2b2t

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
2b2t
Description de l'image 2b2t Logo Vectorised.svg.
Description de l'image IronException 2b2t Spawn Render July 2019.png.
Informations
Première version
Dernière version 1.12.2
Version avancée 1.12.2
Type Serveur Minecraft
Site web https://reddit.com/r/2b2t/

2builders2tools ou 2b2t est un serveur Minecraft multijoueur fondé en [1],[2],[3],[4]. 2b2t est l'un des plus anciens serveurs toujours actif[5] ainsi que le plus ancien serveur anarchiste sur Minecraft. Le monde de 2b2t est également la map de serveur non modifiée la plus ancienne du jeu qui n'a pas été réinitialisée depuis sa création[6]. Le serveur étant anarchiste, il n'y a pratiquement aucune règle ni autorité, le grief et la triche y sont courants[7],[8].

Dans Analogies of Religious Violence in Minecraft, un article de Katherine Apostolacus, le serveur est décrit comme le « le plus agité et chaotique de tout Minecraft ».

Zone d'apparition (spawn) de 2b2t en juillet 2019. Ce rendu, généré par IronException, un utilisateur de Reddit, montre les quantités importantes de destruction et de modification effectuées sur le terrain, y compris le retrait des ressources du sol et la construction de structures gigantesques en obsidienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans un article de Rock, Paper, Shotgun par Brendan Caldwell, James Rustles, un joueur et blogueur de 2b2t, il est raconté l'origine de 2b2t :

« It used to be a Garry's Mod server, (...) The basic story is that this guy who ran the Garry’s Mod server started a Minecraft server with the same premise – that you can do anything you want – and this was then given to one of his friends, who we know as Hausemaster. »[8]

En Français :

« C'était au départ un serveur sur Garry's Mod, (...) L'histoire est que la personne qui entretenait ce serveur Garry’s Mod a ouvert un serveur Minecraft avec la même prémisse – que tu puisses faire tout ce que tu veux – et il fut ensuite donné à un de ses amis, qu'on connaît en tant que Hausemaster. »

Le serveur Minecraft 2b2t a été fondé en fin de décembre 2010[1] ; le propriétaire est anonyme[6] mais est communément appelé Hausemaster, Hausmaster ou Housemaster[2],[3],[4]. Le serveur a été annoncé peu de temps après sa création sur des forums en ligne tels que Reddit et 4chan. Des membres du forum de Facepunch Studios ont rejoint le serveur et établi des bases après un message sur le forum en [9]. Les membres de différents forums ont lancé des raids les uns contre les autres et leurs constructions.

Le youtubeur anglophone TheCampingRusher publie une vidéo sur YouTube le , dans laquelle il joue sur 2b2t[2],[3],[4]. Une file d'attente pour entrer sur le serveur a été rapidement ajoutée en raison de l'afflux massif de nouveaux joueurs provoqué par la vidéo. La file d'attente donne aux anciens joueurs 2b2t une priorité sur les nouveaux joueurs. Les joueurs peuvent également payer 20 $ pour accéder à une file d'attente prioritaire séparée pour un mois

Accueil[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Robert Guthrie de Kotaku[4] et Andrew Paul de Vice, ont décrit le serveur comme « un monde fantastique de possibilités et d'horreur »[6].

Brendan Caldwell de Rock, Paper, Shotgun a décrit 2b2t comme « le serveur le plus obscène du jeu »[8].

Craig Pearson de PCGamesN a appelé le serveur « le plus offensif de Minecraft », en rappelant la cruauté et l'obscénité de 2b2t sous la forme de langage, de croix gammées et de ses joueurs hostiles[10]. Publiée le , c'est la première mention du 2b2t dans les médias. Un autre article PCGamesN de Jeremy Peel à l'annonce de la création de Minecraft Realms en 2013, déclare qu'il serait simple et sûr, en gardant les enfants loin du serveur 2b2t, une implication de la nature complexe et dangereuse du serveur[11].

Roisin Kiberd sur The Independent et Newsweek décrit le serveur « comme une forme malveillante de Minecraft, un lieu de beauté et de terreur ». Kiberd le décrit comme « l'enfer des serveurs », déclarant « qu'il n'est pas sûr pour la vie », car le serveur « donne libre cours à vos pulsions les plus sombres ». Kiberd a conclu que l'attrait de jouer sur le serveur venait d'avoir réussi à endurer son environnement hostile[2],[3].

