2013 LX28

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
2013 LX28
Caractéristiques orbitales
Époque
(JJ 2457400.5)

Établi sur 26 observations couvrant 349, U = 1
Demi-grand axe (a) 149 839 682 km
(1,00161641 ua)
Périhélie (q) 82 108 420 km
(0,5488609 ua)
Aphélie (Q) 217 570 940 km
(1,4543719 ua)
Excentricité (e) 0,4520249
Période de révolution (Prév) 366,14 j
(1,00 a)
Inclinaison (i) 49,97420°
Longitude du nœud ascendant (Ω) 76,679354°
Argument du périhélie (ω) 345,77666°
Anomalie moyenne (M0) 61,458811°
Catégorie Apollon
Caractéristiques physiques
Dimensions 130-300 m
Magnitude absolue (H) 21,7

Découverte
Date
Découvert par Pan-STARRS
Désignation 2013 LX28

2013 LX28, est un astéroïde, classé comme objet géocroiseur du groupe Apollo. S'agit d'un quasi-satellite temporaire de la Terre, le troisième jamais découvert[1],[2].

Découverte, orbite et propriétés physiques[modifier | modifier le code]

2013 LX28 est découvert le 12 juin 2013. En septembre 2014, il a déjà été observé 26 fois sur une période 349 jours.

Il s'agit d'un astéroïde Apollon avec un demi-grand axe de 1.0016 unité astronomique, très proche de celui de la Terre. Cependant, comparativement, il possède de très fortes excentricité orbitale (0.4521) et inclinaison orbitale (49.9761°).

Avec une magnitude absolue de 21,7, son diamètre est estimé dans l'intervale de 130 à 300 mètres (albedo de 0,04 à 0,20).

État dynamique quasi-satellite et évolution orbitale[modifier | modifier le code]

2013 LX28 est identifié comme un quasi-satellite de la Terre possédant une orbite rétrograde[1],[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Connors, « A Kozai-resonating Earth quasi-satellite », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 437, no 1,‎ , p. L85-L89 (DOI 10.1093/mnrasl/slt147, Bibcode 2014MNRAS.437L..85C)
  2. a et b (en) de la Fuente Marcos et de la Fuente Marcos, « Asteroid 2014 OL339: yet another Earth quasi-satellite », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 445, no 3,‎ , p. 2985–2994 (DOI 10.1093/mnras/stu1978, Bibcode 2014MNRAS.445.2961D, arXiv 1409.5588)
Lectures complémentaires

Liens externes[modifier | modifier le code]