4 Heures de Monza 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
4 Heures de Monza 2018
Description de l'image 4 Heures de monza.jpg.
Généralités
Sport Endurance
Organisateur(s) Automobile Club de l'Ouest
Édition 57e
Lieu(x) Monza, Drapeau de l'Italie Italie
Date Le
Site(s) Circuit de Monza

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Russie G-Drive Racing

Navigation

Les 4 Heures de Monza 2019, disputées le sur le circuit de Monza, sont la cinquante-septième édition de cette course, la quatrième sur un format de quatre heures, et la seconde manche de l'European Le Mans Series 2019.

Engagés[modifier | modifier le code]

La liste officielle des engagés était composée de 42 voitures, dont 19 en LMP2, 14 en LMP3 et 9 en LM GTE.[1],[2].

La Dallara P217 n°47 de l'écurie Cetilar Villorba Corse a complété la liste des concurrents engagés dans le championnat European Le Mans Series dans la catégorie LMP2. Du fait que l'écurie s'était engagée dans le Championnat du monde d'endurance FIA 2019-2020, elle n'avait jusqu'à présent participée à aucune course en 2019. Pour préparer dans les meilleures conditions les 24 Heures du Mans, elle participea donc de manière exceptionnel à cette manche avec comme équipage Andrea Belicchi, Roberto Lacorte et Giorgio Sernagiotto.

Harry Tincknell n'étant pas retenu par ses autres obligations professionnelles avec le Mazda Team Joest en WeatherTech SportsCar Championship ou avec le Ford Chip Ganassi Team UK en Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019, il a complété l'équipage de la Dallara P217 n°45 de l'écurie Carlin à la place de d'Olivier Pla.

William Owen à également compété l'équipage de la Ligier JS P217 n°32 de l'écurie United Autosports.

Chez DragonSpeed, Ben Hanley a été remplacé par l'un des derniers vainqueurs des 24 Heures de Daytona, Renger Van der Zande.

Comme lors des derniers 4 Heures du Castellet, du fait d'un clash de date avec l'ePrix de Monaco, Jean-Éric Vergne n'a pas pu participer à l'épreuve et a été remplacé respectivement par Norman Nato.

Essais libres[modifier | modifier le code]

Test Collectif - Pilote Bronze, le vendredi de 15 h 40 à 16 h 10[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les trois premiers de chaque catégorie lors de la séance d'essais pour les Pilotes Bronzes (vainqueurs de catégorie en gras)[3]
Pos. Classe Équipe Temps Tours
1 LMP2 37 Drapeau : Suisse Cool Racing 1 min 38 s 630 (au 13e tour) 16
2 LMP2 21 Drapeau : États-Unis DragonSpeed 1 min 38 s 836 (au 11e tour) 16
3 LMP2 43 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport 1 min 39 s 813 (au 11e tour) 16
9 LMP3 10 Drapeau : Italie Oregon Team 1 min 46 s 963 (au 6e tour) 13
10 LMP3 17 Drapeau : France Ultimate 1 min 47 s 002 (au 4e tour) 16
11 LMP3 11 Drapeau : États-Unis EuroInternational 1 min 47 s 147 (au 12e tour) 15
19 LMGTE 56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 1 min 49 s 119 (au 5e tour) 14
21 LMGTE 51 Drapeau : Suisse Luzich Racing 1 min 49 s 212 (au 14e tour) 16
23 LMGTE 60 Drapeau : Suisse Kessel Racing 1 min 49 s 514 (au 14e tour) 14

Première séance, le vendredi de 11 h 15 à 12 h 45[modifier | modifier le code]

