2020 au Mexique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chronologies
Années :
2017 2018 2019  2020  2021 2022 2023
Décennies :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cet article concerne l'année 2020 au Mexique.

Éphémérides[modifier | modifier le code]

Toujours en cours[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Macro-simulacre de séisme du 20 janvier à Mexico
  • 1er janvier : l'interdiction des sacs plastiques à usage unique à Mexico entre en vigueur[1].
  • 3 janvier : à Mexico, l'alerte anti-sismique est activée par erreur lors d'un test audio, provoquant quelques crises de panique. C'est la première fois depuis 2018 que l'alerte est activée en dehors d'un entrainement, et la troisième fois qu'elle l'est par erreur.
  • 4 janvier : un séisme de magnitude 6.0 sur l'échelle Richter dont l'épicentre se trouve sous les côtes de Juchitan, Oaxaca, est enregistré. Il est ressenti dans les États du Chiapas, Tabasco, Veracruz, Puebla, Morelos, Campeche et à Mexico. Des dégâts matériels sont signalés à Juchitan et Tonalá.
  • 10 janvier : une fusillade commise par un enfant a lieu dans un collège de Torreón, provoquant 2 morts et 5 blessés.
  • 20 janvier : un macro-simulacre de tremblement de terre a lieu dans plusieurs parties du pays, premier d'une série de 3 macro-simulacres. L'exercice simule un tremblement de magnitude 7.0, dont l'épicentre se trouverait à Acambay dans l'État de Mexico, en référence au tremblement de terre d'Acambay en 1912.
  • 22 janvier : un cas suspect d'une possible contamination au SARS-CoV-2 est détecté dans l’État de Tamaulipas, laissant craindre l'extension de l'épidémie qui touche alors 8 pays ; le lendemain, 7 autres cas suspects sont détectés dans les États de Jalisco, Michoacán, Querétaro, Mexico et dans la ville de Mexico ; des analyses montrent qu'aucun des patients n'était atteint par le coronavirus quelques jours plus tard.

Février[modifier | modifier le code]

Pancartes de protestation contre le féminicide d'Ingrid Escamilla
  • A partir du 14 février : des manifestations féministes ont lieu dans les grandes villes du Mexique, pour dénoncer l'inaction des autorités face aux féminicides, déclenchées par le meurtre et la mutilation post-mortem particulièrement sanglante d'Ingrid Escamilla, le 9 février, puis à la diffusion de photos dans la presse mexicaine quelques jours plus tôt[2]. Le meurtre dans des circonstances proches d'une petite fille de 7 ans, Fatima, le 12 février, va rendre les manifestations anti-féminicides devant le Palais national quotidiennes pour les jours suivants, et pousser les parlementaires de la Chambre des députés à voter l'augmentation de la peine pour féminicide de 45 à 65 ans de prison, contre 40 à 60 ans précédemment et les peines pour abus sexuels sur mineurs de 10 à 18 ans de prison, contre 6 à 13 ans auparavant[3].
  • 23 février : l'escorte du gouverneur de Chihuaha Javier Corral Jurado est attaquée par balles dans la ville de Chihuahua, deux policiers de l’État de Chihuahua qui en faisait partie sont blessés et doivent être hospitalisés, trois assaillants présumés sont arrêtés dans les heures qui suivent, le groupe de narcotrafiquants Los Mexicles (alliés locaux du Cartel de Sinaloa) est suspecté d'avoir perpétré l'attaque en représailles d'une action de police le 21 février où 6 membres du groupe criminel avaient été abattus[4].
  • 28 février : premier cas confirmé de COVID-19, arrivée au Mexique de la pandémie.

Mars[modifier | modifier le code]

Manifestations à Mexico à l'occasion de la Journée Internationale des Droits de la Femme. Texte de la pancarte : Je suis fatiguée de vivre dans un pays qui traite ses femmes comme des objets jetables

Au cours du mois de mars, le Mexique se retrouve non seulement confronté à la pandémie de covid-19 comme de nombreux autres pays[5], mais également au retour de la rougeole sur son territoire, qui aboutit à une deuxième épidémie à gérer en plus de la pandémie[6]'[7].

