21e division SS Skanderbeg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

21e division SS « Skanderbeg »
Appellation allemande :
21. Waffen-Gebirgs-Division der SS « Skanderbeg » (albanische Nr. 1)
Image illustrative de l’article 21e division SS Skanderbeg
Emblème de la division.

Création Mars 1944
Dissolution Novembre 1944
Pays Albanie, Macédoine
Allégeance Flag of Germany (1935–1945).svg Allemagne
Branche Flag of the Schutzstaffel.svg Waffen-SS
Type Division SS
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Front yougoslave de la Seconde Guerre mondiale
Commandant historique August Schmidhuber (en)

La 21e division SS « Skanderbeg » ou la division « Skanderbeg » (appellation allemande complète : la 21. Waffen-Gebirgs-Division der SS « Skanderbeg » (albanische Nr. 1) ; traduction littérale : la « 21e division de montagne de la Waffen-SS « Skanderbeg » (albanaise no 1) ») est l'une des 38 divisions de la Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale.

Elle a été créée sur ordre de Heinrich Himmler en , à l'instigation du mufti de Jérusalem, Hadj Amin al-Husseini et nommée ainsi en hommage à Gjergj Kastriot Skanderbeg.

La division a été créée à partir d'un bataillon d'Albanais ethniques qui avaient combattu des partisans yougoslaves dans l'Est de la Bosnie alors qu'ils appartenaient à la 13e division SS « Handschar ».

Création et engagements[modifier | modifier le code]

La 21. Waffen-Gebirgs-Division der SS Skanderbeg fut créée en avril 1944 au Kosovo (Prishtina) après décision du SS-Führungs-Hauptamt en mars précédent. Elle recruta essentiellement dans les villages albanais du Kosovo et du nord de la Macédoine, profita de transferts de la gendarmerie albanaise et de la Deuxième Ligue de Prizren. Comprenant quelque 9 000 hommes (officiers compris) dont un encadrement de Volksdeutsche des Balkans (en provenance des divisions SS Handschar et Prinz Eugen), elle fut jugée opérationnelle en juillet suivant et engagée directement, bien qu'incomplète, dans les opérations antipartisans au nord du Monténégro (Draufgänger & Rübezahl).[réf. souhaitée]

Le 28 juillet 1944, un de ses détachements massacre les 800 habitants du village de Velika, et 673 civils dans les hameaux des alentours[1].

Suite aux multiples pertes et désertions de l'été 1944 (plus de 7 000 déserteurs), la division est refondue puis incorporée en tant de Kampfgruppe Skanderbeg au sein des restes de la 7e division SS Prinz Eugen avant d'être engagée dans la bataille de Belgrade (octobre 1944) puis dans les opérations défensives en Bosnie-Herzégovine à l'automne 1944-hiver 1945. En , les restes du Kampfgruppe Skanderbeg sont dispersés à la fois au nord de la Yougoslavie et sur le front de l'Oder où ils disparaissent. La plupart des éléments albanais ayant déserté au Kosovo se retrouveront dans la révolte albanaise du premier trimestre 1945, révolte matée par l'armée yougoslave.[réf. souhaitée]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Origine : seconde grande unité musulmane, elle recruta jusqu’en septembre 6 500 Albanais du Kosovo.

Son nom provient du héros national albanais qui au XVe siècle sut conquérir par les armes une indépendance éphémère contre les Turcs.

  • Croix de Fer obtenue : 0
  • Emblème : l’aigle bicéphale d’Albanie
  • Commandant : Oberführer Schmidhuber
  • Terrains d’opérations : Monténégro, Sandjak et sud de la Serbie contre les partisans de Tito. Devenue un simple Kampfgruppe, ses membres se battent encore en Bosnie en 1944-1945 au sein de la division « Prinz Eugen » et sur le front de l'Oder en au sud de Stettin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Latruwe et Gorgana Kostic, La division Skandberg. Histoire des Waffen-SS albanais. Des origines idéologiques aux débuts de la Guerre froide, Godefroy de Bouillon, Paris, 2004, p. 175-178.

Voir aussi[modifier | modifier le code]