28e régiment de dragons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28e Régiment de Dragons
Création 1792
Dissolution 1962
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment de Dragons
Rôle Cavalerie
Devise "Je me fais jour"
Inscriptions
sur l’emblème
Wagram 1809
La Moskova 1812
L'yser 1914
L'Aisne 1918
AFN 1952-1962

Le 28e régiment de dragons (ou 28e RD) est une unité de cavalerie de l'armée française, créée après la Révolution française, en 1792.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1956 : 28e régiment de dragons.
  • 1962 : Dissous.

Uniforme du 7e hussard bis[modifier | modifier le code]

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Étendard[modifier | modifier le code]

Les noms des batailles s'inscrivent en lettres d'or sur le drapeau, ainsi que l'inscription A.F.N[2],[3].

Historique des garnisons, combats et batailles[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Guerres de la Révolution et de l’Empire[modifier | modifier le code]

De 1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

De 1871 à 1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

MaréChal des logis 28e et sa selle.

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Au cessez-le-feu du 19 mars 1962 en Algérie et en application des accords d'Évian du 18 mars 1962, le 28e régiment de dragons crée, comme 91 autres régiments, une des 114 unités de la Force locale algérienne pour le maintien de l'ordre, la 479e UFL-UFO, composée de 10 % de militaires métropolitains et de 90 % de militaires algériens, au service de l'Exécutif provisoire algérien, jusqu'à l'indépendance de l'Algérie.

Le 28e régiment de dragons est dissout sur place le 15 octobre 1962.

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

Je me fais jour.

Personnages célèbres ayant servi au 28e Régiment de Dragons[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dates exactes non confirmées
  2. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007
  3. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Historiques des corps de troupe de l'armée française (1569-1900), Ministère de la Guerre, Paris, Berger-Levrault, 1900
  • Général Andolenko, Recueil d'historique de l'arme blindée et de la cavalerie, Paris, Eurimprim, 1968
  • Général Suzane, Histoire de la cavalerie française, Paris, Dumaine, 1874.
  • Les Hussards français, Tome 1, De l'Ancien régime à l'Empire édition Histoire et collection
  • Les extraordinaires tenues de l'armée d'Orient : chasseurs et hussards, revue Uniforme no 76, 1983
  • Historique du 28e régiment de dragons pendant la campagne 1914-1918, Nancy, Berger-Levrault, 43 p., disponible sur Gallica.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]