30e armée (Japon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

30e armée
第30軍
Image illustrative de l’article 30e armée (Japon)
Positionnement de la 30e armée au centre de la Mandchourie en 1945.

Création
Dissolution
Pays Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Type Infanterie
Rôle Corps d'armée
Garnison Hsinking, Mandchoukouo
Surnom Rapide (敏, Hashi)
Batailles Invasion soviétique de la Mandchourie

La 30e armée (第30軍, Dai-san-jū gun?) est une unité de l'armée impériale japonaise basée au Mandchoukouo et formée à la toute fin de la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

La 30e armée est créée le à Hsinking, la capitale du Mandchoukouo. Comme la situation militaire du Japon se détériore dramatiquement dans la guerre du Pacifique, l'armée impériale japonaise retire de plus en plus d'unités expérimentées du Mandchoukouo pour les envoyer sur d'autres fronts. Début 1945, l'armée japonaise du Guandong est en grande partie diminuée et les signes d'une accumulation de forces de l'armée rouge soviétique sur les frontières du Mengjiang et du Mandchoukouo sont alarmants. La 30e armée est affectée à la 3e armée régionale et basée dans le sud du Manschoukouo, mais elle n'est formée que quelques jours avant l'invasion soviétique de la Mandchourie et ses forces sont sous-armées et composées de recrues, de réservistes, et de miliciens civils sous-entraînées qui ne peuvent rien faire contre les divisions aguerries de l'armée rouge. Après un bref combat à Hsinking (durant lequel les restes de la garde impériale du Mandchoukouo font défection pour rejoindre le camp soviétique), la 30e armée se rend. La plupart des survivants sont faits prisonniers en Union soviétique et beaucoup d'entre eux meurent des difficiles conditions de détention en Sibérie.

Commandement[modifier | modifier le code]

Nom De À
Commandant Lieutenant-général Shōjirō Iida
Chef d'État-major Major-général Michio Kato

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frank Dorn, The Sino-Japanese War, 1937-41: From Marco Polo Bridge to Pearl Harbor, MacMillan., (ISBN 0-02-532200-1)
  • Victor Madej, Japanese Armed Forces Order of Battle, 1937-1945, Game Publishing Company,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]