4e régiment du service militaire adapté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Régiment du service militaire adapté de la Réunion
Image illustrative de l’article 4e régiment du service militaire adapté
Image illustrative de l’article 4e régiment du service militaire adapté
Insigne du Centre militaire de préformation réunionnais.
Insigne du Régiment de service militaire adapté de La Réunion.

Création 1965
Pays Drapeau de la France France
Allégeance Ministère des Outre-mer
Branche Armée de Terre
Type Troupes de marine
Rôle École de formation
Effectif 1 200
Garnison Saint-Pierre (La Réunion)
Surnom RSMA-R
Couleurs drapeau du RSMA-R
Devise Apprendre à réussir

Le régiment du service militaire adapté de La Réunion (RSMA-R) a été créé en 1965 sous l'appellation initiale de Centre militaire de préformation. Il est basé à La Réunion dans l'océan Indien. Le 12 mai 1973 le 4e BSMA reçoit la garde de l'étendard du 7e régiment d'artillerie de marine. En 1988, le 4e RSMA crée un détachement du service militaire adapté à Combani, sur l'île de Mayotte. En 2010, le 4e RSMA prend l'appellation de régiment de service militaire adapté de La Réunion (RSMA-R). Le 31 août 2011, est créée officiellement la 4e compagnie de formation professionnelle (CFP4) stationnée au quartier Suacot[1].

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1965 : création à La Réunion (Saint-Denis, CMPR : centre militaire de préformation de la Réunion)
  • 1969: le Centre Militaire de Préformation devient le 4°Bataillon de Service militaire adapté
  • 1976: le 4°BSMA devient le 4e Régiment de Service militaire adapté de la Réunion
  • 1989: création d'un détachement à Mayotte/Combani: le DSMA)
  • 1994: création d'unités à Hellbourg et à Bourg-Murat (Schéma d'aménagement des Hauts de la Réunion)
  • 1999 : professionnalisation du SMA: le Régiment incorpore son premier contingent de "volontaires stagiaires"
  • 2010 : appellation RSMA-R, et montée en puissance (plan SMA 6000)
  • 2011 : création d'une 7e compagnie
  • 2012 : regroupement de l'état-major à Saint-Pierre
  • 2013 : fermeture du site d'Hell-Bourg et regroupement à Saint-Pierre. A l'été, le RSMA de La Réunion, devenu le plus gros régiment d'outremer, se voit remettre son drapeau spécifique marquant son ancrage à La Réunion.
  • 2015: le régiment à finalisé sa montée en puissance. 1360 jeunes passent dans ses rangs chaque année. Il dispense une formation dans 35 métiers.

Sa devise est : « Apprendre à réussir ».

Étendard et drapeau[modifier | modifier le code]

Dépositaire de l'étendard du 7e régiment d'artillerie de Marine, qui porte dans ses plis l'inscription Madagascar-1896[2] de 1973 à 2017, le régiment a reçu officiellement son drapeau le 27 juin 2013 au nom du Régiment du Service militaire adapté de La Réunion.

Organisation[modifier | modifier le code]

Appartenant au ministère des outre-mers, le RSMA de La Réunion est un des 7 régiments du SMA. C'est le plus gros régiment du SMA (un quart des effectifs). Les cadres affectés au SMA sont détachés par le ministère de la défense au ministère des outre-mers.

  • l'état major, transféré en 2012, est installé dans ses nouveaux bâtiments au quartier Suacot à Saint-Pierre.
  • La 1re CFP (Compagnie de formation professionnelle) est installée depuis le au quartier Laferrère à Bourg-Murat (Plaine des Cafres).
  • La 2e CFP est implantée au quartier Suacot à Saint-Pierre.
  • La 3e CFP est implantée au quartier Suacot à Saint-Pierre depuis le 1er juillet 2013.
  • La 4e CFP est implantée depuis le mois d'août 2011, au quartier Suacot à Saint-Pierre.
  • La 5e CFP est implantée au quartier Ailleret à Saint-Denis.
  • La compagnie de formation professionnelle et logistique (CFPL) est installée à Saint-Pierre.
  • La compagnie d'instruction (CI) assure les formations militaires initiales et élémentaires de tous les jeunes volontaires réunionnais du RSMA-R. Elle possède en son sein la cellule d'instruction à la conduite automobile.

Mission[modifier | modifier le code]

Le RSMA de La Réunion, représentant 23 % des effectifs du SMA, a pour mission de donner aux jeunes réunionnais de 18 à 25 ans sans diplôme et souvent décrochés scolaires, un projet professionnel. Au travers de formations militaires et professionnelles, les jeunes sont remis sur la voie de la réussite et du succès, par un accompagnement militaire et un effort sur le savoir être et le comportement. Depuis la décision gouvernementale de 2009, les effectifs des jeunes à recruter et insérer au SMA sont appelés à doubler. À La Réunion, de 750 jeunes, les effectifs passeront en 2016 à près de 1500 jeunes par an. Bénéficiant de partenariats avec le monde de la formation professionnelle (conseil régional, conseil général, AFPAR, CCIR, CMAR, Pôle emploi, missions locales, rectorat, LADOM, CNARM), de l'entreprise (MEDEF, etc.), les cadres du RSMA-R sont tous recruteurs, formateurs et chargés d'insertion, ouverts sur le monde de l'emploi et nouant des contacts suivis. Cette mission serait inconcevable sans les financements de l'Europe continus et contrôlés très étroitement : utilisation, résultats. Le RSMA-R bénéficie aussi d'un soutien financier du conseil régional.

Résultats[modifier | modifier le code]

Malgré une situation économique difficile (52 % de chômage chez les jeunes à La Réunion) et grâce à sa politique partenariale et le travail des cadres du RSMA-R, 76 % des jeunes recrutés en 2015 auront trouvé une sortie positive: emploi direct à La Réunion ou en métropole, poursuite de formation qualifiante, apprentissage, engagement au sein du Ministère de la défense. Plus de 80 % de ces jeunes n'avaient pas le permis en arrivant a RSMA-R, 63 % étaient sans diplôme, 36 % souffraient de problèmes d'illettrisme.

En terme d'insertion, l'effectif des jeunes concernés n'a cessé de croître : de 385 en 2010, il est passé à 530 en 2011, à 560 en 2012, et 700 en 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'étendard du 7e régiment d'Artillerie Coloniale est créé à Madagascar le 1er janvier 1904.
  2. Décision N°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]