:1 panoramique 16/9 en version Française et Anglaise 2.0 Dolby Digital Mono avec sous-titres français. En bonus des biographies des acteurs ainsi que leurs filmographies, les critiques ainsi que des bandes annonces. Il est distribué par Aventi Distribution [6].
  • Le en édition collector Double DVD chez Filmedia au ratio 2.20:1 panoramique 16/9 en version Française et Anglaise 2.0 Dolby Digital Mon et Anglaise 5.1 avec sous-titres français. 6 Documentaires sur la fabrication du film, portraits des acteurs et contexte historique, interviews des acteurs de l'époque. Il est distribué par Seven 7 [7].

- Blu-ray : Le film n'a connu qu'une seule édition en France.

  • Le en Blu-ray chez Filmedia au ratio 2.20:1 panoramique 16/9 natif 1080p en version Anglaise 5.1 DTS HDMA et en Français et Anglais 2.0 Dolby Digital Mono avec sous-titres français. Les bonus sont identiques à la version collector. Il s'agit d'une édition région B [8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]