L’Aurus 01 n°26 de l’écurie G-Drive Racing, qui a participé le week end précédent aux 6 Heures de Spa, a obtenu le meilleure temps aux mains de Job van Uitert en milieu de la séance en réalisant une performance de 1 min 36 s 243. Le Néerlandais a été plus rapide de deux dixième que l’Oreca 07 n ° 28 de l’écurie IDEC Sport qui s’est classée deuxième et six dixièmes de l’Oreca 07 n °37 de l’écurie Cool Racing aux mains de Nicolas Lapierre avec un temps de 1 min 36 s 884. La surprise de la séance a été le niveau de performance de la Dallara P217 de l’écurie Carlin. L’écurie britannique, encore très novice dans le championnat, a terminé avec le quatrième temps en 1 min 37 s 156. La première Ligier JS P217 est la n°32 de l’écurie United Autosports, à neuf dixièmes. Huit voitures se tiennent dans la même seconde.

En LMP3, c'était un 1-2-3-4 pour Norma. Damiano Fioravanti a été le plus rapide, avec un temps de 1 min 44 s 908 dans la Norma M30 n°10 de l’écurie Oregon Team. La Norma M30 de l’écurie Nielsen Racing s’est classée deuxième grâce à Colin Noble, le jeune Écossais réalisant un temps de 1 min 44 s 988. La plus rapide des Ligier JS P3, la n°11 de l’écurie Eurointernational, a réalisé le cinquième temps avec un tour le réalisé en 1 min 45 s 397, à six dixièmes du temps de référence.

En GTE, qui ne compte plus que huit voitures à la suite du retrait de la Porsche 911 RSR n°88 de l’écurie Proton Competition, la Porsche 911 RSR n°56 de l’écurie Team Project 1 a dominé les débats en réalisant en temps de 1 min 48 s 075. La Ferrari 488 GTE Evo de l’écurie britannique JMW Motorsport s'est classée deuxième, la Porsche 911 RSR n ° 77 de l'écurie Dempsey - Proton Competition à complété le top trois.

La séance a été neutralisée sous drapeau jaune en deux occasions pour cause de voiture à l’arrêt sur la piste. La première pour l’Oreca 07 n°20 de l’écurie High Class Racing et la seconde pour la Dallara P217 n°47 de l’écurie Cetilar Villorba Corse. En fin de séance, un drapeau rouge a été sortie pour cause de sortie de piste de l’Oreca 07 n°35 de l’écurie BHK Motorsport. Elle a touché au passage l’Aurus 01 n°26 de l’écurie G-Drive Racing mais rien de grave pour la voiture[4],[5],[6].

Temps réalisés par les trois premiers de chaque catégorie lors de la première séance d'essais libres (vainqueurs de catégorie en gras)[7]
Pos. Classe Équipe Temps Tours
1 LMP2 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing 1 min 36 s 243 (au 8e tour) 34
2 LMP2 28 Drapeau : France IDEC Sport Racing 1 min 36 s 519 (au 22e tour) 36
3 LMP2 37 Drapeau : Suisse Cool Racing 1 min 36 s 884 (au 34e tour) 36
20 LMP3 10 Drapeau : Italie Oregon Team 1 min 44 s 908 (au 10e tour) 35
21 LMP3 7 Drapeau : Royaume-Uni Nielsen Racing 1 min 44 s 988 (au 4e tour) 8
22 LMP3 19 Drapeau : France M.Racing 1 min 45 s 042 (au 5e tour) 23
33 LMGTE 56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 1 min 48 s 075 (au 8e tour) 22
34 LMGTE 66 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport 1 min 48 s 290 (au 14e tour) 31
35 LMGTE 77 Drapeau : Allemagne Dempsey - Proton Racing 1 min 48 s 329 (au 14e tour) 30

Deuxième séance, le samedi de 09 h 00 à 10 h 30[modifier | modifier le code]