  • 2-27 mars : recensement national de la population.
  • 5 mars : des milliers d'étudiants manifestent dans la ville de Puebla pour protester contre l'assassinat de 3 étudiants de médecine - dont 2 Colombiens - et de leur chauffeur Uber . Ils sont reçus dans le palais du gouverneur (la Casa Aguayo) par ce-dernier, Luis Miguel Barbosa, qui fait une brève déclaration aux manifestants en leur promettant d'améliorer la sécurité dans la ville.
  • 8 mars :
    • pour la Journée internationale des droits des femmes, et suite aux féminicides de février - dans un contexte où le Mexique connaît 10 féminicides par jour[8] - plusieurs centaines de milliers de femmes participent à des marches et des manifestations dans plusieurs villes, à Mexico elles sont environ 660.000[8]. A Mexico, la manifestation connaît des incidents, des cocktails Molotov sont lancés sur le Palais national et la Banque du Mexique, ce qui blesse une manifestante, une policière et la journaliste d'El Universal Berenice Fregoso, sans que l'on ne sache si ce sont des manifestantes, des anarcha-féministes ou des individus infiltrés voulant décrédibiliser le mouvement qui les ont lancés[9] ;
    • sur une autoroute proche de Villa de Arriaga (État de San Luis Potosí) un accident de la route provoque 12 morts[10].
  • 9 mars :
    • Grève Nationale des Femmes, en signe de protestation, dans plusieurs parties du pays, des femmes de toutes les classes sociales ont réalisé une grève aussi appelée #ElNueveNingunaSeMueve (en français #LeNeufAucuneNeBouge), un mouvement social dont le principe est qu'aucune femme participante ne sorte dans la rue, ou ne se rende à l'école, au travail, au supermarché, dans les magasins ou à la banque, et n'utilise pas les réseaux sociaux ; le but de la grève est de faire prendre conscience de l'importance des femmes dans la Société ; d'un point de vue économique, la grève dépasse ses propres espérances, avec des pertes financières plus importantes que prévues ;
    • Pour les journées des 8 et 9 mars, 21 féminicides ont été commis au Mexique[8].
  • 10 mars : un accident de métro à Mexico (es) provoque 1 mort et 41 blessés.
  • 11 mars : environ 250 membres du Cartel de Jalisco Nouvelle Génération, dont un de ses administrateurs principaux Victor Ochoa, sont arrêtés en Californie américaine par la Drug Enforcement Administration, ce qui est l'aboutissement d'une opération qui durait depuis septembre 2019 et qui a amené à l'arrestation en tout d'environ 600 membres du cartel au Mexique et aux États-Unis et à la saisie de 15 tonnes de méthamphétamine et de 20 millions de dollars[11].
  • 18 mars : premier décès au Mexique lié au Covid-19 et la barre des 100 cas confirmés est dépassée.
  • 21 mars : deuxième décès lié au Covid-19, à cette date 251 cas sont confirmés.
  • 24 mars : le Mexique passe en phase 2 de l'épidémie de Covid-19.
  • 30 mars : l'état d'urgence sanitaire est décrété au niveau national

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

La Guerre de la drogue au Mexique est encore plus sanglante que d'habitude, et connaît une série intense d'attaques à l'échelle de villes entières, de tueries de masse, de massacres, et de dizaines d'incendies criminels, notamment dû à l'intensification des hostilités entre le Cartel de Jalisco Nouvelle Génération et le Cartel de Santa Rosa de Lima mais pas seulement.

Manifestation le 4 juin 2020 à Guadalajara (Jalisco) après la mort Giovanni López

Juillet[modifier | modifier le code]

  •  :
  •  :
    • des soldats de l'armée mexicaine abattent 12 membres du Cartel du nord-est à Nuevo Laredo, après qu'ils aient été attaqués par ces hommes armés[30] ;
    • découverte par des plongeurs du Centre de recherche du système aquifère Quintana Roo de mines d'ocre préhistoriques dans des grottes sous-marines dans la Mer des Caraïbes proche des côtes mexicaines, exploitées d'il y a 12 000 à 10 000 ans à une époque où le niveau de la mer était beaucoup plus bas et où elles se trouvaient à 10km à l'intérieur des terres, les plus vieilles d'Amérique[31].
  • 4 juillet : avec 30 500 morts avec un lien confirmé avec le covid-19, le Mexique devient le cinquième pays au monde avec le plus de décès provoqués par cette maladie, dépassant la France et l'Espagne, ainsi que le huitième pays avec le plus de cas connus de covid-19 avec 252 165 cas confirmés.
  • 7 juillet : dans la municipalité de Cocula (Guerrero), les restes de l'un des 43 étudiants disparus lors des Enlèvements d'Iguala sont retrouvés ; aucun autre n'est retrouvé dans la décharge où l'on supposait auparavant que leurs corps avaient été brûlés.
  • 8 juillet : pour sa première visite diplomatique à l'étranger, le président Andrés Manuel López Obrador se rend aux États-Unis en utilisant un vol commercial Mexico, afin de rencontrer son homologue étatsunien Donald Trump et de discuter de plusieurs problématiques autour de l'Accord Canada–États-Unis–Mexique.
  • 11 juillet : avec 35 000 décès provoqués par le covid-19, le Mexique dépasse l'Italie et devient le quatrième pays avec le plus de morts causés par cette maladie, et avec 300 000 cas confirmés, il dépasse également le Royaume-Uni et devient le septième pays avec le plus de cas connus.
  • 13 juillet :
    • révélation d'un réseau de 12 médecins qui falsifiaient des certificats de décès de victimes du Séisme de 2017 dans l'État de Puebla puis de la pandémie de covid-19 à Mexico, au profit de pompes funèbres, afin de leur permettre de contourner les restrictions qui concernent le traitement des corps des victimes de ces deux événements ;
    • un hôpital de Oaxaca est placé en quarantaine et inhabilité après que la majorité de son personnel ait été atteint par le coronavirus SARS-CoV-2 ;
    • les restes du Palais d'Axayácatl et de la maison qu'Hernán Cortés avait fait construire dessus sont localisés dans les fondations du Nacional Monte de Piedad de Mexico par l'équipe des archéologues Raúl Barrera Rodríguez et José María García Guerrero, un patio et plusieurs chambres sont découvertes, comportant de nombreuses pierres taillées caractéristiques des styles de la fin de la période préhispaniques et du début de la Nouvelle-Espagne[32].
  •  : une fosse commune est découverte à El Salto, Jalisco, 28 cadavres y sont récupérés[26].
  • 22 juillet : publication de deux études dans Nature (l'une d'une équipe d'archéologues de l'Université d'Oxford et l'autre de l'archéologue Ciprian Ardelean de l'Université autonome de Zacatecas) annonçant la datation au carbone 14 d'outils en pierre retrouvés dans la grotte de Chiquihuite dans l’État de Zacatecas, qui estime les plus vieux à entre 31 000 et 33 000 ans, et qui estime également que le site a été occupé pendant plus de 20 000 ans, ce qui ferait remonter le premier peuplement de l'Amérique aux alentours de 32 000 ans, soit deux fois vieux plus que l'hypothèse la plus communément admise jusque-là[33]'[34].
  • 23 juillet : le président AMLO accepte la démission du Secrétaire aux Communications et aux Transports Javier Jiménez Espriú, et le remplace par Jorge Arganis Díaz Leal.
  • 26 juillet : l'ouragan Hanna frappe le nord-est du Mexique, provoquant des pluies torrentielles et de grandes inondations dans les États de Tamaulipas, Nuevo León et Coahuila, causant 2 morts et 4 disparus[35].

