3e étape du Tour de France 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2019.
3e étape du Tour de France 2019 Cycling (road) pictogram.svg
Échappée Reims 95013.JPG
Groupe échappé entrant place du cardinal Luçon à Reims.
Généralités
Course3e étape, Tour de France 2019
TypeHillystage.svg Étape vallonnée
Date8 juillet 2019
Distance215 km
Lieu de départBinche
Lieu d'arrivéeÉpernay
PaysBEL Belgique
FRA France
Vitesse moyenne45,992 km/h
Résultats de l’étape
1erFRA Julian Alaphilippe4 h 40 min 29 s
(Deceuninck-Quick-Step)
2eAUS Michael Matthews + 26 s
3eBEL Jasper Stuyven+ 26 s
Classement général à l’issue de l’étape
LeaderFRA Julian Alaphilippe9 h 32 min 19 s
(Deceuninck-Quick-Step)
2eBEL Wout Van Aert+ 20 s
3eNED Steven Kruijswijk+ 25 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svgPointsSVK Peter Sagan
(Bora-Hansgrohe)
Jersey polkadot.svgMontagneBEL Tim Wellens
(Lotto-Soudal)
Jersey white.svgJeuneBEL Wout Van Aert
(Jumbo-Visma)
Jersey yellow number.svgÉquipeNED Jumbo-Visma
2e étape4e étape
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 3e étape du Tour de France 2019 s'est déroulée le lundi entre Binche et Épernay, sur une distance de 215 kilomètres. C'est la première victoire d'un coureur français sur ce Tour, et le premier jour où Julian Alaphilippe endosse le maillot jaune.

Parcours[modifier | modifier le code]

Carte du parcours de l'étape (Voir la version interactive)

Binche, en Belgique, est une ville-étape inédite, mais elle est connue dans le monde du cyclisme pour la course Binche-Tournai-Binche créée en 1911[1].

Partant de Binche, les coureurs prennent la direction du Sud. Le peloton entre en France par la ville de Jeumont. Le parcours devient accidenté dans le final, en empruntant des routes menant à des villages situés en haut des coteaux du vignoble champenois : Nanteuil-la-Forêt, Hautvillers, Champillon et Mutigny avec une pente moyenne de 6 à 12 %. Puis il passe par le Mont Bernon avant d'arriver à Épernay après l'Avenue de Champagne en remontant à nouveau vers Bernon par la Rue des Coteaux[2], avec une portion finale à 15 %[3].

La Marne, département où se termine cette étape, n'est pas le territoire le plus souvent parcouru par le Tour de France : 22 passages du Tour en 106 éditions, de 1903 à 2019, moins que l'Aisne et les Ardennes par exemple qui ont été traversés dès les premières éditions, lorsque cette épreuve sportive épousait mieux les contours du pays[4],[5].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Eddy Merckx est présent pour assister au départ de cette étape, dans la ville de Binche. Quelques minutes après le départ, le Belge Tim Wellens, et quatre Francais,Stéphane Rossetto, Paul Ourselin, Anthony Delaplace et Yoann Offredo, lancent une attaque et s'extraient du peloton.

L'allure est rapide. Pour autant, l'échappée compte jusqu'à 5 minutes 30 d'avance. Paul Ourselin remporte un sprint intermédiaire à Dizy-le-Gros. Le peloton passe ensuite à proximité de la cathédrale de Reims. Les premiers reliefs de la montagne de Reims, et des Vignoble de Champagne, apparaissent. L'écart entre l'échappée et le peloton s'amenuise progressivement. Tim Wellens part seul en tête dans la côte de Nanteuil-la-Forêt, et passe en tête au sommet de cette première difficulté du jour, au kilomètre 173. La fin de parcours est plus accidentée, avec plusieurs côtes classées en 3e catégorie. Tim Wellens passe en tête et isolé, à nouveau, au sommet de la Côte d'Hautvillers. Les quatre Français de l'échappée sont repris par le peloton au pied de cette même côte d'Hautvillers. Tim Wellens est toujours seul en tête au sommet de la Côte de Champillon. Juste avant le sommet de la côte de Mutigny, Julian Alaphilippe sort du peloton. Après une échappée de 200 km, Wellens passe en tête au sommet de cette dernière côte, mais Alaphilippe le dépasse juste après, à 16 km de l'arrivée[1]. Le coureur français fonce alors dans la descente[6], sur une portion de parcours qu'il était venu spécialement reconnaître, mais il est parti pour gagner à une distance importante de la ligne d'arrivée : « je ne pensais pas m'isoler si loin de l'arrivée mais finalement, une fois devant, j'ai tout mis ... et je ne regrette pas », dira-t-il ensuite[7].

Julian Alaphilippe s'impose finalement à Épernay, après avoir mené à bien une course en solitaire de 16 km. C'est la première victoire française du Tour 2019. Devançant ses poursuivants de 26 secondes, le vainqueur du jour fait coup double en s'emparant du maillot jaune. C'est une performance qu'il visait depuis le contre la montre par équipes de la veille, la 2e étape, où son équipe, les Deceuninck-Quick Step, a terminé presque dans le même temps que les Ineos. Le détenteur précédent du maillot jaune, Mike Teunissen, a été lâché dans la côte de Mutigny[1],[8].

Bora-Hansgrohe est distinguée comme la meilleure équipe de cette étape, et, très logiquement, Tim Wellens se voit décerner le prix de la combativité de cette journée. Il s'empare aussi du maillot à pois qui récompense le meilleur grimpeur, pour les côtes de troisième catégorie franchies en tête, et il gardera ce maillot jusqu'à la 18e étape. Peter Sagan remporte le maillot vert (qu'il portera donc de plein droit, et non par procuration, dès l'étape suivante), pour la première place provisoire du classement par points, grâce à sa bonne place au sprint intermédiaire et au final[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erJulian Alaphilippe FRA FranceDeceuninck-Quick-Step4 h 40 min 29 s
2eMichael Matthews AUS AustralieSunweb+ 26 s
3eJasper Stuyven BEL BelgiqueTrek-Segafredo+ 26 s
4eGreg Van Avermaet maillot blanc à pois rouges du leader du classement du meilleur grimpeurBEL BelgiqueCCC+ 26 s
5ePeter Sagan SVK SlovaquieBora-Hansgrohe+ 26 s
6eMatteo Trentin ITA ItalieMitchelton-Scott+ 26 s
7eSonny Colbrelli ITA ItalieBahrain-Merida+ 26 s
8eXandro Meurisse BEL BelgiqueWanty-Gobert+ 26 s
9eWout Van Aert maillot blanc de leader du classement du meilleur jeuneBEL BelgiqueJumbo-Visma+ 26 s
10eThibaut Pinot FRA FranceGroupama-FDJ+ 26 s
Source : ProCyclingStats

Points attribués[modifier | modifier le code]

Point Bonus de la côte de Mutigny (km 199)
Coureur Pays Équipe Bonifications
1 Tim Wellens Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal s
2 Julian Alaphilippe Drapeau de la France France Deceuninck-Quick Step s
3 Michael Woods Drapeau du Canada Canada EF Education First s
Bonifications à l'arrivée
Coureur Pays Équipe Bonifications
1 Julian Alaphilippe Drapeau de la France France Deceuninck-Quick Step 10 s
2 Michael Matthews Drapeau de l'Australie Australie Sunweb s
3 Jasper Stuyven Drapeau de la Belgique Belgique Trek-Segafredo s

Cols et côtes[modifier | modifier le code]

Côte de Nanteuil-la-Forêt (km 173)
4e catégorie (1,1km à 6,8%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Tim Wellens Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 1
Côte d'Hautvillers (km 185,5)
3e catégorie (0,9km à 10,5%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Tim Wellens Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 2
2e Nairo Quintana Drapeau de la Colombie Colombie Movistar 1

Côte de Champillon (km 190)
3e catégorie (1,8km à 6,6%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Tim Wellens Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 2
2e Xandro Meurisse Drapeau de la Belgique Belgique Wanty-Gobert 1
Côte de Mutigny (km 199)
3e catégorie (0,9km à 12,2%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Tim Wellens Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 2
2e Julian Alaphilippe Drapeau de la France France Deceuninck-Quick Step 1

Prix de la combativité[modifier | modifier le code]

Classements à l'issue de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erJulian Alaphilippe maillot jaune de leader du classement généralFRA FranceDeceuninck-Quick-Step9 h 32 min 19 s
2eWout Van Aert maillot blanc de leader du classement du meilleur jeuneBEL BelgiqueJumbo-Visma+ 20 s
3eSteven Kruijswijk NED Pays-BasJumbo-Visma+ 25 s
4eGeorge Bennett NZL Nouvelle-ZélandeJumbo-Visma+ 25 s
5eMichael Matthews AUS AustralieSunweb+ 40 s
6eEgan Bernal COL ColombieIneos+ 40 s
7eGeraint Thomas GBR Royaume-UniIneos+ 45 s
8eEnric Mas ESP EspagneDeceuninck-Quick-Step+ 46 s
9eGreg Van Avermaet BEL BelgiqueCCC+ 51 s
10eWilco Kelderman NED Pays-BasSunweb+ 51 s
Source : ProCyclingStats