Cette seconde séance d’essais libres a été particulièrement perturbée par différents évènements qui ont engendrés des neutralisations sous drapeaux jaunes et un long drapeau rouge. À peine sept minutes après le début de la séance, l’Oreca 07 n°30 de l’écurie Duqueine Engineering a rencontré des problèmes mécaniques et s’est arrêtée sur la piste. Cela a déclenché la première neutralisation sous drapeau jaune qui a duré quelques minutes. A la reprise de la séance, quelques minutes plus tard, un drapeau rouge a été sorti à la suite de la sortie de piste au niveau du très rapide virage “Parabolica” de Léo Roussel lors de son deuxième tour sur la Ligier JS P217 n° 34 de l’écurie Inter Europol Competition. La voiture a atterri au-dessus des barrières. Heureusement, Léo Roussel a pu s’extraire seul de la voiture endommagée. Il a ensuite été emmené à l’hôpital local pour un examen médical. À la suite de cet examen, Léo Roussel a dû subir une intervention chirurgicale qui l’empêcha de participer à la course. La voiture quant à elle a été ramenée aux stands avec une extrémité avant fortement endommagée. La séance fut une dernière fois perturbée lorsque la Ligier JS P217 n° 32 de l’écurie United Autosports pilotée par Ryan Cullen a perdu une partie de sa carrosserie arrière sur la piste. D’un point de vue performance, L’Oreca 07 n°28 de l’écurie IDEC Sport a confirmé ses prédispositions sur ce circuit. Après avoir réussi le 2e chrono lors de la première séance d’essai, la voiture a signé le meilleur temps en 1 min 35 s 701. Paul-Loup Chatin, auteur du temps et qui bat la pole de l’an dernier, devance l’Oreca 07 n°43 de l’écurie RLR Msport et l’Aurus 01 n°26 de l’écurie G-Drive Racing. Les cinq premières voitures se tiennent dans la même seconde. La meilleure des Dallara P217, de nouveau la n°45 de l’écurie Carlin, réalisa le 6e temps tandis que la plus rapide des représentantes Ligier, la n°22 de l’écurie United Autosports, ne peut faire mieux que 11e !

En LMP3, c'était un 1-2 pour Norma. David Droux dans la Norma M30 n° 9 de l’écurie Realteam Racing a signé le meilleur temps en 1 min 46 s 531, quelques dixièmes plus rapides que la Norma M30 n° 10 de l’écurie Oregon Team. La première Ligier JS P3, la n ° 11 de l’écurie Eurointernational, a réalisé le troisième temps à près d'une demi-seconde du Norma, le plus rapide.

En LMGTE, la Porsche 911 RSR n° 77 de l’écurie Dempsey - Proton Competition et la Porsche 911 RSR n° 56 de l'écurie Team Project 1 ont été intouchables. Jorg Bergmeister, dans la n°56, a réalisé en milieu de séance en temps de 1 min 47 s 444. 10 minutes plus tard, Matteo Cairoli, dans la n°77, a réussi un temps de 1 min 47 s 098 et est resté en haut de feuille des temps jusqu’à la fin de la séance. La Ferrari 488 GTE Evo n ° 51 de l’écurie Luzich Racing a terminé troisième en 1 min 48 s 037[8],[9],[10],[11].

Temps réalisés par les trois premiers de chaque catégorie lors de la première séance d'essais libres (vainqueurs de catégorie en gras)[12]
Pos. Classe Équipe Temps Tours
1 LMP2 28 Drapeau : France IDEC Sport Racing 1 min 35 s 701 (au 10e tour) 33
2 LMP2 43 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport 1 min 35 s 815 (au 11e tour) 36
3 LMP2 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing 1 min 36 s 035 (au 14e tour) 36
20 LMP3 9 Drapeau : Suisse Realteam 1 min 46 s 531 (au 17e tour) 35
21 LMP3 10 Drapeau : Italie Oregon Team 1 min 46 s 567 (au 27e tour) 34
22 LMP3 11 Drapeau : États-Unis EuroInternational 1 min 46 s 962 (au 5e tour) 26
25 LMGTE 77 Drapeau : Allemagne Dempsey - Proton Racing 1 min 47 s 098 (au 18e tour) 30
30 LMGTE 56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 1 min 47 s 444 (au 8e tour) 32
33 LMGTE 51 Drapeau : Suisse Luzich Racing 1 min 48 s 037 (au 25e tour) 32

Qualifications[modifier | modifier le code]

Temps réalisés lors de la séance de qualification (vainqueurs de catégorie en gras)[13]
Pos. Classe Équipe Pilote Temps Écart
1 LMP2 37 Drapeau : Suisse Cool Racing Drapeau : France Nicolas Lapierre 1 min 34 s 967 --
2 LMP2 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing Drapeau : France Norman Nato 1 min 35 s 213 + 0 s 246
3 LMP2 39 Drapeau : France Graff Racing Drapeau : Suisse Jonathan Hirschi 1 min 35 s 476 + 0 s 509
4 LMP2 21 Drapeau : États-Unis DragonSpeed Drapeau : Pays-Bas Renger Van der Zande 1 min 35 s 506 + 0 s 539
5 LMP2 43 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport Drapeau : Inde Arjun Maini 1 min 35 s 834 + 0 s 867
6 LMP2 25 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing Drapeau : France Andrea Pizzitola 1 min 35 s 886 + 0 s 919
7 LMP2 30 Drapeau : France Duqueine Engineering Drapeau : France Nicolas Jamin 1 min 35 s 965 + 0 s 998
8 LMP2 22 Drapeau : Royaume-Uni United Autosports Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque 1 min 35 s 984 + 1 s 017
9 LMP2 32 Drapeau : Royaume-Uni United Autosports Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle 1 min 36 s 105 + 1 s 138
10 LMP2 45 Drapeau : Royaume-Uni Carlin Drapeau : Royaume-Uni Ben Barnicoat 1 min 36 s 230 + 1 s 263
11 LMP2 23 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens 1 min 36 s 287 + 1 s 320
12 LMP2 24 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Drapeau : Russie Konstantin Tereshchenko 1 min 36 s 369 + 1 s 402
13 LMP2 20 Drapeau : Danemark High Class Racing Drapeau : Danemark Anders Fjordbach 1 min 36 s 374 + 1 s 407
14 LMP2 47 Drapeau : Italie Cetilar Villorba Corse Drapeau : Italie Giorgio Sernagiotto 1 min 36 s 404 + 1 s 437
15 LMP2 35 Drapeau : Royaume-Uni BHK Motorsport Drapeau : Italie Sergio Campana 1 min 36 s 832 + 1 s 865
16 LMP2 31 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing Drapeau : États-Unis James French 1 min 36 s 942 + 1 s 975
17 LMP2 34 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Drapeau : Espagne Dani Clos 1 min 37 s 435 + 2 s 468
18 LMP2 27 Drapeau : France IDEC Sport Racing Drapeau : France Erik Maris 1 min 39 s 933 + 4 s 966
19 LMP2 28 Drapeau : France IDEC Sport Racing Drapeau : France Paul-Loup Chatin 1 min 35 s 214 + 0 s 247
20 LMP3 19 Drapeau : France M.Racing Drapeau : Suisse Lucas Légeret 1 min 44 s 017 + 9 s 050
21 LMP3 7 Drapeau : Royaume-Uni Nielsen Racing Drapeau : Royaume-Uni Colin Noble 1 min 44 s 224 + 9 s 257
22 LMP3 10 Drapeau : Italie Oregon Team Drapeau : Italie Damiano Fioravanti 1 min 44 s 377 + 9 s 410
23 LMP3 17 Drapeau : France Ultimate Drapeau : France Matthieu Lahaye 1 min 44 s 470 + 9 s 503
24 LMP3 9 Drapeau : Suisse Realteam Drapeau : Suisse David Droux 1 min 44 s 781 + 9 s 814
25 LMP3 2 Drapeau : Royaume-Uni United Autosports Drapeau : Royaume-Uni Wayne Boyd 1 min 45 s 004 + 10 s 037
26 LMP3 15 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport Drapeau : Danemark Christian Olsen 1 min 45 s 505 + 10 s 538
27 LMP3 13 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Drapeau : Royaume-Uni Nigel Moore 1 min 45 s 512 + 10 s 545
28 LMP3 14 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Drapeau : Belgique Sam Dejonghe 1 min 45 s 642 + 10 s 675
29 LMP3 8 Drapeau : Royaume-Uni Nielsen Racing Drapeau : Royaume-Uni James Littlejohn 1 min 45 s 812 + 10 s 845
30 LMP3 3 Drapeau : Royaume-Uni United Autosports Drapeau : Royaume-Uni Christian England 1 min 45 s 847 + 10 s 880
31 LMP3 6 Drapeau : Royaume-Uni 360 Racing Drapeau : Royaume-Uni Ross Kaiser 1 min 46 s 085 + 11 s 118
32 LMGTE 77 Drapeau : Allemagne Dempsey - Proton Competition Drapeau : Italie Matteo Cairoli 1 min 46 s 351 + 11 s 384
33 LMGTE 56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister 1 min 46 s 773 + 11 s 806
34 LMGTE 55 Drapeau : Suisse Spirit of Race Drapeau : Irlande Matt Griffin 1 min 47 s 395 + 12 s 428
35 LMGTE 60 Drapeau : Suisse Kessel Racing Drapeau : Italie Andrea Piccini 1 min 47 s 468 + 12 s 501
36 LMGTE 80 Drapeau : Italie Ebimotors Drapeau : Italie Fabio Babini 1 min 47 s 631 + 12 s 664
37 LMGTE 51 Drapeau : Suisse Luzich Racing Drapeau : Italie Alessandro Pier Guidi 1 min 47 s 642 + 12 s 675
38 LMGTE 66 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Drapeau : États-Unis Jeff Segal 1 min 47 s 648 + 12 s 681
39 LMGTE 83 Drapeau : Suisse Kessel Racing Drapeau : Danemark Michelle Gatting 1 min 48 s 418 + 13 s 451
40 LMP3 11 Drapeau : États-Unis EuroInternational Pas de temps
41 LMP2 5 Drapeau : Royaume-Uni 360 Racing Pas de temps

