22-20s

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
22-20s
Description de cette image, également commentée ci-après
Concert au Glastonbury Festival (2004)
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock, blues rock, rock indépendant
Années actives 20022005, 20082013
Labels Heavenly, EMI, Astralwerks, TBD
Site officiel www.22-20s.com
Composition du groupe
Anciens membres Martin Trimble
Glen Bartup
James Irving
Dan Hare
Charly Coombes
Mark Barrett
Mick Nelson

22-20s est un groupe de rock britannique, originaire du Lincolnshire, en Angleterre. Formé en 2002, le groupe se sépare en 2005. Il se reforme en 2008, sans Coombes mais avec le guitariste Dan Hare et sort deux nouveaux albums avant de se séparer une deuxième fois en 2013[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Première période (2002–2005)[modifier | modifier le code]

Le groupe, dont le nom provient du titre d'une chanson de Skip James, se forme autour du chanteur-guitariste Martin Trimble et du bassiste Glen Bartup. Tous deux recrutent le batteur James Irving et le claviériste Charly Coombes pour former ce groupe aux influences rock, blues, folk et country[1].

Âgés de 19 ans, Trimble, Bartup et Barrett enregistrent une démo quatre pistes à Mansfield, Nottinghamshire avec Such A Fool, 22 Days and Devil in Me, sous 22-20s, nommé d'après le morceau 22-20 Blues de Skip James, et jouent plusieurs concerts, reprenant parfois Muddy Waters. Avec le départ de Barrett après un contrat infructueux[2], le groupe tourne en Europe en mai 2002, auquel ils jouent avec le futur batteur du groupe Dakota, Mick Nelson[3]. James Irving, du groupe local indépendant Thunder Monkey se joint au groupe en août 2002[4],[5].

Le groupe publie son premier single, Such a Fool, en édition vinyle limitée 7" en avril 2003. le groupe sort ensuite son EP intitulé 05/03 (enregistré en mai 2003) en septembre 2003, une décision influencée par le fait que le groupe est mieux remarqué pour ses performances[6]. Le groupe publie ensuite encore un album, homonyme, en septembre 2004. Malgré le fait que le groupe l'ait terminé en janvier, le mixage audio effectué par Rich Costey a été repoussé[7]. L'album est produit par Brendan Lynch qui a autrefois travaillé avec Paul Weller et Primal Scream[6]. Les deux albums sont bien accueillis[8],[9],[10]. Le groupe tourne au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie, au Japon et en Europe, et jouent en soutien à Oasis, Supergrass[11], Graham Coxon[12], The Black Crowes[13] et Kings of Leon[14].

Le groupe sort son premier album, au titre homonyme, l'année suivante. L'album se classe à la 40e place de l'UK Albums Chart. En 2004 et 2005, quatre singles du groupe se classent dans le Top 50 britannique : Why Don't You Do It For Me? (#41), Shoot Your Gun (#30), 22 Days (#34) et Such a Fool (#29)[15].

Deuxième période (2008–2013)[modifier | modifier le code]

Le groupe revient pour le Heavenly Festival en septembre 2008 organisé au Royal Festival Hall de Londres à la demande de Heavenly Records[16]. Le groupe est rejoint par le second guitariste Dan Hare, un ami d'école et ancien membre de The Jubilees[17],[18]. Coombes n'est pas présent, et n'est plus impliqué dans le groupe[19]. Cependant, leur porte-parole révèle que le groupe ne prévoit pas de tourner[20].

Mais le groupe tourne en secret en Angleterre sous le pseudonyme Bitter Pills en septembre 2008. Sans annonce, le groupe sort un nouveau single, Latest Heartbreak, au sous-label d'ATO Records, TBD Records,, aux US le 29 décembre 2009[21]. Un EP quatre pistes, Latest Heartbreak Live EP publié aux US le 9 mars 2010[22].

Un nouvel album, Shake/Shiver/Moan, est publié en mai 2010 au Japon chez Yoshimoto R and C[23],[24], qui atteint la deuxième place de l'International Rock Chart[25] et aux US en juin. L'album est enregistré en 2009 et produit par Ian Davenport qui a travaillé avec Supergrass, Badly Drawn Boy et Band of Skulls[26].

En octobre 2010, le groupe sort Latest Heartbreak Live EP sur iTunes UK et entreprend sa première tournée sous le nom de 22-20s en Angleterre pour la première fois en cinq ans[27]. Le groupe publie aussi Latest Outtakes au Japon, qui comprend des enregistrements des sessions Shake/Shiver/Moan, et joue quatre concerts au pays[28]. En février 2011, une campagne aux dons sur PledgeMusic est lancée pour la sortie de Shake/Shiver/Moan en dehors des frontières japonaise et américaine[29].

