2020 par pays en Amérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chronologies
Années :
2017 2018 2019  2020  2021 2022 2023
Décennies :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain
Les événements de l'année 2020 dans les différents pays du continent américain
2017 par pays en Amérique - 2018 par pays en Amérique - 2019 par pays en Amérique - 2020 par pays en Amérique - 2021 par pays en Amérique

Pour les pays d'Amérique du Nord, voir : 2020 au Canada, 2020 aux États-Unis, et 2020 au Mexique.


Continent américain[modifier | modifier le code]

Petites Antilles[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Argentine Argentine[modifier | modifier le code]

  • x

Drapeau des Bahamas Bahamas[modifier | modifier le code]

  • x

Drapeau du Belize Belize[modifier | modifier le code]

Drapeau des Bermudes Bermudes[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Bolivie Bolivie[modifier | modifier le code]

  • 20 mai : le ministre de la santé, Marcelo Navajas, est arrêté à La Paz par la Force spéciale de lutte contre le crime, soupçonné de corruption après l'achat à un tarif surévalué de 179 respirateurs dédiés aux malades du Covid-19[1].
  • 18 octobre : élections générales, Les sondages de sortie des urnes donnent Luis Arce élu dès le premier tour, une victoire reconnue le soir même par la présidente sortante, qui lui adresse ses félicitations.
  • 5 novembre : manifestations et de blocages de route dans tout le pays à l'appel du groupe d'extrême-droite Comité Cívico, qui conteste les résultats des élections gagnées par la gauche ; le QG de campagne à La Paz du président socialiste récemment élu Luis Arce est visé par un attentat à la dynamite alors qu'il y rencontrait le chef du parti majoritaire de gauche MAS Sebastián Michel, la tentative d'assassinat ne fait pas de blessé[2],[3].

Drapeau du Brésil Brésil[modifier | modifier le code]

  • 17 janvier : le ministre de la culture Roberto Alvim, est limogé par le président brésilien Jair Bolsonaro, car il a annoncé la création d'une récompense nationale destinée à redynamiser les arts brésiliens en reprenant presque mot pour mot le passage d'un discours de Joseph Goebbels, chef de la propagande nazie, sur sa vision de l'art et de son rôle pour le Troisième Reich[4].
  • 24-27 janvier : autour de Belo Horizonte, dans l’État de Minas Gerei au sud-est du Brésil, des précipitations records depuis le début des relevés en 1910 - 171,8 millimètres de pluie en 24h - créent des inondations, qui provoquent au moins 50 morts, 65 blessés, 2 disparus, l'évacuation de 30.000 personnes, et l'état d'urgence dans une centaine de villes[5].
  • 19 février : le sénateur et ancien ministre de l'éducation (sous le gouvernement de Dilma Rousseff) Cid Gomes doit être hospitalisé après qu'on lui ait tiré dessus alors qu'il rencontrait des policiers militaires grévistes[6].
  • 16 avril : le président Jair Bolsonaro, qui minimise la gravité de la pandémie de Covid-19 dans son pays (alors que c'est à ce moment le pays d'Amérique du Sud le plus touché par la pandémie) et s'oppose aux mesures de confinement pour des raisons économiques, limoge son ministre de la santé, Luiz Henrique Mandetta, médecin de formation, car il prônait le confinement et la distanciation sociale, il est remplacé par l'oncologue Nelson Teich[7].
  • 24 avril : le ministre de la justice, Sérgio Moro, démissionne à la suite du limogeage du chef de la police fédérale Mauricio Valeixo par le président Bolsonaro ; selon Moro, Valeixo a été limogé car il a refusé de faire remonter à Bolsonaro des informations sur les enquêtes que le Tribunal suprême fédéral mène contre lui[8].
  • 27 avril : à la suite des accusations émises par l'ancien ministre de la justice Sergio Moro lors de sa démission, le Tribunal suprême fédéral du Brésil ouvre une enquête contre le président Jair Bolsonaro pour ingérence dans des affaires judiciaires le concernant, prévarication et obstruction à la justice[9] ; si les accusations sont fondées, cela pourrait provoquer une procédure de destitution[9] ;
  • 15 mai : le Ministre de la Santé brésilien Nelson Teich démissionne à cause de profonds désaccords avec le président Jair Bolsonaro sur la gestion de la pandémie de Covid-19 au Brésil, moins d'un mois après le limogeage du précédent Ministre de la Santé Luiz Henrique Mandetta exactement pour les mêmes raisons.