Note ː L’Oreca 07 n°28 de l'écurie IDEC Sport a reçu une pénalité à l’issue des contrôles techniques d’après qualifications. En effet, il n’a pas été possible de mettre la voiture au point mort (position neutre). Du coup, tous les temps de la voiture ont été annulés. Elle partira donc derrière la derrière LMP2 sur la grille[14].

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Aurus 01 - Gibson n°26 victorieuse de l'écurie G-Drive Racing

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Voici le classement provisoire au terme de la course.

  • Les vainqueurs de chaque catégorie sont signalés par un fond jauni.
  • Pour la colonne Pneus, il faut passer le curseur au-dessus du modèle pour connaître le manufacturier de pneumatiques.
Classement de la course[15]
Pos Classe no  Écurie Pilotes Châssis Pneus Tours Temps
Moteur
1 LMP2 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing Drapeau : Russie Roman Rusinov
Drapeau : Pays-Bas Job van Uitert
Drapeau : France Norman Nato
Aurus 01 D 135 4 h 01 min 40 s 662
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
2 LMP2 28 Drapeau : France IDEC Sport Racing Drapeau : France Paul Lafargue
Drapeau : France Paul-Loup Chatin
Drapeau : Mexique Memo Rojas
Oreca 07 M 135 + 2 s 135
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
3 LMP2 32 Drapeau : Royaume-Uni United Autosports Drapeau : Irlande Ryan Cullen
Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle
Drapeau : États-Unis William Owen
Ligier JS P217 M 135 + 25 s 453
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
4 LMP2 22 Drapeau : Royaume-Uni United Autosports Drapeau : Royaume-Uni Phil Hanson
Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque
Ligier JS P217 M 135 + 1 min 11 s 396
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
5 LMP2 39 Drapeau : France Graff Racing Drapeau : France Tristan Gommendy
Drapeau : France Alexandre Cougnaud
Drapeau : Suisse Jonathan Hirschi
Oreca 07 M 135 + 1 min 13 s 434
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
6 LMP2 30 Drapeau : France Duqueine Engineering Drapeau : France Nicolas Jamin
Drapeau : France Pierre Ragues
Drapeau : Royaume-Uni Richard Bradley
Oreca 07 M 134 + 1 tour
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
7 LMP2 24 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Drapeau : France Timothé Buret
Drapeau : Russie Konstantin Tereshchenko
Drapeau : Pays-Bas Léonard Hoogenboom
Ligier JS P217 D 134 + 1 tour
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
8 LMP2 37 Drapeau : Suisse Cool Racing Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : Suisse Antonin Borga
Drapeau : Suisse Alexandre Coigny
Oreca 07 M 134 + 1 tour
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
9 LMP2 23 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Drapeau : Autriche René Binder
Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens
Drapeau : France Julien Canal
Ligier JS P217 D 134 + 1 tour
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
10 LMP2 21 Drapeau : États-Unis DragonSpeed Drapeau : Suède Henrik Hedman
Drapeau : Pays-Bas Renger Van der Zande
Drapeau : Australie James Allen
Oreca 07 M 134 + 1 tour
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
11 LMP2 45 Drapeau : Royaume-Uni Carlin Drapeau : Royaume-Uni Jack Manchester
Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell
Drapeau : Royaume-Uni Ben Barnicoat
Dallara P217 D 133 + 2 tours
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
12 LMP2 25 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing Drapeau : États-Unis John Falb
Drapeau : France Andrea Pizzitola
Oreca 07 D 133 + 2 tours
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
13 LMP2 34 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Drapeau : Pologne Jakub Śmiechowski
Drapeau : Espagne Dani Clos
Ligier JS P217 M 132 + 3 tours
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
14 LMP2 31 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing Drapeau : Corée du Sud Tacksung Kim
Drapeau : Suède Henning Enqvist
Drapeau : États-Unis James French
Oreca 07 D 131 + 4 tours
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
15 LMP2 35 Drapeau : Royaume-Uni BHK Motorsport Drapeau : Italie Francesco Dracone
Drapeau : Italie Sergio Campana
Oreca 07 D 131 + 4 tours
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
16 LMP2 27 Drapeau : France IDEC Sport Racing Drapeau : France Patrice Lafargue
Drapeau : France Erik Maris
Drapeau : France Stéphane Adler
Ligier JS P217 M 128 + 7 tours
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
17 LMP2 20 Drapeau : Danemark High Class Racing Drapeau : Danemark Anders Fjordbach
Drapeau : Danemark Dennis Andersen
Oreca 07 D 125 + 10 tours
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
18 LMP3 11 Drapeau : États-Unis EuroInternational Drapeau : Danemark Mikkel Jensen
Drapeau : Allemagne Jens Petersen
Ligier JS P3 M 125 + 10 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
19 LMP3 13 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Drapeau : Allemagne Martin Hippe
Drapeau : Royaume-Uni Nigel Moore
Ligier JS P3 M 125 + 10 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
20 LMP3 2 Drapeau : Royaume-Uni United Autosports Drapeau : Royaume-Uni Wayne Boyd
Drapeau : Canada Garett Grist
Drapeau : Brésil Thomas Erdos
Ligier JS P3 M 125 + 10 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
21 LMP3 9 Drapeau : Suisse Realteam Drapeau : Suisse Esteban Garcia
Drapeau : Suisse David Droux
Norma M30 M 124 + 11 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
22 LMP3 19 Drapeau : France M.Racing Drapeau : France Laurent Millara
Drapeau : Suisse Lucas Légeret
Norma M30 M 124 + 11 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
23 LMP3 6 Drapeau : Royaume-Uni 360 Racing Drapeau : Royaume-Uni Terrence Woodward
Drapeau : Canada James Dayson
Drapeau : Royaume-Uni Ross Kaiser
Ligier JS P3 M 124 + 11 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
24 LMP3 7 Drapeau : Royaume-Uni Nielsen Racing Drapeau : Royaume-Uni Anthony Wells
Drapeau : Royaume-Uni Colin Noble
Norma M30 M 124 + 11 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
25 LMGTE 77 Drapeau : Allemagne Dempsey - Proton Competition Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Italie Riccardo Pera
Drapeau : Italie Matteo Cairoli
Porsche 911 RSR D 123 + 12 tours
Porsche 4.0 L Flat-6 Atmo
26 LMP3 5 Drapeau : Royaume-Uni 360 Racing Drapeau : Australie John Corbett
Drapeau : Grèce Andreas Laskaratos
Drapeau : Royaume-Uni James Winslow
