4e Régiment d'artillerie (Appui général)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4e régiment d'artillerie (Appui général)
Création
Dissolution Toujours actif
Pays Drapeau du Canada Canada
Allégeance Forces armées canadiennes
Branche Armée canadienne
Fait partie de 5e Division du Canada
Garnison BFC Gagetown
Ancienne dénomination 4e Régiment de défense antiaérienne
4e Régiment d'artillerie antiaérienne
Devise Ubique quo fas et gloria ducunt (« Partout là où mènent le devoir et la gloire »)
Commandant Lieutenant-colonel Terence Leigh

Le 4e Régiment d'artillerie (Appui général) [4e Régt (AG)] anciennement 4e Régiment d'artillerie antiaérienne (4e RAAA) est un régiment de l'Artillerie royale canadienne de l'Armée canadienne des Forces armées canadiennes. Il fait partie de la 5e Division du Canada et est stationné sur la base des Forces canadiennes (BFC) Gagetown au Nouveau-Brunswick.

Histoire[modifier | modifier le code]

Présentation d'un système ADATS lors d'une journée portes ouverte en 2008.
Système ADATS du 4e régiment de défense antiaérienne en 2011.
Un bitube 35mm Skyguard le au musée d'histoire militaire de la BFC Gagetown, les vingt exemplaires canadiens principalement utilisés par le 4e Régiment ont été retirés du service vers 2005/2006. On distingue bien le symbole APP-6A du régiment à l'avant de la caisse.

Le régiment a été créé le [1] en Allemagne de l’Ouest sous le nom de 4e Régiment de défense antiaérienne pour recevoir les systèmes de missiles antiaériens et antichars ADATS. Il était d'abord stationné sur la BFC Lahr et la CFB Baden–Soellingen (en) en Allemagne de l'Ouest[1] pour protéger le 4e Groupe-brigade mécanisé et la 1re Division aérienne.

L'organisation en 1989 est la suivante :

Rapatrié au Canada après la fin de la guerre froide, il prend le nom de 4e Régiment d'artillerie antiaérienne le [2].

En 2007, les systèmes ADATS des batteries du 4e Régiment de défense antiaérienne se trouvent à Moncton et à Gagetown,

Ce système d'arme a été retiré du service en [3].

Sous son nom actuel de 4e Régiment d'artillerie (Appui général), il est une unité ISTAR, sa mission est d’habiliter les opérations de l’Armée Canadienne en fournissant des Centres de Coordination (espace aérien, appui de feu, et surveillance et acquisition d’objectifs) effectifs au combat, des experts en ciblage et en feux joints au niveau de la Division, les petits systèmes d’aéronef sans pilote Boeing Insitu RQ-21 Blackjack (en) achetés à 5 exemplaires et livrés entre 2017[4] et 2019 sous le nom de « CU172 Blackjack »[5], et le « radar à moyenne portée », nom donné au radar tridimensionnel à balayage électronique L/M-2084 (en) de contre-batterie (utilisé par Israël pour le Dôme de fer) dont une dizaine d'exemplaires sont livrés à partir[6] de 2018[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « 4e Régiment d'Artillerie antiaerienne, ARC », sur Armée canadienne (consulté le 14 mai 2014)
  2. « 4E RÉGIMENT D'ARTILLERIE ANTIAÉRIENNE », sur http://www.cmp-cpm.forces.gc.ca/index-fra.asp, (consulté le 28 juillet 2018).
  3. Frédéric Lert, « ADATS : une fin sans gloire… », sur Forces opérations, (consulté le 20 juillet 2018)
  4. « Le Canada achète le système d’aéronef sans pilote Blackjack des États-Unis pour l’Armée canadienne », sur =http://www.45enord.ca/, (consulté le 3 août 2018).
  5. (en) « Blackjack: Army hits 21 with new ace in the sky », (consulté le 4 août 2018).
  6. (en) Laurent Lagneau, « La Défense canadienne choisit le radar du système israélien Iron Dome », (consulté le 3 août 2018).
  7. Steven Fouchard, « Le radar à moyenne portée : un système portatif puissant qui s’ajoute à la boîte à outils de l’Armée canadienne », sur Armée canadienne, (consulté le 3 août 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]