24e corps d'armée (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

24e corps d’armée
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Corps d’armée
Guerres Guerre franco-allemande de 1870
Seconde Guerre mondiale

Le 24e corps d’armée est un corps d'armée de l'armée de terre de l'Armée française. En , il est mis sur pied, à Lyon, par le général Bressolles et rattaché à l'armée de l'Est.

1870-1871[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

1re division d'infanterie : général d'Ariès[modifier | modifier le code]

2e division d'infanterie : général Comagny-Thibaudin (auxiliaire)[modifier | modifier le code]

3e division d'infanterie : général Carré de Busserolles[modifier | modifier le code]

    • 1re légion de mobilisés du Rhône[1]
    • 2e légion de mobilisés du Rhône
    • 89e régiment de mobiles (Var et Gironde)
    • 4e bataillon de mobiles de la Loire
  • Artillerie :
    • Deux batteries de 4 et une de montagne
  • Cavalerie:
    • 7e régiment de cavalerie mixte

Réserve d'artillerie[modifier | modifier le code]

  • Une batterie de montagne
  • Quatre batteries de 12
  • Une batterie à cheval

Seconde Guerre Mondiale[modifier | modifier le code]

Drôle de guerre[modifier | modifier le code]

Le XXIVe corps d’armée (XXIVe CA) est formé en décembre 1939. Le 25e GRCA (groupe de reconnaissance de corps d'armée) est affecté au XXIVe CA à cette époque.

Le 3 mai 1940, le XXIVe CA remplace le XXIe CA dans le secteur fortifié de la Crusnes[2]. Le 25e GRCA hérite de la mission de son prédécesseur en cas d'intervention au Luxembourg : il doit entrer dans ce pays au niveau de Rodange avec le 61e groupe de reconnaissance de division d'infanterie (de la 58e division d'infanterie) à sa gauche et la 1re brigade de spahis à sa droite pour y participer à une action retardatrice[2].

Rattachement[modifier | modifier le code]

Au , le 24e corps d’armée est rattaché à la 7e armée du général Frère, groupe d'armées n°3 du général Besson.

État-major[modifier | modifier le code]

Au , le 24e corps d’armée commandé par le général François Fougère (PC à Giraumont - Oise) est composé comme suit :

Autres éléments de corps : 1er BCC (R35), 442e régiment de pionniers (RP), 652e BDAC (47), 656e BDAC (47), 52e BMM, 320e RACP (75P), I/195e RAL (220 chenillés)

Réserve d’armée : 407e RP, 417e RP, 427e RP, 437e RP, 441e RP, 510e GBC, PEB No 7, 1019/404e RADCA, 1022/404e RADCA, 157e bataillon de sapeurs Min (jusqu’au ), 357e bataillon de sapeurs routiers, bataillon spécial du 3e RG

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La 1ère LEGION DU RHÔNE 1870-1871
  2. a et b Jean-Yves Mary, La bataille des trois frontières : mai-juin 1940, Bayeux, Heimdal, , 471 p. (ISBN 978-2-84048-331-1), p. 144.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Commandant Rousset, Histoire générale de la guerre franco-allemande (1870-1871), Librairie Illustrée Paris (six tomes)
  • La fin de la campagne de France - Les combats oubliés des Armées de Centre -, Gilles Ragache

Articles connexes[modifier | modifier le code]