Ligier JS P3 M 123 + 12 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
27 LMGTE 66 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Drapeau : États-Unis Jeff Segal
Drapeau : Italie Matteo Cressoni
Drapeau : Canada Wei Lu
Ferrari 488 GTE Evo D 123 + 12 tours
Ferrari F154CB 3.9 L V8 Turbo
28 LMP3 14 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Drapeau : Allemagne Paul Scheuschner
Drapeau : Belgique Sam Dejonghe
Ligier JS P3 M 123 + 12 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
29 LMGTE 51 Drapeau : Suisse Luzich Racing Drapeau : Italie Alessandro Pier Guidi
Drapeau : Danemark Nicklas Nielsen
Drapeau : France Fabien Lavergne
Ferrari 488 GTE Evo D 123 + 12 tours
Ferrari F154CB 3.9 L V8 Turbo
30 LMGTE 56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 Drapeau : Norvège Egidio Perfetti
Drapeau : Italie Giorgio Roda
Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister
Porsche 911 RSR D 123 + 12 tours
Porsche 4.0 L Flat-6 Atmo
31 LMGTE 80 Drapeau : Italie Ebimotors Drapeau : Italie Fabio Babini
Drapeau : Italie Marco Frezza
Drapeau : Italie Sébastien Fortuna
Porsche 911 RSR D 122 + 13 tours
Porsche 4.0 L Flat-6 Atmo
32 LMGTE 83 Drapeau : Suisse Kessel Racing Drapeau : Italie Manuela Gostner
Drapeau : Suisse Rahel Frey
Drapeau : Danemark Michelle Gatting
Ferrari 488 GTE Evo D 122 + 13 tours
Ferrari F154CB 3.9 L V8 Turbo
33 LMGTE 55 Drapeau : Suisse Spirit of Race Drapeau : Royaume-Uni Duncan Cameron
Drapeau : Irlande Matt Griffin
Drapeau : Royaume-Uni Aaron Scott
Ferrari 488 GTE Evo D 122 + 13 tours
Ferrari F154CB 3.9 L V8 Turbo
34 LMP3 3 Drapeau : Royaume-Uni United Autosports Drapeau : États-Unis Mike Guasch
Drapeau : Royaume-Uni Christian England
Ligier JS P3 M 102 + 33 tours
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
Abd. LMP2 43 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport Drapeau : Canada John Farano
Drapeau : Brésil Bruno Senna
Drapeau : Inde Arjun Maini
Oreca 07 D 129
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
Abd. LMP3 17 Drapeau : France Ultimate Drapeau : France Jean-Baptiste Lahaye
Drapeau : France Matthieu Lahaye
Drapeau : France François Hériau
Norma M30 M 110
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
Abd. LMGTE 60 Drapeau : Suisse Kessel Racing Drapeau : Italie Claudio Schiavoni
Drapeau : Italie Sergio Pianezzola
Drapeau : Italie Andrea Piccini
Ferrari 488 GTE Evo D 105
Ferrari F154CB 3.9 L V8 Turbo
Abd. LMP3 10 Drapeau : Italie Oregon Team Drapeau : Italie Damiano Fioravanti
Drapeau de la Lituanie Gustas Brinbergas
Drapeau : Italie Lorenzo Bontempelli
Norma M30 M 85
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
Abd. LMP3 8 Drapeau : Royaume-Uni Nielsen Racing Drapeau : Japon Nobuya Yamanaka
Drapeau : Royaume-Uni James Littlejohn
Ligier JS P3 M 41
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo
Abd. LMP2 47 Drapeau : Italie Cetilar Villorba Corse Drapeau : Italie Roberto Lacorte
Drapeau : Italie Giorgio Sernagiotto
Drapeau : Italie Andrea Belicchi
Dallara P217 M 35
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
Abd. LMP3 15 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport Drapeau : Danemark Martin Vedel Mortensen
Drapeau : Danemark Christian Olsen
Drapeau : Royaume-Uni Martin Rich
Ligier JS P3 M 26
Nissan VK50VE 5.0 L V8 Atmo

