40 CTAS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

40 CTAS
Image illustrative de l'article 40 CTAS
Un Ajax (Scout SV) (en) britannique armé d'un canon 40 CTAS.
Présentation
Pays Drapeau de la France France et le Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Type Canon automatique
Munitions obus de 40 mm - cartouche de 65 × 255 mm
Fabricant BAE Systems et Nexter
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 340 kg
Longueur(s) 3,428 m
Longueur du canon 70 calibres
Caractéristiques techniques
Architecture canon monotube à munitions télescopées
Portée maximale 40 000 m
Cadence de tir 200 obus/min
Vitesse initiale 900 à 1 500 m/s

Le 40 CTAS[1] est un canon automatique conçu à partir de 1994 pour utiliser des munitions télescopées d’un calibre de 40 mm.

Historique[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Les sociétés BAE Systems et Nexter se sont rapprochées au début des années 1990 pour développer une arme capable de tirer un nouveau type de projectile[2], la munition télescopée. Une société commune est créée dans ce but le , Cased Telescoped Armament International. Son siège social est situé à Versailles et ses installations à Bourges comprennent, en 2013, une soixantaine d'employées[3].

Un système d'arme complet est développé en calibre 40 mm, avec l'attribution continue de financements par les sociétés mères et les autorités nationales, le MoD (Ministry of Defence) et la DGA (Direction générale de l'Armement).

Une déclaration d’intention franco-britannique est signée le et un arrangement technique le [4]. La qualification des munitions s'étale entre 2013 et 2016[3].

Commandes[modifier | modifier le code]

À l'occasion de la RUSI Land Warfare Conference, le secrétaire de la Défense du Royaume-Uni a annoncé le la signature par le ministère de la Défense d'un contrat de 150 millions de livres sterling. La commande porte sur 512 canons destinés à équiper les véhicules de combat Warrior et Scout[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le 40 mm CTAS est caractérisé par une relative légèreté et un faible encombrement de l'affut, ainsi que par le volume modéré des munitions. Le canon est doté d'une culasse rotative, d'un frein de bouche et d'un manchon thermique anti-arcure. Il peut tirer au coup par coup ou en rafale, en pointant en site de - 10° à +75°. Cette dernière capacité lui permet d'engager des cibles élevées ou des aéronefs[6].

Munitions[modifier | modifier le code]

Les munitions ont une longueur de 255 mm et un diamètre de 65 mm à la base de la cartouche. Le poids du coup complet est de 2 kg et la masse du projectile varie de 550 à 980 g. L'encombrement est légèrement supérieur à celui d'une munition de 25 mm. La faible taille de la 40 mm CTAS permet l'emport d'un plus grand nombre d'obus à volume égal, par rapport aux autres projectiles de 40 mm[7].

Types de munitions (non exhaustif):

  • Anti Aerial Airburst-Tracer (anti-aérien): portée pratique de 3 500 m, vitesse initiale de 900 m/s, projection de 200 billes de tungstène
  • Armour Piercing Fin Stabilized Discarding Sabot-Tracer (anti-char) : portée pratique de 2 500 m, vitesse initiale de 1 500 m/s, obus-flèche sous-calibré et empenné en tungstène, 140 mm d'acier RHA à 1 500 m
  • GDR-PD-T (explosif) : vitesse initiale de 1 500 m/s, 115 g d'explosif et pénétration de plus de 200 mm de béton.

Des obus-flèche ont porté à 40 km au cours de tirs d'essai à une inclinaison de +45°.