Classement par points[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement par points
CoureurPaysÉquipePoints
1erPeter Sagan maillot vert de leader du classement par pointsSVK SlovaquieBora-Hansgrohe76 pts
2eMichael Matthews AUS AustralieSunweb59 pts
3eSonny Colbrelli ITA ItalieBahrain-Merida54 pts
4eMike Teunissen NED Pays-BasJumbo-Visma50 pts
5eGreg Van Avermaet maillot blanc à pois rouges du leader du classement du meilleur grimpeurBEL BelgiqueCCC40 pts
6eMatteo Trentin ITA ItalieMitchelton-Scott38 pts
7eJulian Alaphilippe maillot jaune de leader du classement généralFRA FranceDeceuninck-Quick-Step30 pts
8eJasper Stuyven BEL BelgiqueTrek-Segafredo29 pts
9eGiacomo Nizzolo ITA ItalieDimension Data21 pts
10ePaul Ourselin FRA FranceTotal Direct Énergie20 pts

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement de la montagne
CoureurPaysÉquipePoints
1erTim Wellens maillot blanc à pois rouges du leader du classement du meilleur grimpeurBEL BelgiqueLotto-Soudal7 pts
2eXandro Meurisse BEL BelgiqueWanty-Gobert3 pts
3eGreg Van Avermaet BEL BelgiqueCCC2 pts
4eJulian Alaphilippe maillot jaune de leader du classement généralFRA FranceDeceuninck-Quick-Step1 pt
5eNairo Quintana COL ColombieMovistar1 pt

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement du meilleur jeune
CoureurPaysÉquipeTemps
1erWout Van Aert maillot blanc de leader du classement du meilleur jeuneBEL BelgiqueJumbo-Visma9 h 32 min 39 s
2eEgan Bernal COL ColombieIneos+ 20 s
3eEnric Mas ESP EspagneDeceuninck-Quick-Step+ 26 s
4eDavid Gaudu FRA FranceGroupama-FDJ+ 37 s
5eMaximilian Schachmann GER AllemagneBora-Hansgrohe+ 51 s
6eGregor Mühlberger AUT AutricheBora-Hansgrohe+ 51 s
7eTiesj Benoot BEL BelgiqueLotto-Soudal+ 59 s
8eGiulio Ciccone ITA ItalieTrek-Segafredo+ 1 min 23 s
9eGianni Moscon ITA ItalieIneos+ 2 min 13 s
10eNils Politt GER AllemagneKatusha-Alpecin+ 3 min 51 s

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement par équipes
ÉquipePaysTemps
1reJumbo-Visma maillot blanc à dossard jaune de leader du classement de la meilleure équipeNED Pays-Bas29 h 07 min 04 s
2eSunweb GER Allemagne+ 1 min 44 s
3eEF Education First USA États-Unis+ 1 min 57 s
4eIneos GBR Royaume-Uni+ 2 min 04 s
5eGroupama-FDJ FRA France+ 2 min 08 s
6eMitchelton-Scott AUS Australie+ 2 min 44 s
7eAstana KAZ Kazakhstan+ 2 min 49 s
8eBora-Hansgrohe GER Allemagne+ 3 min 04 s
9eBahrain-Merida BRN Bahreïn+ 3 min 37 s
10eDimension Data RSA Afrique du Sud+ 4 min 14 s

Abandon(s)[modifier | modifier le code]

Le maillot jaune du jour[modifier | modifier le code]

Chaque jour, un maillot jaune différent est remis au leader du classement général, avec des imprimés rendant hommage à des coureurs ou à des symboles qui ont marqué l'histoire de l'épreuve, à l'occasion du centième anniversaire du maillot jaune[9].

C'est Eddy Merckx qui a remporté la première de ses cinq victoires sur le Tour il y a 50 ans qui est représenté sur la tunique jaune du jour.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Résultat et résumé : Tour de France, 3ème étape, 215km, Binche - Epernay, 08 Juillet 2019 », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  2. « Épernay ville-arrivée du Tour 2019 », Épernay, le journal, no 184,‎ , p. 6 (lire en ligne)
  3. « Épernay et Reims sur la route du Tour », L'Union, no 23478,‎ , p. 24 et 25
  4. Pierre Breteau, « On a compté les départements traversés par le Tour de France : c’est la Corse et l’Indre qui perdent », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. Véronique Malécot, Clément Guillou, Maxime Mainguet et Camille Bressange, « Le Tour de France : un coup de projecteur international sur le terroir français », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. « Tour de France 2019 : le Français Julian Alaphilippe endosse le maillot jaune », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. Sylvain Mouillard, « Tour de France : Alaphilippe à l’avant-garde », Libération,‎ (lire en ligne)
  8. Jean-Luc Gatellier, « Julian Alaphilippe vise une victoire d'étape et le maillot jaune sur le Tour de France », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  9. « Un maillot jaune différent tous les jours », Le Parisien,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]