2020 par pays en Océanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
2017 2018 2019  2020  2021 2022 2023
Décennies :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Les événements de l'année 2020 en Océanie. Cet article traite des événements ayant marqué les pays situés en Océanie.

2018 par pays en Océanie - 2019 par pays en Océanie - 2020 par pays en Océanie - 2021 par pays en Océanie - 2022 par pays en Océanie
2018 en Océanie - 2019 en Océanie - 2020 en Océanie - 2021 en Océanie - 2022 en Océanie

Australie[modifier | modifier le code]

  • janvier : Les nombreux feux de brousse de la fin de l'année 2019 dans le sud-est de l'Australie, considérés comme « catastrophiques » à partir de novembre 2019, s'intensifient encore. En date du 1er janvier 2020, les feux ont tué dix-huit personnes et de très nombreux animaux, détruit des centaines de foyers, contraint à l'évacuation de dizaines de milliers de personnes et ravagé près de six millions d'hectares de terre[1],[2]. Un milliard d'animaux pourraient avoir été tués, d'après une estimation scientifique début janvier[3],[4].
  • 31 janvier : Le Territoire de la capitale australienne déclare un état d'urgence face aux feux de brousse qui continuent de se propager[5].

Îles Cook[modifier | modifier le code]

États fédérés de Micronésie[modifier | modifier le code]

Fidji[modifier | modifier le code]

Guam[modifier | modifier le code]

Kiribati[modifier | modifier le code]

Îles Mariannes du Nord[modifier | modifier le code]

Îles Marshall[modifier | modifier le code]

Nauru[modifier | modifier le code]

Niue[modifier | modifier le code]

Nouvelle Calédonie[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Palaos[modifier | modifier le code]

Papouasie-Nouvelle-Guinée[modifier | modifier le code]

Île de Pâques[modifier | modifier le code]

Polynésie française[modifier | modifier le code]

Îles Salomon[modifier | modifier le code]

Samoa[modifier | modifier le code]

Samoa américaines[modifier | modifier le code]

Tokelau[modifier | modifier le code]

Tonga[modifier | modifier le code]

Tuvalu[modifier | modifier le code]

  • 17 janvier : Le cyclone Tino, de catégorie 3, provoque d'importants dégâts aux Tuvalu. Plusieurs centaines de personnes sont évacuées de leur foyer avant son passage. Des vagues de huit mètres frappent ces îles dont le point culminant se trouve à 4 m, et aggravent l'érosion côtière. Le centre de Funafuti, la capitale, est entièrement traversé par les vagues. Des arbres et autres plantations agricoles sont arrachés, et l'eau de mer salée contamine les plantations. Les toits de plusieurs maisons sont arrachés. Les infrastructures électriques et de réserve d'eau potable sont également endommagées. Estimant qu'environ la moitié de la population de ce pays de quelque 11 00 personnes ont été « gravement affectées », le gouvernement décrète l'état d'urgence[8],[9].

Vanuatu[modifier | modifier le code]

Wallis et Futuna[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]