Drapeau du Canada Canada[modifier | modifier le code]

Drapeau du Chili Chili[modifier | modifier le code]

  • 13 juin : après que les cas de covid-19 soient repartis à la hausse au Chili et que des journalistes aient découverts que le Ministre de la Santé transmettait des chiffres sous-évalués aux médias, démission du ministre de la Santé Jaime Manalich[13].

Drapeau de la Colombie Colombie[modifier | modifier le code]

  • 21 mars : dans un contexte où les mesures de confinement prises contre la pandémie de covid-19 ont entre-autres fait monter les tensions dans les prisons, une tentative d'évasion dans la prison de La Modelo y déclenche une mutinerie, dans laquelle 23 détenus trouvent la mort et où 90 personnes (83 détenus et 7 gardiens) sont blessées[14].
  • 24 mars : Carlota Isabel Salinas, leader de l'association féministe Organización Femenina Popular, est assassinée par un commando devant son domicile à San Pablo (Bolívar, nord de la Colombie), son mari est porté disparu[15].
  • 10 juin : le Conseil [municipal] de Bogota interdit de blesser ou tuer les taureaux à la corrida, interdisant de fait la plupart des formes de corrida dans la capitale colombienne[16].
  • 4 août : le Cour suprême place en détention le sénateur et ancien président Álvaro Uribe dans le cadre d'une enquête pour subordination de témoins et fraude.
  • 11-28 août : une série de 9 massacres en Colombie provoque au moins 42 morts, le gouvernement accuse des groupes armés en lien avec le narcotrafic[17].
  • 9 septembre : après la mort d'un homme au cours de son interpellation durant laquelle il avait reçu une dizaine de décharges électriques - ce qui entraînera la suspension des deux policiers impliqués - une manifestation pour demander une réforme de la police a lieu devant le commissariat de Bogota où Javier Ordoñez est décédé, dans la soirée elle s'étend au reste de la ville et vire à l'émeute, provoquant au moins 403 blessés (209 manifestants et 194 membres des forces de sécurités) et 13 morts, dont 5 tués par la même personne en fuite[18],[19],[20],[21] ; 66 des blessés et 7 des morts l'ont été par balles, la plupart du temps tirées par la police[20],[22].

Drapeau du Costa Rica Costa Rica[modifier | modifier le code]

Drapeau de Cuba Cuba[modifier | modifier le code]

  • x

Drapeau de la République dominicaine République dominicaine[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Équateur Équateur[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis[modifier | modifier le code]

Drapeau du Groenland Groenland[modifier | modifier le code]

  • x

Drapeau du Guatemala Guatemala[modifier | modifier le code]

  • 6 novembre : l'ouragan Eta touche le Guatemala, le bilan humain est estimé à environ 150 morts et disparus[24].
  • 21 novembre : après le vote d'un budget qui réduit celui des écoles, de la lutte contre la pauvreté et des hôpitaux publics, en pleine pandémie de covid-19 et alors que le Guatemala doit gérer les conséquences des ouragans Eta et Iota qui ont fait environ 150 morts et disparus, mais qui accorde de l'argent à de grosses entreprises privées soupçonnées d'avoir bénéficié de favoritisme, une manifestation pour demander un nouveau budget et la démission du président Alejandro Giammattei réunit 7000 personnes à Guatemala, où les bâtiments du Congrès de la République du Guatemala sont incendiés[25] ; le 23 novembre, le Parlement suspend son projet de budget[26].

