43e division de fusiliers (URSS)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 43e division.

43e division de fusiliers
image illustrative de l’article 43e division de fusiliers (URSS)

Pays Flag of the Soviet Union.svg Union soviétique
Allégeance 23e armée
55e armée
67e armée
2e armée de choc
8e armée
67e armée
1re armée de choc
42e armée
22e armée
Branche Armée rouge
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination 43e division territoriale
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles 1941
Défense de l'isthme De Carélie
1941 à 1944
Siège de Léningrad
1944
Offensive Leningrad-Novgorod
Offensive Krasnoselsky-Ropshinskaya
Offensive Kingiseppsky-Gdovskii
Offensive de la Baltique
Offensive Tartu
Offensive Riga
Offensive Memel
1945
Combats dans la poche de Courlande

La 43e division de fusiliers[1] est une unité militaire de l'Armée rouge qui a pris part à la Grande Guerre patriotique.

Création[modifier | modifier le code]

La 43e division de fusiliers est formée en 1924-1925 dans la région de Velikié Louki, dépendant du district militaire de Léningrad, sous le nom de 43e division territoriale.

Composition[modifier | modifier le code]

  • 65e régiment d'infanterie
  • 147e régiment d'infanterie
  • 181e régiment d'infanterie (jusqu'au 28 juillet 1941)
  • 708e régiment d'infanterie
  • 62e régiment d'artillerie
  • 200e régiment d'artillerie (obusiers)
  • 73e bataillon anti-char
  • 379e bataillon de mortier (du 20 octobre 1941 au 15 octobre 1942)

Historique[modifier | modifier le code]

À partir du 30 novembre 1939, elle prend part à la guerre d'Hiver.

Le 22 juin 1941, elle stationne dans la région de Svetogorsk, dans l'isthme de Carélie et occupe un front de 29 kilomètres nord-ouest de la ville sur la frontière russo-finlandaise avec à sa droite la 115e division d'infanterie et à gauche la 123e division d'infanterie.

Le 29 juin 1941, lors de la guerre de Continuation, elle combat avec la 115e division de fusiliers pour la défense d’Enso qui sera capturée par les forces armées finlandaises le 21 août 1941.

Le 29 juillet 1941, le 181e régiment d'infanterie, rattaché à la 43e DI, participe avec la 198e division motorisée à l’attaque contre Sortavala.

Le 31 juillet 1941, les troupes finlandaises attaquent et la division est contrainte de se replier en compagnie de la 115e DI.

Le 5 août elle participe à une contre-attaque, infructueuse, en direction de l'autoroute Vyborg-Lappeenranta.

Le 20 août, elle prend part aux combats au Nord, puis au Sud-Est de Vyborg.

Le 24 août, la 43e division lance une contre-attaque dans la direction de Vuosalmi (fi), qui est brisée à Priozersk et sur la rivière Vuoksi par la résistance acharnée de l'armée de terre finlandaise.

L'ennemi attaque alors le flanc gauche de la division qui subit de lourdes pertes, et se retrouve encerclée dans les massifs forestiers, au sud de Vyborg. Certains éléments survivants de la division finissent toutefois par s’extirper et retraitent en direction du golfe de Finlande vers Primorsk avant de rejoindre Cronstadt, puis Léningrad.

Du 1er au 3 septembre 1941, la division est envoyée sur l'isthme de Carélie, sur la frontière[2], dans la zone est de Lembolovo.

Les 6, 9 et 13 septembre la 43e attaque avec succès plusieurs villages puis, fin septembre-début octobre le front se stabilise.

En octobre 1941, elle est retirée de ses positions et dirigée sur les abords sud de Leningrad dans la région de Kolpino qu’elle est chargée de défendre.

Du 10 au 15 novembre 1941, en réponse à l’offensive allemande de début novembre, les 43e, et 85e divisions d’infanterie soutenue par la 124e brigade blindée lancent une contre-attaque dans le secteur de Tosno afin de capturer le pont ferroviaire qui enjambe la rivière Tosna, et d’établir une tête de pont. Malgré de violents combats les troupes russes ne parviennent pas à percer les lignes allemandes.

Le 17 décembre 1941, la 43e DI est envoyée en première ligne à Krasny Bor, où elle participe à quelques escarmouches et combats sporadiques.

Du 9 au 13 février 1943, la division participe à la bataille de Krasny Bor

En juillet et août 1943, la division est engagée dans les batailles sanglantes pour Siniavino.

Le 14 janvier 1944, elle participe à l’opération Krasnoselsky-Ropsha (en) [3] dans le cadre de l’offensive Leningrad–Novgorod avec la 152e brigade blindée et les 19 et 20 janvier, la division contribue à l’encerclement des troupes allemande de Ropsha et à la libération de la ville mettant ainsi fin le 27 janvier au blocus de Léningrad.

Du 1er février 1944, jusque début août, la division participe à la bataille de Narva puis à l’offensive Narva (en) dans la région et sur la fleuve Narva ou elle subit de lourdes pertes avant d’être transférée à Izborsk, au Sud-Ouest de Pskov, dans le cadre de l’offensive Baltique sur Tartu.

Le 13 août 1944, elle libère Võru.

Le 23 août, elle pénètre dans Otepää puis atteint les abords de Valka et Valga.

Le 14 septembre 1944, elle participe à l’opération Riga et entre, avec la 50e division d’infanterie, dans Riga le 13 octobre 1944.

D’octobre 1944 à avril 1945, la 43e division de fusiliers participe aux combats de la poche de Courlande.

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Rattachements[modifier | modifier le code]

Date Front Armée Corps d’armée Remarques
22 juin 1941 Région militaire de Léningrad 23e armée 50e corps d'armée À partir du 24 juin 1941 la division fait partie du Front du Nord
1er juillet 1941 Front du Nord 23e armée 50e corps d’armée -
10 juillet 1941 Front du Nord 23e armée 50e corps d’armée -
1er août 1941 Front du Nord 23e armée - -
1er septembre 1941 Front de Léningrad 23e armée - -
1er octobre 1941 Front de Léningrad 23e armée - -
1er novembre 1941 Front de Léningrad - - -
1er décembre 1941 Front de Léningrad 55e armée - -
1er janvier 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er février 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er mars 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er avril 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er mai 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er juin 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er juillet 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er août 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er septembre 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er octobre 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er novembre 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er décembre 1942 Front de Léningrad 55e armée - -
1er janvier 1943 Front de Léningrad 55e armée - -
1er février 1943 Front de Léningrad 55e armée - -
1er mars 1943 Front de Léningrad 55e armée - -
1er avril 1943 Front de Léningrad - - -
1er mai 1943 Front de Léningrad 67e armée - -
1er juin 1943 Front de Léningrad 67e armée - -
1er juillet 1943 Front de Léningrad 67e armée - -
1er août 1943 Front de Léningrad - - -
1er septembre 1943 Front de Léningrad 67e armée - -
1er octobre 1943 Front de Léningrad 67e armée - -
1er novembre 1943 Front de Léningrad 67e armée - -
1er décembre 1943 Front de Léningrad 67e armée - -
1er janvier 1944 Front de Léningrad 2e armée de choc - -
1er février 1944 Front de Léningrad 2e armée de choc 122e corps d’armée -
1er mars 1944 Front de Léningrad 8e armée 43e corps d’armée -
1er avril 1944 Front de Léningrad 8e armée 43e corps d’armée -
1er mai 1944 Front de Léningrad 8e armée 122e corps d’armée -
1er juin 1944 Front de Léningrad 8e armée 117e corps d’armée -
1er juillet 1944 Front de Léningrad 2e armée de choc 122e corps d’armée -
1er août 1944 Front de Léningrad 2e armée de choc 122e corps d’armée -
1er septembre 1944 3e front de la Baltique 67e armée 122e corps d’armée -
1er octobre 1944 3e front de la Baltique 1re armée de choc 119e corps d’armée -
1er novembre 1944 2e front de la Baltique 42e armée 123e corps d’armée -
1er décembre 1944 2e front de la Baltique 42e armée 123e corps d’armée -
1er janvier 1945 2e front de la Baltique 42e armée 123e corps d’armée -
1er février 1945 2e front de la Baltique 22e armée 14e corps d’armée de la garde -
1er mars 1945 2e front de la Baltique 22e armée 14e corps d’armée de la garde -
1er avril 1945 Front de Léningrad 22e armée 14e corps d’armée de la garde -
1er mai 1945 Front de Léningrad - 19e corps d'armée -

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. 43-я стрелковая дивизия en russe
  2. l’ancienne frontière russo-finlandaise
  3. Красносельско-Ропшинской операции en Russe et Krasnoye Selo–Ropsha Offensive en Anglais

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]