20 Fenchurch Street

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
20 Fenchurch Street
Walkie-Talkie - Sept 2015.jpg
Histoire
Architecte
Ingénieur
Développeur
Construction
Ouverture
Coût
200 000 000 £
Statut
Construit
Usage
Bureaux
Architecture
Style
Hauteur
160,1 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Étages
35
Sous-sols
2Voir et modifier les données sur Wikidata
Nombre dʼascenseurs
16Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Contracteur
Propriétaire
Lee Kum Kee (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Ville
Quartier
Adresse
Coordonnées

Le 20 Fenchurch Street, surnommé le Talkie-Walkie en raison de sa forme particulière, est un gratte-ciel de Londres. Il s'est fait connaître du grand public à cause des dégâts qu'il a causé, en raison du réfléchissement des rayons solaires par ses vitres concaves.

Construction[modifier | modifier le code]

L'ancien immeuble.

L'ancien immeuble se tenant sur le terrain de construction du nouvel immeuble avait été construit en 1968 par la compagnie Land Securities, et sa démolition fut effectuée en 2008[1]. La construction de ce nouvel immeuble à destination commerciale a débuté en 2009 et s'est achevée fin 2014, pour un coût de plus de 200 millions de Livres sterling, sous la direction de l'architecte Rafael Viñoly. Faisant partie du projet de construction de grands gratte-ciels dans le centre de la capitale britannique (comme The Shard), il s'élève à la hauteur de 160 mètres, contre les 200 originellement prévus[2]. Les matériaux utilisés pour réaliser ce gratte-ciel sont : l'acier et le verre et la charpente est métallique.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Plusieurs compagnies d'assurances devraient occuper l'immeuble, comme Tokio Marine Holdings ou Royal & SunAlliance[3].

Impact[modifier | modifier le code]

La construction de l'immeuble a été critiquée en raison de l'effet qui était donné aux monuments historiques environnants (comme la Tour de Londres). De plus, les autorités se sont rendu compte que la forme concave des vitres concentrait les rayons du Soleil sur les rues environnantes, où la température peut ainsi atteindre 90 °C, causant des dommages aux véhicules et commerces[4]. Un journaliste s'amusait même à faire cuire un œuf grâce à ce phénomène, avec succès[5]. L'architecte a reconnu le problème, déclarant qu'un autre de ses immeubles, le Vdara à Las Vegas, connaissait le même problème[6] : en conséquence, la Corporation de la Cité de Londres va installer des écrans de protection pour éviter que le phénomène ne se reproduise[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :