3e régiment de chasseurs à cheval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
3e régiment de chasseurs à cheval
Image illustrative de l'article 3e régiment de chasseurs à cheval
insigne régimentaire du 3e RCC

Création 1er janvier 1675
Dissolution 31 août 1997
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment de chasseurs à cheval
Rôle Cavalerie légère
Devise Vigil et audax
puis
Tant qu'il en restera un
Inscriptions
sur l’emblème
Valmy 1792
Jemmapes 1792
Maastricht 1794
Wagram 1809
Krasnoë 1812
L'Yser 1914
Tardenois 1918
Guerres guerres napoléoniennes
Guerre de 1870
Première Guerre mondiale
Décorations Croix de guerre 1914-1918

Le 3e régiment de chasseurs à cheval est créé le 1er janvier 1675 par le comte Charles du Fay, d'où son nom à cette époque. C'est l'un des quatorze plus vieux corps de Louis XIV. Ce régiment, à l’origine de dragons, porte successivement le nom de ses différents mestres de camp.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1675 : création du régiment du Fay-Dragons
  • 1678 : renommé régiment de la Lande
  • 1696 : renommé régiment de Vérac
  • 1710 : renommé régiment de Caylus
  • 1715 : renommé régiment de Beaucourt
  • 1725 : renommé régiment de Vitry
  • 1739 : renommé régiment de l'Hôpital
  • 1749 : renommé régiment de la Ferronays
  • 1762 : renommé régiment de Chabot
  • 1782 : renommé régiment de Deux-Ponts
  • 17 mars 1788 : transformé en régiment de chasseurs à cheval et renommé chasseurs de Flandres.
  • 1791 : à la Révolution, tous les régiments sont renommés d’après leur arme et portent un numéro en fonction de leur ancienneté. Le régiment des chasseurs de Flandres est renommé 3e régiment de chasseurs à cheval
  • 1814 : renommé chasseurs du Dauphin
  • 1815 : renommé 3e régiment de chasseurs à cheval et dissous la même année
  • 1816 : création du régiment de chasseurs des Ardennes
  • 1825 : renommé 3e régiment de chasseurs à cheval
  • 1831 : transformation en 3e régiment de lanciers.
  • 1831 : le 8e régiment de chasseurs est renuméroté 3e régiment de chasseurs à cheval
  • 1924 : dissous
  • 1981 : recréation du 3e régiment de chasseurs
  • 1997 : dissous

Garnisons[modifier | modifier le code]

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • Charles, comte de Faÿ (maître de camp du 1er janvier 1675 à 1678)
  • Jean Batiste du Deffant, marquis de La Lande (maître de camp 1678-1696)
  • César de Saint-Georges, marquis de Vérac (maître de camp 1696-1706)
  • de Saint-George, chevalier de Vérac (maître de camp 1706-1710)
  • Anne Claude Philippe, comte de Caylus (maître de camp 1710-1716)
  • Vicomte de Caylus, comte de Beaucourt (maître de camp 1716-1725)
  • Paul François Galucci de L’Hôpital, marquis de Vitry (maître de camp 1725-1739)
  • Jean Raymond Galucci, comte de L’Hôpital Saint-Mesmin (maître de camp 1739-1749)
  • Pierre Jacques François Auguste Le Féron, comte de La Féronais (maître de camp 1749-1762)
  • Charles Rosalie de Rohan, vicomte de Chabot comte de Jarnac (maître de camp 1762-1775)
  • Charles Rosalie de Rohan, vicomte de Chabot comte de Jarnac (maître de camp 1775-1782)
  • Guillaume Charles, prince de Bavière, vicomte de Deux-Ponts (maître de camp puis colonel 1782-1789)
  • Rigaud, comte de Vaudreuil (colonel de 1789 à 1791)
  • Marie Charles César Florimond de Fay de Latour-Maubourg (colonel de 1791 à février 1792)
  • Victor de Latour-Maubourg (colonel de février à août 1792)
  • Dominique Casimir Fornier de Valaurie (colonel de 1792-1793)
  • Aimé Jean Charles de Birague (colonel d'avril 1793 à novembre 1793)
  • Charles Auguste Salomon de Moulineuf (chef-de-brigade de 1793 à 1798)
  • Joseph Thomas Lédée (chef-de-brigade de 1798 à 1799)
  • François Alexandre Grosjean (chef-de-brigade de 1799 à 1806)
  • Germain Charpentier (colonel de 1806 à 1809)
  • Charles Joseph, baron de Saint-Mars (colonel de 1809 à 1813)
  • Achille Royer (colonel de mars 1813 à novembre 1813 †)
  • Pierre-Jacques de Potier (colonel de novembre 1813 à août 1814)
  • Jean-Baptiste Antoine Marcellin, baron Marbot (colonel d'août 1814 à avril 1815)
  • Anatole Charles Alexis de La Woëstine (colonel d’avril à décembre 1815)
  • Baron Dukermont (colonel de 1816 à 1821)
  • des Michels (colonel de 1821 à 1823)
  • Marquis de Faudoas (colonel de 1823 à 1830)
  • Comte de Vaudreuil (colonel de 1830 à 1830)
  • Comte de Grouchy (colonel de 1830 à 1831)
  • Voisin (colonel en 1831)
  • Baron Hatry (colonel de 1831 à 1839)
  • Baron Dufourg d’Antist (colonel de 1839 à 1844)
  • Despérais de Neuilly (colonel de 1844 à 1848)
  • Joseph-Charles-Anthelme Cassaignolles (colonel de 1848 à 1851)
  • Comte de Clérambault (colonel de 1851 à 1855)
  • d'Espinassy de Venel (de 1855 à 1864)
  • Hainglaise (de 1864 à 1866)
  • Sanson de Sansal (de 1866 à 1874)
  • Bonie (de 1874 à 1882)
  • Magnan (de 1882 à 1889)
  • Lieutenant Colonel de Roquefeuil (de 1889 à 1895)
  • Hurault de Vibraye (de 1895 à 1904)
  • Huge (du 24 décembre 1904 au 20 mars 1907)
  • Peter (de 1908 à 1911)
  • Mordacq (du 27/03/1911 au 12/10/1914)
  • Lieutenant Colonel Rey (de 1914 à 1915)
  • Davis (de 1915 à 1916)
  • de Puineuf (de 1916 à 1917)
  • Rey (de 1916 à 1924)
  • Jean Marie de Bazelaire de Lesseux (de 1981 à 1982)
  • Lieutenant-colonel Michel Armand Besson (de 1982 à 1984)
  • Lieutenant-colonel Philippe Georges Garelly (de 1984 à 1986)
  • Lieutenant-colonel Hubert René D.Emery (de 1986 à 1988)
  • Lieutenant-colonel Patrick Jean Jacques Olmer (de 1988 à 1991)
  • Lieutenant-colonel Jean Luc Pagniez (de 1991 à 1993)
  • Lieutenant-colonel André Lucien R. Trouilhet (de 1993 à 1995)
  • Lieutenant-colonel Bruno Klotz (de 1995 à 1997)