Drapeau du Guyana Guyana[modifier | modifier le code]

Drapeau d'Haïti Haïti[modifier | modifier le code]

Drapeau du Honduras Honduras[modifier | modifier le code]

  • 11 février : Le commissaire général de la Police nationale Leonel Luciano Sauceda, et sa femme Patricia Sbeltlana Estrada, sont arrêtés pour blanchiment d'argent, suspectés d'avoir respectivement blanchi 13.8 millions de lempiras (plus de 500.000 dollars américains) et 2.7 millions de lempiras (environ 100.000 dollars américains) entre 2006 et 2017 ; 33 biens d'origine illicite sont saisis, dont 8 biens immobiliers, 2 véhicules et 3 terrains à bâtir[29].

Drapeau de la Jamaïque Jamaïque[modifier | modifier le code]

Drapeau du Mexique Mexique[modifier | modifier le code]

Drapeau du Nicaragua Nicaragua[modifier | modifier le code]

  • x

Drapeau du Panama Panama[modifier | modifier le code]

  • x

Drapeau du Paraguay Paraguay[modifier | modifier le code]

Drapeau du Pérou Pérou[modifier | modifier le code]

Drapeau de Porto Rico Porto Rico[modifier | modifier le code]

Drapeau : France Saint-Pierre-et-Miquelon[modifier | modifier le code]

  • x

Drapeau du Salvador Salvador[modifier | modifier le code]

  • 9-11 février : le président Nayib Bukele entre dans l'Assemblée législative du Salvador, où l'opposition est majoritaire, accompagné de militaires et de policiers lourdement armés, ce qui n'était pas arrivé depuis la guerre civile de 1992, pour forcer les parlementaires à voter une augmentation du budget des forces armées de 109 millions de dollars[32] ; toutes les branches de l'opposition, la Société civile, les diplomates présents au Salvador et Amnesty International protestent contre ce qui est qualifié de "tentative de coup d’État" ou "d'autoputsch" par les députés[33] ; le 10 février la Cours Suprême de Justice juge anticonstitutionnel le recours à la force pour faire voter un budget et invalide donc celui-ci, et rappelle au Ministre de la Défense René Merino et au Directeur de la Police Mauricio Arriaza qu'ils n'ont pas le droit d'interférer avec le processus législatif[33] ; Bukele rejette le jugement de la Cour dans un premier temps[33], mais finit par l'accepter le 11 février[34].
  • 31 mai : la tempête tropicale Amanda cause au moins 14 morts[35].

Drapeau du Suriname Suriname[modifier | modifier le code]

Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Uruguay Uruguay[modifier | modifier le code]