Un article et une vidéo IGN de 2013 ont répertorié l'apparition de 2b2t comme l'une des six meilleures choses dans Minecraft, décrivant le serveur comme « le boss final des serveurs Minecraft », une célébration de la destruction et de l'indifférence. L'article note cependant que le serveur incite au grief, à la tricherie et aux obscénités créées par les joueurs, et déclare que les joueurs à la « peau dure devraient visiter 2b2t au moins une fois »[7],[12].

Dans Analogies of Religious Violence in Minecraft, Katherine Apostolacus décrit la nature anarchique de 2b2t comme la manière dont Minecraft devait être joué originellement. Aussi, elle décrit comment une histoire riche s'est développée au sein du serveur depuis sa création.

Livres[modifier | modifier le code]

2b2t a également fait l'objet de plusieurs mentions dans des livres. Dans Introduction to Game Design, Prototyping, and Development, publié par Pearson Education en juin 2014, 2b2t est décrit comme étant un « paysage infernal aride ». La nature du serveur est décrite comme étant « l'expression ultime de la mécanique de base du jeu »[5]. Il s'agit de la première mention de 2b2t dans un livre.

Dans The Ultimate Minecraft Creator, publié en , 2b2t est décrit « comme n'étant pas pour les faibles de cœur ou les sensibles »[13].

Dans Master Builder 3.0 Advanced, publié en , 2b2t est décrit comme « fou », déclarant que le serveur peut devenir « complètement sauvage » et que c'est un « terrain vague de cauchemar ». Le livre déclare également que le serveur est connu en tant que « crème des serveurs en ligne » parmi les serveurs Minecraft[14].

Le Ultimate Guide to Mastering Minigames and Servers, publié en , mentionne également 2b2t, bien que le livre contienne des informations copiées du Master Builder 3.0 Advanced mentionné précédemment[15].

ThebesAndSound 2b2t Layers of Spawn Render February 2020.png

Voir également[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « 2b2t.org » [archive du ] (consulté le )
  2. a b c et d Roisin Kiberd, « There's an alternative Minecraft server without any rules », The Independent,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  3. a b c et d Roisin Kiberd, « The Minecraft Server That Will Kill You 1,000 Times », Newsweek,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  4. a b c et d Robert Guthrie, « The Denizens of Minecraft's 'Worst' Server Are At War With YouTube », Kotaku,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  5. a et b Jeremy Gibson Gibson, Introduction to Game Design, Prototyping, and Development : From Concept to Playable Game with Unity and C#, Pearson Education, , 1024 p. (ISBN 978-0-13-465988-6, lire en ligne)
  6. a b et c Andrew Paul, « The Worst Place in Minecraft », Vice,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. a et b Craig, « The 6 Most Amazing Things I've Seen in Minecraft », sur IGN, (consulté le )
  8. a b et c Brendan Caldwell, « Ridealong: The Ruin Of Minecraft's Most Obscene Server », sur Rock, Paper, Shotgun, (consulté le )
  9. « Upon the Shoulders of Giants: An Adventure in 2b2t » [archive du ], Facepunch Studios, (consulté le )
  10. Pearson, « 2b2t photodiary: Inside Minecraft's most offensive server » [archive du ], PCGamesN, (consulté le )
  11. Jeremy Peel, « Minecraft Realms is a subscription service for families that will "bring in more money than the game itself" », sur PCGamesN, (consulté le )
  12. « 6 of the Most Amazing Things in Minecraft » [archive du ], YouTube, (consulté le )
  13. The Ultimate Minecraft Creator : The Unofficial Building Guide to Minecraft and Other Games, Triumph Books, , 208 p. (ISBN 978-1-63319-036-8, lire en ligne)
  14. Master Builder 3.0 Advanced : Minecraft®™ Secrets and Strategies from the Game's Greatest Players, Triumph Books, , 43, 49 (ISBN 978-1-63319-188-4, lire en ligne)
  15. Ultimate Guide to Mastering Minigames and Servers : Minecraft Secrets to the World's Best Servers and Minigames, Triumph Books, , 208 p. (ISBN 978-1-62937-233-4, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]