Août[modifier | modifier le code]

  • 2 août :
  • 3-6 août : après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo de passagers d'un bus qui tabassent un braqueur qui avait tenté de les détrousser, la Commission Nationale des Droits Humains recense en 3 jours une vague de 316 lynchages d'individus soupçonnés par la foule d'être des voleurs, dont 13 mortels, à travers tout le pays y compris dans des villes où ce genre d'évènements est d'habitude rare (contre 320 lynchages dans tout le pays pour l'année 2019 entière)[37].
  • 5 août : l'ancien directeur général de Pemex Emilio Lozoya Austin (es) est accusé de 4 charges de corruption différentes, similaires à celles du scandale La estafa maestra (es).
  • 6 août :
    • Le Congrès de Oaxaca interdit la vente de boissons sucrées et de junk food aux mineurs, le même jour où Public Health Nutrition révèle que Coca-Cola Enterprises a financé des études pseudo-scientifiques pour essayer de faire croire que les boissons sucrées ne contribueraient pas à l'obésité ;
    • Le nombre de décès ayant un lien confirmé avec le covid-19 dépasse la barre des 50 000 ; le Département d'État des États-Unis classe le Mexique comme zone de risque maximale et déconseille de s'y rendre.
  • 13 août : le nombre de cas confirmés de covid-19 dépasse les 500 000.

