47e bataillon de chasseurs alpins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
47e bataillon de chasseurs alpins
Création 1914
Dissolution 1985
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Bataillon de chasseurs alpins
Rôle Infanterie de montagne
Garnison Bourg-Saint-Maurice
Inscriptions
sur l’emblème
Voir étendard unique des chasseurs
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale

Le 47e bataillon de chasseurs alpins (47e BCA) est une unité militaire dissoute de l'infanterie alpine française (chasseurs alpins) qui participa notamment aux deux conflits mondiaux.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1914 : création du 47e bataillon alpin de chasseurs à pied (47e BACP),
  • 1916 : devient le 47e bataillon de chasseurs alpins (47e BCA),
  • 1919 : dissolution du bataillon,
  • 1939 : nouvelle création du 47e BCA,
  • 1940 : dissolution du bataillon le 1er juillet,
  • 1979 : nouvelle création du 47e BCA,
  • 1979 : redevient le 47e bataillon de chasseurs alpins (47e BCA - réserve),
  • 1985 : dissolution du bataillon.

Historique des garnisons, campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Mobilisé à Draguignan, c'est le bataillon de réserve du 7e BCA (son numéro d'ordre est obtenu en ajoutant 40 au numéro de son bataillon d'origine).

Rattachements successifs[modifier | modifier le code]

A la mobilisation, il est rattaché à la 130e brigade d'infanterie de la 65e division d'infanterie, puis à la 47e division d'infanterie. En août 1915 il est affecté à la 66e division d'infanterie et enfin, de mars 1916 jusqu'à la fin du conflit, à la 46e division d'infanterie.

1914[modifier | modifier le code]

  • Somme
  • Bataille de la Marne
  • Aisne

1915[modifier | modifier le code]

  • Aisne
  • Vosges

1916[modifier | modifier le code]

  • Somme
  • Alsace

1917[modifier | modifier le code]

  • Chemin des Dames
  • Italie

1918[modifier | modifier le code]

  • Italie
  • Belgique
  • Champagne

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Le bataillon fait partie des troupes d'occupation en Allemagne avant d'être dissous en 1919.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Début septembre 1939: Mobilisation du 47e BCA, à Conflans près d’Albertville
1939: Maurienne (Argentine, Saint-Avre, Saint-Rémy), Alsace (Ingviller, La Lauter, Seinbach) / la SES reste en Maurienne
1940: Jura (Sellières), Aisne (canal de l’Ailette, Pinon, canal de l’Oise), repli sur la Marne, décimé à Maizières-la-Grande-Paroisse (Aube). Les rescapés atteignent la Creuse.
Dissolution le 01.07.1940.

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

1979 : Recréation du 47e BCA à Bourg-Saint-Maurice.
Dissolution le 01.07.1985.

Traditions[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Modèle:..http://7bca.free.fr/IMG/jpg/47.jpg.

Devise[modifier | modifier le code]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Comme tous les autres bataillons et groupes de chasseurs, le 47e BCA ne dispose pas d'un drapeau propre. (Voir le drapeau des chasseurs).

Son fanion est décoré de la Croix de guerre 1914-1918 avec 2 palmes.

Décorations[modifier | modifier le code]

Le 47e BCA reçoit la fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre le .

Chant[modifier | modifier le code]

En 1914, il adopte le refrain du 7e BACP
Bataillon, Bataillon, Bataillon de fer!
Bataillon, Bataillon, Bataillon d’acier!

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • .

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au bataillon[modifier | modifier le code]

Personnalités ayant servi au sein du bataillon[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]