42e demi-brigade de mitrailleurs coloniaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

42e régiment de tirailleurs sénégalais
42e demi-brigade de mitrailleurs coloniaux
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Fait partie de Armée d'Afrique (France)
Garnison Pamiers
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de Monthermé

Le 42e régiment de tirailleurs sénégalais devenu la 42e demi-brigade de mitrailleurs coloniaux (42e DBMC) est un régiment d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Seconde Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 42e régiment de tirailleurs sénégalais
  • 42e bataillons de mitrailleurs malgaches et indochinois
  • 42e bataillons de mitrailleurs Malgaches
  • 42e demi-brigade de mitrailleurs coloniaux

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • 1939 : lieutenant-colonel De Pinsun

Drapeau[modifier | modifier le code]

Historique des garnisons, combats et batailles du 42e DBMC[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

  • En 1926, création à Pamiers du 42e régiment de tirailleurs sénégalais (42e RTS) qui est dissous en 1931.
  • En 1931, le 42e bataillons de mitrailleurs malgaches et indochinois est créé à partir de la formation précédente.
  • En 1934, la formation prend le nom de 42e bataillons de mitrailleurs malgaches (42e BMM)
  • Fin , elle devient la 42e demi-brigade de mitrailleurs coloniaux (42e DBMC)

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Drôle de guerre[modifier | modifier le code]

En 1939-1940, la 42e demi-brigade de mitrailleurs coloniaux est affectée au secteur défensif des Ardennes, sous-secteur de SéchevalMonthermé sur la ligne Maginot, elle est endivisionnée à la 102e division d'infanterie de forteresse (XLIe corps d'armée de forteresse) qui doit défendre la Meuse entre Anchamps et Pont-à-Bar (Dom-le-Mesnil).

Bataille de France[modifier | modifier le code]

Du 13 au , elle participe ainsi à la défense du fleuve lors de la bataille de Monthermé où elle est disloquée et capturée[1],[2].

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]