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CDMX prohibirá venta de plásticos de un solo uso desde 2020 », Animal Político, 9 de mayo de 2019 (consulté en 1 de enero de 2019)
  2. « Féminicides : manifestations au Mexique pour dénoncer l'inaction des autorités », sur france24.com, (consulté le 16 février 2020)
  3. Romain Houeix, « Féminicides au Mexique : le président Lopez Obrador sur le grill », sur france24.com, (consulté le 19 février 2020)
  4. (es) « Hieren a escoltas del gobernador Javier Corral en Chihuahua », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 23 février 2020)
  5. (es) Laura Poy Solano, « Confirma Ssa 93 casos de Covid-19 en México », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 18 mars 2020)
  6. (es) « Confirman cuatro casos de sarampión en CDMX », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 18 mars 2020)
  7. (es) « Sarampión en CDMX: Ya suman 16 casos detectados », sur unotv.com, (consulté le 18 mars 2020)
  8. a b et c (es) Elena Reina, « Asesinadas 21 mujeres en México durante las dos jornadas de protesta feminista », sur elpais.com, El Pais, (consulté le 10 mars 2020)
  9. (es) « Autoridades mexicanas buscan a mujer que lanzó bomba molotov y quemó a fotógrafa », sur elimparcial.com, El Imparcial, (consulté le 10 mars 2020)
  10. (es) Miguel Mora, « [Video] Accidentes mortales; 12 muertos en carreteras de SLP », sur elsoldesanluis.com.mx, El Sol de San Luis, (consulté le 10 mars 2020)
  11. (es) « Amplio operativo en EU contra Cartel Jalisco Nueva Generación », sur unotv.com, (consulté le 11 mars 2020)
  12. « Affrontements entre gangs, c'est le carnage », sur 20min.ch, 20 Minutes, (consulté le 5 avril 2020)
  13. (es) Eduardo Murillo, « Domingo 19 de abril, día más violento de lo que va del año: SESNSP », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 21 avril 2020)
  14. (es) Jessica Xantomila, « Hemos logrado disminuir los contagios por Covid-19: López-Gatell », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 21 avril 2020)
  15. (es) Juan Carlos Flores, « Un detenido por asesinato de diputada Bueno: López Obrador », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 3 juin 2020)
  16. (es) Verónica Díaz, « Después de miles de años de espera, Sedena rescata 132 mamuts », sur milenio.com, Milenio, (consulté le 1er juin 2020)
  17. (es) « Con "cinturón bomba" y videollamada, roban banco de CDMX », sur unotv.com, (consulté le 2 juin 2020)
  18. (es) Ángeles Cruz Martínez, « Registra Ssa más de mil muertes por Covid-19 en las últimas 24 horas », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 3 juin 2020)
  19. « Mexique : des archéologues affirment avoir découvert le plus ancien site maya connu à ce jour grâce à la télédétection laser », sur francetvinfo.fr, (consulté le 4 juin 2020)
  20. (en) Patricia A McAnany, « Large-scale early Maya sites in Mexico revealed by lidar mapping technology », sur nature.com, (consulté le 4 juin 2020)
  21. (es) Raul Torres, « Queman patrullas en Jalisco por muerto de Giovanni López », sur eluniversal.com.mx, (consulté le 4 juin 2020)
  22. (es) Juan Carlos G. Partida, « Fuera de control, protesta en Jalisco por asesinato de Giovanni López », sur jornada.com.mx, (consulté le 4 juin 2020)
  23. (es) « Salma Hayek y otros famosos exigen justicia para Giovanni López, víctima de brutalidad policiaca », sur infobae.com, (consulté le 5 juin 2020)
  24. (en) « Violent protests in Guadalajara over man killed by police for not wearing a mask », sur vallartadaily.com, (consulté le 5 juin 2020)
  25. « Mexique. Fusillade dans un centre de désintoxication : 10 personnes tuées », sur ouest-france.fr, (consulté le 8 juin 2020)
  26. a et b (es) « Recuperan 28 cuerpos de una fosa clandestina en México », sur El Periódico, (consulté le 25 juillet 2020)
  27. « ONU : L’Inde, la Norvège, l’Irlande et le Mexique élus au Conseil de sécurité », sur mapexpress.ma, (consulté le 18 juin 2020)
  28. (en) « Death toll from Mexican quake rises to 10 as residents clear rubble », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juin 2020)
  29. (es) Pedro Domínguez, Jannet López et Leonardo Lugo, « Omar García Harfuch libra 150 balas de armas largas », sur Milenio, (consulté le 29 juin 2020)
  30. (es) Gustavo Castillo García, « Abate Ejército a 12 presuntos integrantes del 'Cártel del Noreste' », sur La Jornada, (consulté le 3 juillet 2020)
  31. « Des mines d’ocre sous-marines vieilles de 12 000 ans découvertes au Mexique », sur lemonde.fr, (consulté le 4 juillet 2020)
  32. (es) « Descubren en el Monte de Piedad de CDMX restos del Palacio de Axayácatl », sur unotv.com, (consulté le 14 juillet 2020)
  33. « Des découvertes archéologiques font reculer de 15 000 ans l'arrivée des premiers hommes sur le continent américain », sur francetvinfo.fr, (consulté le 23 juillet 2020)
  34. « L'histoire humaine du continent américain bien plus ancienne qu'estimée », sur sciencesetavenir.fr, (consulté le 23 juillet 2020)
  35. « Mexique : Deux morts et quatre disparus après le passage de la tempête Hanna », sur 20minutes.fr, (consulté le 1er août 2020)
  36. (en) « Jose Antonio Yepez Ortiz: Powerful Mexico gang leader arrested », sur Al Jezeera (consulté le 25 août 2020).
  37. (es) « Mexicanos se ponen “broncos”: linchan a más de 200 ladrones en los últimos 3 días. - » (consulté le 9 août 2020)
  38. (es) « Fuerte golpe a cárteles mexicanos: caen casi 2 mil en EU », sur unotv.com, (consulté le 10 septembre 2020)
  39. (es) « ¡Viva México! Revive el Grito de Independencia 2020 », sur unotv.com, (consulté le 2 octobre 2020)
  40. (es) « Cártel Nueva Generación controlaba Puente Grande, dice Alfonso Durazo », sur El Informador, (consulté le 5 octobre 2020)
  41. (es) Gustavo Castillo García, « El cártel Jalisco ya es el tercero más peligroso del mundo: DEA », sur jornada.com.mx, (consulté le 4 octobre 2020)
  42. (es) Alma E. Muñoz, « Se divide el 'cártel de Santa Rosa', tras captura de 'El Marro': Durazo », sur jornada.com.mx, (consulté le 4 octobre 2020)
  43. (es) Jannet López Ponce, « Detienen a Adán Ochoa, El Azul, heredero Cártel de Santa Rosa de Lima », sur Milenio, (consulté le 15 octobre 2020)
  44. « L'ancien ministre de la Défense mexicain arrêté aux États-Unis », sur rtl.be, (consulté le 16 octobre 2020)
  45. (es) « Arrestan en EU a Cienfuegos; lo ligan a García Luna », sur jornada.com.mx, (consulté le 16 octobre 2020)