Drapeau du Venezuela Venezuela[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Covid-19 en Bolivie : soupçonné de corruption, le ministre de la Santé a été arrêté », sur france24.com, (consulté le 20 mai 2020)
  2. (es) « Luis Arce sale ileso en atentado en Bolivia », sur jornada.com.mx, (consulté le 6 novembre 2020)
  3. (es) « Líder del MAS dice que hubo ataque con dinamita en contra de Luis Arce en Bolivia », sur eluniversal.com.mx, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Brésil: Le ministre de la Culture limogé après avoir paraphrasé Goebbels », sur fr.news.yahoo.com, (consulté le 24 avril 2020)
  5. « Au Brésil, la solidarité après le déluge pour les survivants », sur scienceset avenir.fr, Sciences et Avenir, (consulté le 29 janvier 2020)
  6. (en) Diane Jantet, « Brazil deploys national guard after senator shot in strike », sur news.yahoo.com, Associated Press via Yahoo ! News, (consulté le 19 février 2020)
  7. « Brésil : en pleine crise de Covid-19, Jair Bolsonaro limoge son ministre de la Santé », sur france24.com, (consulté le 24 avril 2020)
  8. « Le ministre brésilien de la Justice, Sergio Moro, annonce sa démission », sur france24.com, (consulté le 24 avril 2020)
  9. a et b « Au Brésil, enquête ouverte sur des accusations "d'ingérence" contre Jair Bolsonaro », sur france24.com, (consulté le 27 avril 2020)
  10. « Un lointain cousin du T-Rex découvert au Canada », sur sciencesetavenir.fr, Sciences et Avenir, (consulté le 10 février 2020)
  11. a et b « Toronto: un ado accusé de terrorisme, inspiré par les «incels» », sur lapresse.ca, La Presse, (consulté le 19 mai 2020)
  12. « Attaque dans un salon érotique: un présumé misogyne accusé de terrorisme à Toronto », sur tvanouvelles.ca, (consulté le 19 mai 2020)
  13. « Au Chili, le ministre de la Santé démissionne en pleine crise du Covid-19 », sur france24.com, (consulté le 13 juin 2020)
  14. « Colombie: mutinerie dans une prison de Bogota, 23 morts et 90 blessés », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 28 mars 2020)
  15. (es) « Asesinan en Colombia a lideresa social », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 28 mars 2020)
  16. (es) « Prohíben maltrato animal en corridas de toros en Bogotá, Colombia », sur jornada.com.mx, (consulté le 10 juin 2020)
  17. « Colombie: nouveau massacre, le neuvième en deux semaines », sur lefigaro.fr, (consulté le 28 août 2020)
  18. « Plusieurs morts lors d’émeutes en Colombie après qu’un homme a été tué lors d’une bavure policière », sur lemonde.fr, (consulté le 10 septembre 2020)
  19. « Colombie: les appels à une réforme des forces de l'ordre se multiplient après une bavure policière », sur rfi.fr, (consulté le 10 septembre 2020)
  20. a et b « Colombie : nouvelles émeutes après une bavure policière, dix morts », sur france24.com, (consulté le 11 septembre 2020)
  21. « Colombie: nouveaux affrontements malgré le "pardon" du gouvernement », sur AFP via MSN, (consulté le 12 septembre 2020)
  22. (es) « Se eleva a 10 el número de muertos por protestas en Colombia », sur jornada.com.mx, (consulté le 11 septembre 2020)
  23. « L'ex-président équatorien Rafael Correa condamné en cassation », sur france24.com, (consulté le 8 septembre 2020)
  24. (es) « Reporta Guatemala 150 muertos o desaparecidos por 'Eta' », sur jornada.com.mx, (consulté le 6 novembre 2020)
  25. François-Xavier Gomez, « La colère contre le pouvoir s'enflamme au Guatemala », sur liberation.fr, (consulté le 22 novembre 2020)
  26. Magalie Letissier, « Guatemala. Le projet de budget suspendu face à la colère du peuple », sur ouest-france.fr, (consulté le 23 novembre 2020)
  27. Amélie Baron, « Haïti: le bâtonnier de Port-au-Prince assassiné par balle à son domicile », sur rfi.fr, (consulté le 31 août 2020)
  28. Amélie Baron, « Haïti: l'assassinat du bâtonnier est un «acte terroriste», selon le ministre de la Justice », sur rfi.fr, (consulté le 31 août 2020)
  29. (es) « Detienen al jefe de la Policía Nacional de Honduras por lavado », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 12 février 2020)
  30. a et b « Pérou: démission du ministre de l'Intérieur en pleine crise du coronavirus », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 24 avril 2020)
  31. « Pérou : le chef du Parlement devient président après la destitution de Martin Vizcarra », sur francetvinfo.fr, (consulté le 11 novembre 2020)
  32. « Au Salvador, des militaires lourdement armés occupent brièvement le Parlement », sur france24.com, (consulté le 12 février 2020)
  33. a b et c (es) « Pone freno la Corte de El Salvador a los arrebatos de Bukele », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 12 février 2020)
  34. (es) « Acatará Bukele medidas de la Corte Suprema de El Salvador », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 12 février 2020)
  35. (es) « Provoca 'Amanda' al menos 14 muertes en El Salvador », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 1er juin 2020)
  36. « Venezuela : Juan Guaido à la porte, un élu d'opposition s'autoproclame président du Parlement », sur france24.com, (consulté le 6 janvier 2020)
  37. « Au Venezuela, Juan Guaido prête à son tour serment comme président du Parlement », sur france24.com, (consulté le 8 janvier 2020)
  38. « Venezuela : le président Nicolas Maduro inculpé aux Etats-Unis pour "narco-terrorisme" », sur francetvinfo.fr, (consulté le 27 mars 2020)
  39. « Venezuela: Maduro gracie une centaine d'opposants », sur rfi.fr, (consulté le 31 août 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]