4e corps de réserve (Empire allemand)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Insigne du Karpathenkorps, 1917.

Le 4e corps de réserve est une grande unité (corps d'armée) de l'armée impériale allemande qui a combattu pendant la Première Guerre mondiale. Créé en août 1914 sur le front de l'Ouest, il est transféré en 1915 sur le front des Balkans puis, de juillet 1916 à décembre 1917, sur le front de l'Est où il prend le nom de Karpathenkorps (corps des Carpates). Il revient ensuite sur le front de l'Ouest jusqu'à la fin de la guerre.

Historique[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

Bataille de la Marne, 5 septembre 1914 : le 4e corps de réserve est à l'ouest, près de Meaux.

Le corps est créé le 2 août 1914, au début de la guerre. Il est commandé par Hans von Gronau. Il dépend de la 1re armée (Fritz von Below) et comprend les unités suivantes :

Il participe à l'invasion de la Belgique et du nord de la France. Les 23 et 24 août, lors de la bataille de Mons, les 4e corps de réserve et 2e corps allemands tentent d'encercler le Corps expéditionnaire britannique qui bat en retraite vers le sud. Du 28 au 30 août, le 4e corps de réserve franchit la Somme. Le 2 septembre, il atteint Creil, à 45 km de Paris. Mais la contre-attaque française de l'Ourcq (5 - 9 septembre) oblige la 1re armée à interrompre son avance, amorce du repli général de la bataille de la Marne. Le 4e corps est ramené en réserve sur la rive nord de l'Aisne, autour de Nouvron.

1915[modifier | modifier le code]

Caserne des chasseurs à pied à Kevevára (Kovin), v. 1900-1910.

En septembre 1915, le 4e corps de réserve, commandé par Arnold von Winckler, est transféré vers le Banat, dans l'Empire austro-hongrois, à la frontière de la Serbie. Il est rattaché à la 11e armée allemande (Max von Gallwitz). Il comprend les unités suivantes :

Il participe à l'invasion de la Serbie. Les 7 et 8 octobre, il franchit le Danube entre Dubovac et Kovin. Après la bataille de Kosovo et l'évacuation de l'armée serbe, à la fin de 1915, il s'établit à la frontière de la Macédoine serbe et de la Grèce.

1916[modifier | modifier le code]

Boulangerie de campagne de l'armée allemande à Oporzec (pl), 1915-1917.
Positions de la 200e division au mont Ludowa, 1916.
Tombes de soldats au mont Zwinin, 1917.
Le mont Muńcuł (pl).

Du 1er janvier au 15 mars, la 107e division est transférée par voie ferrée sur le front de l'Est dans le secteur de Daugavpils, dans le gouvernement de Vitebsk, tandis que la 105e division reste en Macédoine où des combats l'opposent, au sud de Prilep, à l'avant-garde française de l'expédition de Salonique.

Le 21 juillet 1916, le 4e corps de réserve est reconstitué sur le front de l'Est, dans les Carpates, sous le commandement de Richard von Conta, pour faire face à l'offensive russe du général Broussilov. Il prend le nom de Karpathenkorps (corps des Carpates). Il est rattaché à la 7e armée austro-hongroise (Karl von Pflanzer-Baltin remplacé le 8 septembre par Karl von Kirchbach auf Lauterbach puis, le 20 octobre, par Hermann Kövess von Kövesshaza).

Richard von Conta avait déjà combattu dans les Carpates à la tête de la 1re division, lors de la bataille de Zwinin en avril 1915[1]. En août 1916, le corps comprend les unités suivantes :

L'archiduc Charles d'Autriche (futur empereur), qui commande le groupe d'armées austro-hongrois, souhaitait un renfort de 4 ou 5 divisions allemandes pour mener une contre-offensive, avec le corps de cavalerie austro-hongrois Brudermann (de), sur le flanc sud de l'armée russe. À contrecœur, il doit laisser le commandement de l'opération au général allemand von Conta. L'attaque conjointe germano-austro-hongroise, menée à partir du 3 août, enlève la première ligne de défense du XIe corps russe mais s'essouffle vite en raison de la difficulté de transporter l'artillerie dans les forêts et les montagnes[2].

  • 1er - 26 août : combats sur le Baba-Liudowa et le col Yablonitsky (col des Tatars)
  • 2 août : attaque de Hala-Mihaileva et Hala-Lukaviets
  • 3 août : assaut de Watonarka et de Lutowiska
  • 4 - 6 août : combats de poursuite sur le col Yablonitsky
  • 6 août : Plaik
  • 7 août - 2 septembre : combats sur le col Yablonitsky et le mont Skupowa
  • 11 août : mont Skupowa
  • 11 - 31 août : combats vers le col Yablonitsky et le mont Skupowa
  • 17 août - 5 septembre : combats près de Pnewie
  • 19 - 20 août : assaut de Kreta et Stepanski
  • 21 août - 2 septembre : combats autour des monts Muńcuł (pl) et Gora-Piaskowa
  • 27 août - 8 septembre : combats autour de Listowaty

Avec l'entrée de la Roumanie dans la Première Guerre mondiale le 27 août, la 7e armée doit faire face à la fois à l'armée roumaine et à l'armée russe.

  • 1er - 29 septembre : bataille du Baba-Liudowa (« Septemberschlacht », bataille de septembre). Les troupes austro-hongroises et le Karpathenkorps empêchent la 9e armée russe de percer vers la plaine hongroise[1],[3].
  • À partir du 1er octobre : combats de position dans les Carpates.

1917[modifier | modifier le code]

  • Jusqu'au 24 juillet : combats de position dans les Carpates.
  • 25 juillet - 10 août : reconquête de la Bucovine
  • 11 août - 16 septembre : combats de position à la frontière orientale de la Bucovine

Insigne[modifier | modifier le code]

En août 1917, le corps reçoit un insigne distinctif : une ramure de cerf avec des branches de pin et une épée, liés par un rouleau avec l'inscription « KARPATHENKORPS ». L'insigne, en argent pour les officiers, en métal blanc pour les soldats, est porté sur le couvre-chef entre les deux cocardes, allemande et austro-hongroise. Il est réservé aux hommes qui ont servi au moins deux mois, entre août 1916 et juillet 1917, dans une des deux divisions du corps[4].

1918[modifier | modifier le code]

Le corps est ramené sur le front de l'Ouest et prend le nom de corps Conta. Il est rattaché à la 18e armée (Oskar von Hutier).

Pendant la bataille de l'Aisne (mai-juillet 1918), il est rattaché à la 7e armée (Max von Boehn). Il comprend alors les unités suivantes :

En octobre 1918, il est rattaché à la 2e armée (Adolph von Carlowitz (de)). Il comprend les unités suivantes :

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Grade Nom Date
General der Artillerie Hans von Gronau 2 août 1914 - 10 septembre 1915
Generalleutnant Arnold von Winckler 11 septembre 1915 - 24 mars 1916
Generalleutnant Richard von Conta 21 juillet 1916 - 20 décembre 1918

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Guerre mondiale : bulletin quotidien illustré, Atar (Genève), 21 septembre 2013.
  2. (en) Prit Buttar, Russia's last gasp : the eastern front, 1916-17, Oxford, UK, Osprey, , 472 p. (ISBN 978-1-472-81276-6, OCLC 989506681).
  3. Isabella Ackerl, Geschichte Österreichs in Daten: Von 1804 bis heute, Marix Verlag, Wiesbaden, 2012
  4. (en) Nigel Thomas, The German Army in World War I (3): 1917–18, Bloomsbury Publishing, (ISBN 9781780965758, lire en ligne)