En mars 2012, le groupe publie son troisième album studio, Got It If You Want It, au Japon[30] et aux US chez TBD Records prévu pour le 24 juillet 2012[31]. En novembre 2012, Trimble révèle que le groupe a arrêté de tourner[32]. Le 27 mars 2014, le groupe annonce sur Facebook s'être séparé l'année dernière.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 : 22-20s
  • 2010 : Shake/Shiver/Moan
  • 2012 : Got It If You Want It

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) 22-20s Biography sur AllMusic.
  2. (en) Cassie Hilditch, « dBmagazine.com.au », dBmagazine.com.au (consulté le 23 mai 2011).
  3. (en) « Leeds - Entertainment - Dakota », BBC (consulté le 23 mai 2011)
  4. (en) « Lincoln Bands - Thunder Monkey », Web.archive.org (consulté le 14 avril 2016)
  5. « Archives », .
  6. a et b (en) « 22-20s | Artist Interviews », Access All Areas (consulté le 23 mai 2011)
  7. Lawrence Poole, « Move Day 3: 22-20s interview | Salford Advertiser », menmedia.co.uk, (consulté le 23 mai 2011).
  8. (en) Andy Gill, « Album: 22-20s », The Independent, Londres, .
  9. (en) « Music - Review of 22-20s - 22-20s », BBC (consulté le 23 mai 2011).
  10. (en) « Review - 22-20s - '05/03' (Heavenly) », RockFeedback, (consulté le 23 mai 2011).
  11. (en) « 22-20s Support Supergrass (22-20s) - RoomThirteen - Online Rock Metal Alternative Music Magazine - Reviews Interviews News Tours », R13.co.uk, (consulté le 11 avril 2012)
  12. (en) « Graham Coxon News 2005 », Web.archive.org (consulté le 14 avril 2016).
  13. (en) « Music, Video and Concert Reviews by Brian D. Holland: Concert Review: The Black Crowes at Boston's Orpheum Theater », Web.archive.org (consulté le 14 avril 2016)
  14. (en) Kandia Crazy, « Kings of Leon + Jet + 22-20s < PopMatters », Web.archive.org (consulté le 18 avril 2016).
  15. (en) 22-20s sur officialcharts.com
  16. (en) « 22-20s reform for Heavenly Festival | News », Nme, (consulté le 23 mai 2011).
  17. (en) « Lincolnshire - Entertainment - Interview: The Jubilees », BBC (consulté le 23 mai 2011)
  18. (en) « Interview: 22-20s on their return « Brum Notes Magazine », Brumnotes.com, (consulté le 23 mai 2011).
  19. « NME.com », NME, (consulté le 23 mai 2011)
  20. (en) « Oasis backing group 'comeback' quashed », Thisislincolnshire.co.uk (consulté le 23 mai 2011).
  21. « iTunes », Itunes.apple.com, (consulté le 23 mai 2011)
  22. « Latest Heartbreak Live EP: 22-20s: MP3 Downloads », Amazon.com (consulté le 23 mai 2011).
  23. (en) « 22-20s », 22-20s,
  24. (en) « 22-20s - YOSHIMOTO R and C CO.,LTD », Randc.jp (consulté le 23 mai 2011)
  25. (en) « 22-20s Storm Japan | Chrysalis », Chrysalismusicusa.com, (consulté le 23 mai 2011)
  26. (en) « 22-20s », Big Nothing (consulté le 23 mai 2011).
  27. (en) « 22-20s Announce Heartbreak EP And Second Album », Entertainment Focus, (consulté le 23 mai 2011).
  28. (ja) « Latest Outtakes【CD】-22-20s (トゥウェンティートゥートゥウェンティーズ)|UK/インディ|ロック|音楽|HMV ONLINE オンラインショッピング・情報サイト », Hmv.co.jp (consulté le 23 mai 2011).
  29. « 22-20s: PledgeMusic exclusive album! », PledgeMusic (consulté le 23 mai 2011).
  30. (en) « 22-20s », 22-20s (consulté le 11 avril 2012)
  31. (en) « Japan Release « 22-20s », 22-20s.com, (consulté le 27 avril 2012).
  32. (en) « Where the biggies leave off... », Hillandlakepress.com (consulté le 26 juillet 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]