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

  • Longueur du circuit : 5,793 km
  • Distance parcourue par les vainqueurs : 782,055 km

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stephen Kilbey, « 42 Cars On ELMS Grid For Monza », sur endurance24.fr, (consulté le 10 mai 2019)
  2. (en) « 2019 European Le Mans Series 4 Hours of Monza Provisionnal Entry List » [PDF], sur www.europeanlemansseries.com, (consulté le 10 mai 2019)
  3. (en) « 4 Hours of Monza Bronze Driver Collective Test » [PDF], sur elms.alkamelsystems.com, (consulté le 10 mai 2019).
  4. Stephen Kilbey, « G-Drive Tops Opening Monza Practice », sur dailysportscar.com, (consulté le 12 mai 2019)
  5. Florian Defet, « ELMS – Monza, EL1 : l’Aurus 01 #26 du G-Drive Racing en pointe », sur endurance24.fr, (consulté le 12 mai 2019)
  6. « G-Drive Racing prend l'avantage en EL1 à Monza », sur autohebdo.fr, (consulté le 12 mai 2019)
  7. (en) « 4 Hours of Monza Free Practice 1 » [PDF], sur elms.alkamelsystems.com, (consulté le 10 mai 2019).
  8. (en) Mat Fernandez, « Chatin Tops Red-Flagged FP2 At Monza », sur dailysportscar.com, (consulté le 12 mai 2019)
  9. (en) Mat Fernandez, « 4H Monza: Pre-Race Notes », sur dailysportscar.com, (consulté le 12 mai 2019)
  10. Jeff Carter, « Monza Essais Libres 2 : nouveaux records ELMS en piste », sur europeanlemansseries.com, (consulté le 12 mai 2019)
  11. « IDEC Sport émerge en tête des EL2 à Monza », sur autohebdo.fr, (consulté le 12 mai 2019)
  12. (en) « 4 Hours of Monza Free Practice 2 » [PDF], sur elms.alkamelsystems.com, (consulté le 11 mai 2019).
  13. (en) ACO, « 4 Hours of Monza - Qualifying » [PDF], sur elms.alkamelsystems.com, (consulté le 11 mai 2019).
  14. (en) ACO, « 4 Hours of Monza - Décision n°13 » [PDF], sur elms.alkamelsystems.com, (consulté le 12 mai 2019).
  15. (en) ACO, « 4 Hours of Monza - Final Classification Results » [PDF], sur elms.alkamelsystems.com, (consulté le 15 mai 2019)
  16. (en) ACO, « 4 Hours of Monza - Race Leader Sequence » [PDF], sur elms.alkamelsystems.com, (consulté le 15 mai 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :