2019 en Océanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
2016 2017 2018  2019  2020 2021 2022
Décennies :
1980 1990 2000  2010  2020 2030 2040
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Années du thème Océanie
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de l’Océanie

Cet article concerne les événements thématiques qui se produisent durant l'année 2019 en Océanie.

Politique[modifier | modifier le code]

Élections[modifier | modifier le code]

  •  : élections législatives aux États fédérés de Micronésie. Les députés élisent ensuite David Panuelo à la présidence de la République.
  •  : élections législatives aux Salomon. Manasseh Sogavare est ensuite élu Premier ministre par les députés.
  •  : élections législatives en Australie. La Coalition libérale et conservatrice au pouvoir retrouve une courte majorité absolue des sièges à la Chambre des représentants. Scott Morrison demeure Premier ministre.
  •  : élections législatives à Nauru. Ce scrutin génère un important renouvellement du Parlement. Le président de la République, Baron Waqa, accusé de dérive autoritaire, perd son siège de député, mais l'opposition parlementaire sortante est également balayée. La nouvelle assemblée élit à la présidence de la République Lionel Aingimea, simple député de la majorité sortante, par douze voix contre six pour David Adeang, le très influent et controversé numéro deux du gouvernement Waqa sortant.
  •  : élections législatives aux Tuvalu. Le gouvernement d'Enele Sopoaga perd des sièges, et la plupart des nouveaux élus se rangent dans le camp de l'Opposition sortante. Le chef de l'Opposition, Kausea Natano, devient Premier ministre.

à venir :

Événements[modifier | modifier le code]

Politique intérieure[modifier | modifier le code]

  •  : James Marape, ministre des Finances de Papouasie-Nouvelle-Guinée depuis 2012 et également vice-Premier ministre, quitte le gouvernement, invoquant un manque de confiance mutuelle entre lui et le Premier ministre Peter O'Neill et un manque d'écoute de la part de ce dernier. Certains médias annoncent la démission également de Solan Mirisim, le ministre de la Défense, mais celui-ci dément[2]. Après la défection de plusieurs autres ministres et députés qui rejoignent l'opposition, le Peter O'Neill annonce sa démission imminente du poste de Premier ministre et son souhait que Sir Julius Chan lui succède comme dirigeant par intérim d'un gouvernement désormais minoritaire au Parlement[3],[4],[5]. Le toutefois, c'est James Marape que le Parlement élit à la fonction de Premier ministre[6].
  • début juin : Le président des Kiribati, Taneti Maamau, limoge son vice-président Kourabi Nenem, semble-t-il pour avoir effectué sans autorisation un voyage en Indonésie. Teuea Toatu, le ministre des Finances, est nommé à sa succession[7].
  • 8 novembre : À l'initiative du gouvernement, la Cour suprême de Nauru ré-initie le procès contre les « Dix-Neuf de Nauru », opposants politiques accusés d'émeute pour une manifestation en 2015 contre une dégradation de la démocratie et de l'État de droit. Leur procès avait été stoppé par le juge Geoffrey Muecke en 2018, ce à quoi le gouvernement du président Baron Waqa avait répondu en limogeant le juge et en créant une nouvelle Cour d'appel pour casser ce jugement. Ayant fui Nauru en septembre, l'ancien député d'Opposition Squire Jeremiah et son cousin Rutherford, deux des « Dix-Neuf », demandent l'asile politique en Australie le 10 novembre[8],[9].

Diplomatie et relations internationales[modifier | modifier le code]

Gouvernements[modifier | modifier le code]

Accusé de dérive autoritaire et d'atteintes à l'État de droit, Baron Waqa, le président de la République de Nauru, perd le pouvoir aux élections d'août 2019.
Principale figure historique du mouvement pour la démocratie aux Tonga, ʻAkilisi Pohiva meurt dans l'exercice de sa fonction de Premier ministre en septembre.

Environnement[modifier | modifier le code]

  • 7 novembre : Le Parlement de Nouvelle-Zélande adopte une loi, initiée par le gouvernement de coalition de la travailliste Jacinda Ardern et soutenue par l'opposition de centre-droit, qui crée une obligation pour le pays d'atteindre la neutralité carbone en 2050 et de respecter ses engagements pris dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat. La loi contraint les gouvernements jusqu'en 2050 à mettre en place des mesures pour atteindre cet objectif, et à prévoir un budget pour ces mesures[20].
  • novembre : Frappé par la sécheresse, l'État de Nouvelle-Galles du Sud en Australie subit un nombre sans précédent de feux de brousse graves et simultanés[21]. Ces feux, qui s'étendent également au Queensland, détruisent quelque 150 foyers et font trois morts. Le Premier ministre Scott Morrison, partisan d'un accroissement de la production et de l'exportation du charbon, est critiqué lorsqu'il refuse d'évoquer le lien -reconnu par les climatologues australiens- entre le changement climatique et cette catastrophe, tandis le vice-Premier ministre Michael McCormack répond que le changement climatique n'est une préoccupation que des « tarés de gauche dans les centres urbains »[22].

Sport[modifier | modifier le code]

Poule A
Les Samoa ne se qualifient pas pour les quarts de finale.

2019
19 h 15 JST
Russie Drapeau : Russie 9 – 34
(6 - 5)
Drapeau : Samoa Samoa Kumagaya Rugby Stadium
22 564 spectateurs
Arbitre : Romain Poite Drapeau : France
Pénalité(s) : 2 Kushnarev (19e, 26e)
Drop(s) : 1 Kushnarev (48e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Gotovtsev (45e)
Essai(s) : 6 Leiua (16e, 80e), Amosa (45e), Fidow (49e, 54e), Lee-Lo (64e)
Transformation(s) : 2 Pisi (50e, 55e)
Carton(s) jaune(s) : 2 Lee-Lo (28e), Matu'u (30e)

2019
19 h 15 JST
Écosse Drapeau : Écosse 34 – 0
(20 - 0)
Drapeau : Samoa Samoa Stade du parc Misaki
27 586 spectateurs
Arbitre : Pascal Gaüzère Drapeau : France
Essai(s) : 4 Maitland (30e), Laidlaw (34e), de pénalité (57e, 75e)
Transformation(s) : 2 Laidlaw (31e, 36e)
Pénalité(s) : 1 Laidlaw (9e)
Drop(s) : 1 Hogg (38e)
Carton(s) rouge(s) : 1 : 2 cartons jaunes Fidow (57e) et (75e)

2019
19 h 30 JST
Japon Drapeau : Japon 38 – 19
(16 - 9)
Drapeau : Samoa Samoa Stade de Toyota
39 695 spectateurs
Arbitre : Jaco Peyper Drapeau : Afrique du Sud
Essai(s) : 4 Lafaele (29e), Himeno (55e), Fukuoka (76e), Matsushima (80e+5)
Transformation(s) : 3 Tamura (30e, 56e, 80e+6)
Pénalité(s) : 4 Tamura (3e, 8e, 24e, 51e)
Essai(s) : 1 Taefu (73e)
Transformation(s) : 1 Taefu (74e)
Pénalité(s) : 4 Taefu (10e, 16e, 34e, 45e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Ioane (25e)

2019
19 h 45 JST
Irlande Drapeau : Irlande 47 - 5
(26 - 5)
Drapeau : Samoa Samoa Fukuoka Hakatanomori Stadium
17 967 spectateurs
Arbitre : Nic Berry Drapeau : Australie
Essai(s) : 7 Best (3e), Furlong (8e), Sexton (20e, 38e), Larmour (47e), Stander (64e), Conway (69e)
Transformation(s) : 6 Sexton (4e, 10e, 22e, 49e), Carbery (66e, 71e)

Carton(s) rouge(s) : Aki (28e)

Essai(s) : 1 J. Lam (25e)
Carton(s) jaune(s) : 2 S. Lam (5e), Ioane (58e)


Rang Pays Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
4 Drapeau : Samoa Samoa 4 1 0 3 1 0 58 128 -70 5

Poule B
La Nouvelle-Zélande termine première du groupe et se qualifie pour les quarts de finale.


18 h 45 JST
Nouvelle-Zélande Drapeau : Nouvelle-Zélande 23 – 13
(17 - 3)
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Stade international de Yokohama
63 649 spectateurs
Arbitre : Jérôme Garcès Drapeau : France
Essai(s) : 2 Bridge (24e), S. Barrett (27e)
Transformation(s) : 2 Mo'unga (25e, 28e)
Pénalité(s) : 3 Mo'unga (23e, 67e), B. Barrett (72e)
Essai(s) : 1 Du Toit (48e)
Transformation(s) : 1 Pollard (49e)
Pénalité(s) : 1 Pollard (2e)
Drop(s) : 1 Pollard (59e)

2019
19 h 15 JST
Nouvelle-Zélande Drapeau : Nouvelle-Zélande 63 - 0
(28 - 0)
Drapeau : Canada Canada Stade d'Oita
34 411 spectateurs
Arbitre : Romain Poite Drapeau : France
Essai(s) : 9 De pénalité (5e), J. Barrett (9e), Bill Williams (18e), B. Barrett (36e), Ioane (41e), S. Barrett (45e), Frizell (48e), Weber (50e, 58e)
Transformation(s) : 8 Mo'unga (10e, 19e, 37e, 42e, 46e, 49e, 51e, 59e)

2019
13 h 45 JST
Nouvelle-Zélande Drapeau : Nouvelle-Zélande 71 - 9
(24 - 9)
Drapeau : Namibie Namibie Stade de Tokyo
48 354 spectateurs
Arbitre : Pascal Gaüzère Drapeau : France
Essai(s) : 11 Reece (5e, 51e), Lienert-Brown (20e, 46e), Ta'avao (35e), Smith (40e+4, 67e), Moody (41e), Whitelock (55e), J. Barrett (75e), Perenara (78e)
Transformation(s) : 8 J. Barrett (36e, 40e+5, 42e, 47e, 52e, 56e, 68e, 76e)
Carton(s) jaune(s) : 2 Laulala (31e), Tu'ungafasi (73e)
Pénalité(s) : 3 Stevens (2e, 25e, 29e)

2019
13 h 45 JST
Nouvelle-Zélande Drapeau : Nouvelle-Zélande 0 - 0
(Match annulé
(typhon Hagibis))
Drapeau : Italie Italie Stade de Toyota


Rang Pays Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 4 3 1 0 2 0 157 22 135 16

Poule C
Les Tonga ne se qualifient pas pour les quarts de finale.

2019
19 h 15 JST
Angleterre Drapeau : Angleterre 35 – 3
(18 - 3)
Drapeau : Tonga Tonga Dôme de Sapporo
35 923 spectateurs
Arbitre : Paul Williams Drapeau : Nouvelle-Zélande
Essai(s) : 4 Tuilagi (24e, 31e), George (57e), Cowan-Dickie (77e)
Transformation(s) : 3 Farrell (32e, 58e, 78e)
Pénalité(s) : 3 Farrell (10e, 37e, 43e)
Pénalité(s) : 1 Takulua (14e)

2019
13 h 45 JST
Argentine Drapeau : Argentine 28 – 12
(28 - 7)
Drapeau : Tonga Tonga Hanazono Rugby Stadium
21 917 spectateurs
Arbitre : Jaco Peyper Drapeau : Afrique du Sud
Essai(s) : 4 Montoya (6e, 16e, 25e), Carreras (19e)
Transformation(s) : 4 Urdapilleta (7e, 17e, 20e, 26e)
Essai(s) : 2 Veainu (29e, 65e)
Transformation(s) : 1 Takulua (30e)

2019
16 h 45 JST
France Drapeau : France 23 – 21
(17 - 7)
Drapeau : Tonga Tonga Stade de Kumamoto
Arbitre : Nic Berry Drapeau : Australie
Essai(s) : 2 Vakatawa (6e), Raka (32e)
Transformation(s) : 2 Ntamack (6e, 32e)
Pénalité(s) : 3 Ntamack (4e, 52e, 60e)
Essai(s) : 3 Takulua (40e, 47e), Kapeli (79e)
Transformation(s) : 3 Takulua (40e+1, 48e), Fosita (80e)

2019
14 h 45 JST
États-Unis Drapeau : États-Unis 19 – 31
(12 - 7)
Drapeau : Tonga Tonga Hanazono Rugby Stadium
Arbitre : Nigel Owens Drapeau : Pays de Galles
Essai(s) : 3 Te'o (21e, 26e), Lamborn (77e)
Transformation(s) : 2 MacGinty (22e, 78e)
Essai(s) : 4 Fisi'ihoi (17e), Hingano (58e), Piutau (62e), Veainu (81e)
Transformation(s) : 4 Takulua (19e, 60e), Faiva (64e), Piutau (82e)
Pénalité(s) : 1 Takulua (51e)


Rang Pays Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
4 Drapeau : Tonga Tonga 4 1 0 3 1 1 67 105 -38 6

Poule D
L'Australie termine deuxième du groupe (ayant perdu face au pays de Galles) et se qualifie pour les quarts de finale. Les Fidji ne se qualifient pas pour les quarts, subissant notamment une défaite inattendue face à l'Uruguay. Grâce à sa troisième place, le pays se qualifie toutefois pour la Coupe du monde de 2023.


13 h 45 JST
Australie Drapeau : Australie 39 – 21
(12 - 14)
Drapeau : Fidji Fidji Dôme de Sapporo
36 482 spectateurs
Arbitre : Ben O'Keeffe Drapeau : Nouvelle-Zélande
Essai(s) : 6 Hooper (18e), Hodge (36e), Latu (57e, 62e), Kerevi (69e), Koroibete (73e)
Transformation(s) : 3 Lealiifano (19e), Toomua (70e, 74e)
Pénalité(s) : 1 Hodge (51e)
Essai(s) : 2 Yato (8e), Nayacalevu (44e)
Transformation(s) : 1 Volavola (46e)
Pénalité(s) : 3 Volavola (5e, 23e, 31e)
Carton(s) jaune(s) : Botia (62e)

2019
14 h 15 JST
Fidji Drapeau : Fidji 27 – 30
(12 - 24)
Drapeau : Uruguay Uruguay Kamaishi Recovery Memorial Stadium
14 025 spectateurs
Arbitre : Pascal Gaüzère Drapeau : France
Essai(s) : 5 Dolokoto (8e), Mawi (19e), Ratuniyarawa (48e), Matawalu (67e, 80e)
Transformation(s) : 1 Matavesi (20e)
Essai(s) : 3 Arata (14e), Diana (22e), Cat (26e)
Transformation(s) : 3 Berchesi (15e, 23e, 28e)
Pénalité(s) : 3 Berchesi (38e, 61e, 75e)

2019
16 h 45 JST
Australie Drapeau : Australie 25 – 29
(8 - 23)
Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles Stade de Tokyo
47 885 spectateurs
Arbitre : Romain Poite Drapeau : France
Essai(s) : 3 Ashley-Cooper (20e), Haylett-Petty (45e), Hooper (61e)
Transformation(s) : 2 Toomua (46e, 62e)
Pénalité(s) : 2 Foley (28e), To'omua (67e)
Essai(s) : 2 Parkes (12e), G. Davies (37e)
Transformation(s) : 2 Biggar (14e), Patchell (38e)
Pénalité(s) : 3 Patchell (32e, 36e, 71e)
Drop(s) : 2 Biggar (1er), Patchell (43e)

2019
14 h 15 JST
Géorgie Drapeau : Géorgie 10 – 45
(3 - 7)
Drapeau : Fidji Fidji Hanazono Rugby Stadium
21 069 spectateurs
Arbitre : Paul Williams Drapeau : Nouvelle-Zélande
Essai(s) : 1 Gorgodze (54e)
Transformation(s) : 1 Matiashvili (55e)
Pénalité(s) : 1 Matiashvili (35e)
Essai(s) : 7 Nayacalevu (20e), Lomani (46e), Tuisova (51e), Radrada (61e, 76e), Kunatani (69e), Ratuniyarawa (71e)
Transformation(s) : 5 Volavola (21e, 62e, 70e, 72e, 77e)

2019
14 h 15 JST
Australie Drapeau : Australie 45 – 10
(19 - 3)
Drapeau : Uruguay Uruguay Stade d'Oita
33 781 spectateurs
Arbitre : Mathieu Raynal Drapeau : France
Essai(s) : 7 Haylett-Petty (5e, 67e), Petaia (23e), Kuridrani (30e, 46e), Genia (53e), Slipper (61e)
Transformation(s) : 5 Lealiifano (6e, 24e, 47e, 54e, 62e)
Carton(s) jaune(s) : 2 Coleman (13e), Salakaia-Loto (29e)
Essai(s) : 1 Diana (78e)
Transformation(s) : 1 Berchesi (79e)
Pénalité(s) : 1 Berchesi (12e)

2019
18 h 45 JST
Pays de Galles Drapeau : Pays de Galles 29 – 17
(14 - 10)
Drapeau : Fidji Fidji Stade d'Oita
33 379 spectateurs
Arbitre : Jérôme Garcès Drapeau : France
Essai(s) : 4 Adams (19e, 31e, 61e), Williams (70e)
Transformation(s) : 3 Biggar (20e, 32e), Patchell (71e)
Pénalité(s) : 1 Patchell (58e)
Carton(s) jaune(s) : 2 Owens (8e), Jm. Davies (53e)
Essai(s) : 3 Tuisova (4e), Murimurivalu (9e), de pénalité (54e)
Carton(s) jaune(s) : 2 Cavubati (17e), Kunatani (30e)

2019
19 h 15 JST
Australie Drapeau : Australie 27 – 8
(10 - 3)
Drapeau : Géorgie Géorgie Stade Ecopa de Shizuoka
39 802 spectateurs
Arbitre : Pascal Gaüzère Drapeau : France
Essai(s) : 4 White(22e), Koroibete (59e), Dempsey (74e), Genia (78e)
Transformation(s) : 2 Toomua (23e, 60e)
Pénalité(s) : 1 Toomua (36e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Naisarani (34e)
Essai(s) : 1 Todua (69e)
Pénalité(s) : 1 Matiashvili (27e)


Rang Pays Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
2 Drapeau : Australie Australie 4 3 0 1 3 1 136 68 68 16
3 Drapeau : Fidji Fidji 4 1 0 3 2 1 110 108 2 7

Quarts de finale
L'Australie subit sa pire défaite en match à élimination directe en Coupe du monde, en étant largement vaincue par l'Angleterre. La Nouvelle-Zélande s'impose aisément face à l'Irlande.


16 h 15 JST
Angleterre Drapeau : Angleterre 40 – 16
(17 - 9)
Drapeau : Australie Australie Stade d'Ōita
Arbitre : Jérôme Garcès Drapeau : France
Essai(s) : 4 May (18e, 21e), Sinckler (46e), Watson (76e)
Transformation(s) : 4 Farrell (19e, 23e, 47e, 77e)
Pénalité(s) : 4 Farrell (30e, 51e, 66e, 73e)
Essai(s) : 1 Koroibete (43e)
Transformation(s) : 1 Lealiifano (44e)
Pénalité(s) : 3 Lealiifano (12e, 26e, 41e)

19 h 15 JST
Nouvelle-Zélande Drapeau : Nouvelle-Zélande 46 – 14
(22 - 0)
Drapeau : Irlande Irlande Stade de Tokyo
Arbitre : Nigel Owens Drapeau : Pays de Galles
Essai(s) : 7 A. Smith (14e, 20e), B. Barrett (32e), Taylor (48e), Todd (61e), Bridge (73e), J. Barrett (80e)
Transformation(s) : 4 Mo'unga (15e, 21e, 49e, 74e)
Pénalité(s) : 1 Mo'unga (6e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Todd (77e)
Essai(s) : 2 Henshaw (69e), de pénalité (77e)
Transformation(s) : 1 Carbery (70e)

Demi-finale
L'équipe d'Angleterre domine le match du début à la fin et la Nouvelle-Zélande, double championne en titre, s'incline sur le score de 7-19.


17 h 00 JST
Angleterre Drapeau : Angleterre 19 - 7
(10 - 0)
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Stade international de Yokohama
Arbitre : Nigel Owens Drapeau : Pays de Galles
Essai(s) : 1 Tuilagi (2e)
Transformation(s) : 1 Farrell (3e)
Pénalité(s) : 4 Ford (40e, 49e, 62e, 69e)
Essai(s) : 1 Savea (56e)
Transformation(s) : 1 Mo'unga (57e)

Match pour la 3e place
Les All Blacks remportent la 3e place du tournoi face aux Gallois.


18 h 00 JST
Nouvelle-Zélande Drapeau : Nouvelle-Zélande 40 - 17
(28 - 10)
Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles Stade de Tokyo
Arbitre : Wayne Barnes Drapeau : Angleterre
Essai(s) : 6 Moody (4e), Barrett (12e), Smith (32e, 40e), Crotty (41e), Mo'unga (75e)
Transformation(s) : 5 Mo'unga (6e, 13e, 33e, 41e, 43e)
Essai(s) : 2 Amos (18e), Adams (58e)
Transformation(s) : 2 Patchell (20e), Biggar (60e)
Pénalité(s) : 1 Patchell (26e)

Autres événements marquants[modifier | modifier le code]

  •  : attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande : Un terroriste d'extrême-droite assassine cinquante personnes dans deux mosquées. C'est la première tuerie de masse terroriste dans l'histoire du pays[24].
  •  : Début de plusieurs journées de manifestations et d'émeutes de la part d'autochtones papous dans les provinces indonésiennes de Papouasie occidentale et de Papouasie. Les manifestants dénoncent l'oppression et le racisme qu'ils subissent de la part d'Indonésiens installés sur ces territoires, et de la part des autorités indonésiennes. L'Indonésie répond en déployant ses forces armées et en coupant l'accès de ces provinces à Internet[25].
  •  : Pour protester contre des perquisitions par la police cherchant à démasquer des lanceurs d'alerte, les principaux journaux australiens, à la fois ceux appartenant au groupe Nine (le Sydney Morning Herald, The Age) et ceux de News Corp Australia (The Australian, The Daily Telegraph...) publient un même première page dénonçant une « culture du secret » développée par le gouvernement de Scott Morrison.
  • novembre et décembre : Une épidémie de rougeole fait soixante-deux morts aux Samoa, dont cinquante-sept enfants âgés de moins de quinze ans, parmi lesquels vingt-six bébés âgés de moins d'un an. La rougeole atteint également les Tonga et les Fidji, mais sans y faire de morts ; dans ces deux pays, plus de 90% de la population est vaccinée, alors qu'aux Samoa le taux de vaccination est d'environ un tiers. Le gouvernement samoan décrète un état d'urgence, introduit la vaccination obligatoire, ferme les écoles et interdit aux personnes de moins de 17 ans de se joindre à tout rassemblement public[26],[27]. Les 5 et 6 décembre, les commerces sont tenus de fermer et presque toute activité est suspendue dans le pays ; les « services de vaccinations sont les seuls autorisés à se déplacer, [et] passent de maison en maison pour administrer les vaccins ». Les foyers où résident des personnes non-vaccinées doivent afficher un chiffon rouge sur leur porte pour attirer l'attention des médecins[28].

Décès[modifier | modifier le code]

Bob Hawke, Premier ministre d'Australie de 1983 à 1991, mort en mai 2019.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Writs for the Bougainville Referendum issued », sur RNZ (consulté le 23 novembre 2019)
  2. (en) "Shock ministerial resignations rattle PNG government", Radio New Zealand, 11 avril 2019
  3. (en) "Papua New Guinea Prime Minister Peter O'Neill resigns", BBC News, 26 mai 2019
  4. (en) "Prime Minister Peter O'Neill Steps Down", EMTV, 26 mai 2019
  5. (en) "Papua New Guinea Prime Minister Peter O'Neill resigns, hands leadership to Sir Julius Chan", Australian Broadcasting Corporation, 26 mai 2019
  6. (en) "Papua New Guinea chooses James Marape as new prime minister", BBC News, 30 mai 2019
  7. (en) "Kiribati names Toatu as new vice president", Radio New Zealand, 20 juin 2019
  8. (en) "Nauru 19 members seek political asylum in Australia as retrial begins", Special Broadcasting Service, 12 novembre 2019
  9. (en) "Nauru 19 pair seek asylum in Australia ahead of retrial that lawyers say is rigged", The Guardian, 10 novembre 2019
  10. (en) "Ex-Nauru president Sprent Dabwido who oversaw detention centre reopening seeks asylum in Australia for cancer treatment", Australian Broadcasting Corporation, 15 février 2019
  11. (en) "Sprent Dabwido dies in Armidale after fleeing Nauru", Armidale Express, 15 mai 2019
  12. (en) "Pacific forum turns into row with Australia over climate goals", BBC News, 16 août 2019
  13. (en) "Pacific leaders, Australia agree to disagree about action on climate change", Australian Broadcasting Corporation, 16 août 2019
  14. (en) "Pacific leaders call for human rights action by Indonesia", Papua New Guinea News, 15 août 2019
  15. (en) "China extends influence in Pacific as Solomon Islands break with Taiwan", The Guardian, 16 septembre 2019
  16. (en) "Solomons to have 'unprecedented' development opportunities, China says", Reuters, 17 septembre 2019
  17. (en) "Taiwan loses second ally in a week as Kiribati switches to China", The Guardian, 20 septembre 2019
  18. (en) "Fiji party to new climate trade agreement", Fiji Broadcasting Corporation, 27 septembre 2019
  19. (en) "Tuvalu: Pacific nation turns down Chinese islands and backs Taiwan", BBC News, 21 novembre 2019
  20. (en) "Ardern says New Zealand on 'right side of history' as MPs pass zero-carbon bill", The Guardian, 7 novembre 2019
  21. (en) "Australia bushfires: Record number of emergencies in New South Wales", BBC News, 8 novembre 2019
  22. (en) "Is climate change to blame for Australia's bushfires?", BBC News, 11 novembre 2019
  23. (en) "Fiji loses to South Africa in Singapore 7s Cup final", FBC News, 15 avril 2019
  24. (en) "Christchurch shootings: 49 dead in New Zealand mosque attacks", BBC News, 15 mars 2019
  25. (en) "West Papua protests: Indonesia deploys 1,000 soldiers to quell unrest, cuts internet", The Guardian, 22 août 2019
  26. (en) "Samoa measles outbreak worsens with death toll reaching 22", BBC News, 23 novembre 2019
  27. (en) "Samoa measles epidemic: Death toll rises to 62", Radio New Zealand, 5 décembre 2019
  28. « Pacifique: les Samoa confinés à cause de la rougeole », Le Figaro, 5 décembre 2019
  29. (en) "Mungau Dain, Tanna star and 'Vanuatu’s Brad Pitt', dies after untreated leg infection", The Guardian, 7 janvier 2019
  30. (en) "A founding father of Vanuatu dies", Radio New Zealand, 20 mars 2019
  31. (en) "Yvette Williams, New Zealand's first female Olympic gold medallist, dies aged 89", New Zealand Herald, 14 avril 2019
  32. (en) "Ex-Nauru president Sprent Dabwido who oversaw detention centre reopening dies", Australian Broadcasting Corporation, 8 mai 2019
  33. (en) "Bob Hawke: Australia's former PM dies at 89", British Broadcasting Corporation, 16 mai 2019
  34. (en) "'Gave me my first All Blacks jersey' - Tributes flow after death of NZ rugby great Sir Brian Lochore", One News, 4 août 2019
  35. (en) "Tim Fischer obituary: singular political character who rose to become Australia's deputy PM", The Guardian, 22 août 2019
  36. (en) "Tonga's democracy beacon, 'Akilisi Pohiva, dies", Radio New Zealand, 12 septembre 2019
  37. "Solomon Islands' Charles Dausabea dies at 59", Radio New Zealand International, 14 October 2019

Article connexe[modifier | modifier le code]