Intégration[modifier | modifier le code]

Véhicules[modifier | modifier le code]

Trois engins blindés développés pour la British Army et l'Armée de terre française vont être équipés du 40 CTAS[6] :

Tourelles[modifier | modifier le code]

Un MCV-80 Warrior avec un tourelle MTIP2.
  • TOUTATIS (tourelle téléopérée à armement et munitions télescopées intégrés), prototype de tourelle téléopérée[10]
  • T-40, tourelle avec deux membres d'équipage,conçue par Nexter,destinée à l'E.B.R.C (JAGUAR)[11]
  • Tourelle MTIP2 Lockheed Martin, tourelle habitée mise au point pour la modernisation du MCV-80 Warrior
  • RAPIDFire, tourelle de lutte anti-aérienne conçue par Thales[12]. Une version navale est présenté en 2018[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CTA International -
  2. Dispositif de maintien d'un projectile relativement à l'enveloppe d'une munition télescopée. Numéro de publication EP0401114 A1 ; Numéro de demande : EP19900401448 ; Date de publication : 5 déc. 1990 ; Date de dépôt : 31 mai 1990 ; Date de priorité 1 juin 1989 ; Autre référence de publication DE69002402D1, DE69002402T2, EP0401114B1, US5163165 ; Inventeurs : Michel Desevaux, Pierre Ducros ; Déposant : GIAT Industries / Système de chargement d'une munition, telle qu'une munition télescopée dans une chambre pivotante d'une arme. N° de brevet: FR2691529 (A1). Date de publication: 1993-11-26. Inventeur(s): GEORGES SIMON ; MICHEL BAUBOIS; Demandeur(s): GIAT IND SA [FR]; Classification:F41A9/02;F41A9/09;F41A9/14;F41A9/16;F41A9/37;F41A9/38;F41A9/43;F41A9/45;F41A9/47;F41A9/50;F41A9/54;F41A15/00; N° de demande: FR19920006197 19920521 Numéro(s) de priorité: FR19920006197 19920521
  3. a et b Ferrard 2013 : p. 92-93
  4. Direction générale de l'Armement, Le canon de 40 mm à munitions télescopées CTCA (Cased Telescoped Canon and Ammunition)- [1]
  5. Justine BOQUET, 512 canons 40mm CTCA pour le Royaume-Uni, 2 juillet 2015, Les sentinelles, le journal de la défense et de la sécurité
  6. a et b Ferrard 2013 : p. 92-94
  7. Ferrard 2013 : p. 93-94
  8. Nathan Gain , Thales fournira les yeux du futur véhicule blindé Scout SV, 31 juillet 2015, forcesoperations.com ; Laurent Lagneau, Londres commande 589 véhicules blindés « Scout SV », 3 septembre 2014, www.opex360.com
  9. Army Guide, EBRC -
  10. Grégory COLOMBANI (Lieutenant-colonel), CAVALERIE. La lettre numérique trimestrielle de l’arme blindée, p. 49, note 4
  11. Laurent Lagneau, Nexter a dévoilé son démonstrateur de la tourelle T-40 CTAS qui équipera son EBRC, Industrie, Zone Militaire, www.opex360.com 12 juin 2013 [2]
  12. Laurent Lagneau, RapidFire, le nouveau canon de défense anti-aérienne de Thales, Industrie, Zone Militaire, www.opex360.com, 14 juin 2012 - [3]
  13. https://www.meretmarine.com/fr/content/rapidfire-naval-le-premier-ciws-francais

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ferrard 2013 : Stéphane Ferrard, Le canon automatique de 40 mm CTAI, DSI, Défense et Sécurité Internationale, , 98, p. 92-95.
  • NEXTER. Nexter 2014. Catalogue produits et services.
  • Systèmes. NEXTER Systems. ARMES ET SYSTÈMES D’ARTILLERIE. TOURELLES T40 CTA. TOURELLES DE 40 mm, p. 24 - [4]
  • Systèmes. CTA INTERNATIONAL. PRÉSENTATION., p. 54 - [5]
  • Systèmes. CTA INTERNATIONAL. 40 CTAS. CANON (CT C), p. 55 - [6]
  • Systèmes. CTA INTERNATIONAL. Systèmes. 40 CTAS. MUNITIONS TÉLESCOPÉES DE 40 mm (CTA), p. 56 - [7]

Liens externes[modifier | modifier le code]