20th Century Boys (film, 2008)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
20th Century Boys
Titre original 20-seiki shōnen: Honkaku kagaku bōken eiga
Twentieth Century Boys
Réalisation Yukihiko Tsutsumi
Scénario Yasushi Fukuda
Takashi Nagasaki
Naoki Urasawa
Yūsuke Watanabe
d'après l'œuvre de
Naoki Urasawa
Acteurs principaux
Sociétés de production Drapeau du Japon NTV
Drapeau du Japon Shogakukan Inc.
Drapeau du Japon Toho
Drapeau du Japon Yomiuri Television
Drapeau du Japon Dentsu
Pays d’origine Japon
Genre Science-fiction
Drame
Durée 142 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

20th Century Boys (20世紀少年, 20-seiki shōnen?) est le premier volet d'une trilogie et un film de science-fiction japonais de Yukihiko Tsutsumi sur le scénario de Yasushi Fukuda, Takashi Nagasaki, Naoki Urasawa et Yūsuke Watanabe d'après la série manga du même titre de Naoki Urasawa, avec les acteurs Toshiaki Karasawa dans le rôle de Kenji, Etsushi Toyokawa en Otcho et Takako Tokiwa en Yukiji. Ceci est sorti au Japon le et en France le .

Ce film comprend l'adaptation des cinq premiers tomes de la série manga.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1969, Kenji et sa bande de copains passent leurs vacances d’été à rêver de l’exposition universelle d’Osaka et à s’inventer un scénario catastrophe de fin du monde dans leur cahier des prédictions. À cette époque, Kenji voulait devenir une rock star et sauver l’humanité. En 1997, Kenji aide sa mère dans la supérette de quartier tout en jouant la baby-sitter pour sa nièce Kanna. Ses rêves de gamin resurgissent lorsque la police le questionne sur une mystérieuse organisation dont le symbole serait identique à celui inventé dans le cahier des prédictions de sa jeunesse. Tous les indices mènent à une mystérieuse secte dont le chef se fait appeler Ami.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

La série créée en , l'auteur mangaka Naoki Urasawa a préféré attendre la sortie du chapitre final[1] en avant que la production annonce en [2] que la série 20th Century Boys très populaire dans le monde entier se voit adaptée sous la forme d’une trilogie. Après une recherche dans les quatre coins de l'univers, le réalisateur est choisi : le touche-à-tout Yukihiko Tsutsumi qui voudra respecter l'œuvre originale[1].

« C'est comme si on m'avait demandé d'adapter la Bible à l'écran. Étant de la même génération que les auteurs, il lui était facile de se plonger dans l'univers du manga. "Je me suis reconnu dans les jeux d'enfants, les émotions qu'on ressent pour la musique, toutes ces choses-là. Je pense que je n'aurai dans ma vie plus jamais l'occasion de réaliser un film aussi grandiose que celui-là. Je savoure donc ce moment de bonheur et je me bats pour que ce soit une réussite. [...] Elle est si intéressante que j'ai pensé qu'il valait mieux la copier de manière parfaite plutôt que de l'arranger avec mes propres idées. Je me suis servi du manga comme story-board et j'ai même imité les angles de vue de chaque planche [...] toutefois, l'œuvre originale a beau être très cinématographique, les grammaires du manga et du cinéma demeurent un peu différentes. Je me suis donc permis de changer partiellement la structure du film pour que les spectateurs le comprennent plus facilement. »

— Yukihiko Tsutsumi[1].

Les éditeurs s'offrent six milliards de yens, soit quarante-cinq millions d'euros, le plus gros budget de l'histoire du cinéma japonais pour éviter la déception des fanatiques, ainsi que trois cents acteurs, des milliers de figurants et un tournage dans chaque pays comme New York, Londres, Paris, Rome, Pékin, Rio de Janeiro, etc[2].

En revanche, c'est Hisashi Kimura, le réalisateur assistant du deuxième équipe, qui réalise les scènes des enfants, c'est-à-dire le passé, la jeunesse des héros de la série.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

En dehors de Tokyo au Japon, le tournage a également eu lieu à Bangkok de Thaïlande, en Chine, à Londres et aux États-Unis.

DVD[modifier | modifier le code]

Le DVD en version collector et en version simple est sorti le ne contenant aucun bonus, hormis le choix des audios (japonais ou français) et des sous-titrages (français ou néerlandais).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Secrets du tournage », sur le site Allocine.com.
  2. a et b (fr) « Trilogie », sur le site officiel de 20th Century Boys.