500 miles d'Indianapolis 1919

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les 500 miles d'Indianapolis 1919, courus sur l'Indianapolis Motor Speedway et organisés le 31 mai 1919, ont été remportés par le pilote américain Howdy Wilcox sur une Peugeot.

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Ligne Intérieur Intérieur
centre
Extérieur
centre
Extérieur
1 Drapeau : France René Thomas Drapeau : États-Unis Howdy Wilcox Drapeau : France Albert Guyot Drapeau : États-Unis Ralph DePalma
2 Drapeau : États-Unis Eddie O'Donnell Drapeau : France Paul Bablot Drapeau : États-Unis Art Klein Drapeau : États-Unis Eddie Hearne
3 Drapeau : États-Unis Earl Cooper Drapeau : Canada Ira Vail Drapeau : États-Unis Charles Kirkpatrick Drapeau : États-Unis Louis Chevrolet
4 Drapeau : France Louis Wagner Drapeau : États-Unis Joe Boyer Drapeau : États-Unis Ralph Mulford Drapeau : États-Unis Gaston Chevrolet
5 Drapeau : États-Unis W. W. Brown Drapeau : États-Unis Arthur Thurman Drapeau : États-Unis Roscoe Sarles Drapeau : États-Unis Cliff Durant
6 Drapeau : États-Unis Ray Howard Drapeau : France Jules Goux Drapeau : États-Unis Wilbur D'Alene Drapeau : États-Unis Kurt Hitke
7 Drapeau : États-Unis Louis Lecocq Drapeau : États-Unis Ora Haibe Drapeau : États-Unis Denny Hickey Drapeau : États-Unis Tom Alley
8 Drapeau : États-Unis Elmer T. Shannon Drapeau : États-Unis Omat Toft Drapeau : États-Unis Tommy Milton Drapeau : France André Boillot
9 Drapeau : États-Unis J. J. McCoy

La pole fut réalisée par René Thomas à la moyenne de 104,7 mph, soit 168,5 km/h.

Classement final[modifier | modifier le code]

Grand Prix d'Indanapolis 1919.
Sous un autre angle.
Jules Goux, troisième de l'édition, sur la Peugeot 4.5L n°6.
Caricature de Goux, après l'épreuve.
Caricature de René Thomas, insatisfait de son résultat.
# Pilote Voiture Tours Temps/Abandon
1 Drapeau : États-Unis Howdy Wilcox Peugeot 200 5 h 42 min 57 s
2 Drapeau : États-Unis Eddie Hearne Stutz 200  
3 Drapeau : France Jules Goux Peugeot 200  
4 Drapeau : France Albert Guyot Ballot 200  
5 Drapeau : États-Unis Tom Alley Bender 200  
6 Drapeau : États-Unis Ralph DePalma Packard 200  
7 Drapeau : États-Unis Louis Chevrolet Frontenac 200  
8 Drapeau : Canada Ira Vail Hudson 200  
9 Drapeau : États-Unis Denny Hickey Hoskins-Hudson 200  
10 Drapeau : États-Unis Gaston Chevrolet Frontenac 200  
11 Drapeau : France René Thomas Ballot 200  
12 Drapeau : États-Unis Earl Cooper Stutz 200  
13 Drapeau : États-Unis Elmer T. Shannon Shannon-Duesenberg 200  
14 Drapeau : États-Unis Ora Haibe Hudson 200
15 Drapeau : France André Boillot Peugeot 195 accident
16 Drapeau : États-Unis Ray Howard Peugeot 130 pression d'huile
17 Drapeau : États-Unis Wilbur D'Alene Duesenberg 120 mécanique
18 Drapeau : États-Unis Louis LeCocq Duesenberg 96 accident mortel
19 Drapeau : États-Unis Art Klein Peugeot 70 fuite d'huile
20 Drapeau : États-Unis Charles Kirkpatrick Mercedes 69 mécanique
21 Drapeau : France Paul Bablot Ballot 63 accident
22 Drapeau : États-Unis Eddie O'Donnell Duesenberg 60 moteur
23 Drapeau : États-Unis Kurt Hitke Duesenberg 56 mécanique
24 Drapeau : États-Unis Cliff Durant Stutz 54 direction
25 Drapeau : États-Unis Tommy Milton Duesenberg 50 mécanique
26 Drapeau : France Louis Wagner Ballot 44 roue cassée
27 Drapeau : États-Unis Arthur Thurman Duesenberg 44 accident mortel
28 Drapeau : États-Unis Omar Toft Miller 44 mécanique
29 Drapeau : États-Unis Ralph Mulford Frontenac 37 mécanique
30 Drapeau : États-Unis J. J. McCoy McCoy 36 fuite d'huile
31 Drapeau : États-Unis Joe Boyer Frontenac 30 mécanique
32 Drapeau : États-Unis W. W. Brown Brown-Hudson Brett 14 mécanique
33 Drapeau : États-Unis Roscoe Sarles Miller 8 mécanique

Notes[modifier | modifier le code]

La course fut marquée par les accidents mortels de Louis Lecocq et d'Arthur Thurman. Leurs mécaniciens embarqués respectifs, Robert Bandini et Nicholas Molinero, furent également tués.

Sources[modifier | modifier le code]