Historique des garnisons, campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

  • 1675-1778 : Hollande
  • 1684 : Luxembourg
  • 1688-1697 : Ligue d'Augsbourg
  • 1701-1713 : Succession d'Espagne
  • 1740-1748 : Succession d'Autriche
  • 1756-1763 : Guerre de Sept Ans

Révolution[modifier | modifier le code]

1er Empire[modifier | modifier le code]

Restauration - 1848[modifier | modifier le code]

  • 1823 : Espagne et Morée

Second Empire[modifier | modifier le code]

  • 1861-1865 : Algérie
  • 1867 : Rome

1870-1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Héraldique : Première version de l'insigne du 3e régiment de chasseurs. Lion noir sur fond or représente les armes de Flandre, ex régiment des Flandres entre 1788 et 1791. La devise est "Vigil et Audax" était inscrite sur les étendards, à partir de 1725.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le deuxième insigne a été créé en 1984. La forme de cet écu est celle des armes de Philippsbourg, ville pour la défense de laquelle le régiment fut créé en 1675. Le lion de gueules sur fond d'argent, la fasce de sable et la rosette sont empruntés aux armes de Charles Faultier, écuyer seigneur de Fay qui créa le régiment qui en conserva le commandement jusqu'à la fin du siège de Philippsbourg. La devise ; Vigil et Audax est inscrite sur les étendards du régiment. Issu du 3e RCA, on remarque une deuxième devise ; Tant qu'il en restera un, phrase prononcée par le colonel de Galliffet en 1870 sur le plateau d'Illy.

Ecu allemand parti : au 1er d'argent au lion de gueules sur lequel broche une fasce de sable chargée à senestre d'une rosette d'argent ; au 2e sinople chargé de trois grêliers d'argent posés en pal. Le talus d'argent chargé en chef du millésime 1675, à dextre de la devise Vigil et Audax et à senestre de la devise Tant qu'il en restera un, le tout en chiffres et capitales en relief du même.

Étendard[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1]:

3e regiment de chasseurs a cheval-drapeau.svg

Personnalités ayant servi au 3e RCC[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographies[modifier | modifier le code]

  • Historique des corps de troupe de l'armée française, Ministère de la Guerre, 1900
  • Andolenko (général), Recueil d'historique de l'arme blindée et de la cavalerie, Paris, Eurimprim, 1968
  • Général de brigade Philippe Peress 31, rue Hoche 49400 Saumur.
  • Musée des Blindés ou Association des Amis du Musée des Blindés 1043, route de Fontevraud, 49400 Saumur.
  • Roland Jehan et Jean-Philippe Lecce, Encyclopédie des insignes de l'Arme Blindée Cavalerie, tome II, Les chasseurs à cheval, Cheminements Éditions, 2008 (ISBN 978-2-84478-708-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]