2011 en Océanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
2008 2009 2010  2011  2012 2013 2014
Décennies :
1980 1990 2000  2010  2020 2030 2040
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Années du thème Océanie
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de l’Océanie

Cet article concerne les événements thématiques qui se sont produits durant l'année 2011 en Océanie.

Politique[modifier | modifier le code]

Élections[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

article détaillé : Crise constitutionnelle papou-néo-guinéenne de 2011 (décembre)
Sailele Malielegaoi, réélu premier ministre des Samoa, et principal initiateur du Groupe des Dirigeants polynésiens.
Michael Somare, « père de la nation » de Papouasie-Nouvelle-Guinée
Les récifs de Minerve, source d'un litige territorial entre Fidji et Tonga
  • 4 mars : Marc Neil-Jones, éditeur du Vanuatu Daily Post, accuse Harry Iauko, ministre des Infrastructures du Vanuatu, d'avoir pénétré dans son bureau avec plusieurs hommes et de l'avoir agressé physiquement. L'affaire est portée devant les tribunaux[6],[7]. Iauko est finalement condamné à une amende de Vt15 000, que Reporters sans frontières juge bien trop faible eu égard aux faits[8].
  • début avril : Michael Somare, premier ministre de Papouasie-Nouvelle-Guinée et « père de la nation », est hospitalisé pour une opération cardiaque à Singapour[9]. Il demeure plusieurs mois en soins intensifs[10].
  • 24 avril : le premier ministre du Vanuatu, Sato Kilman, est renversé par une motion de confiance parlementaire, et remplacé par Serge Vohor. Le 13 mai, la cour d'appel annule l'élection de Vohor, la déclarant anticonstitutionnelle (car il avait été élu par une majorité relative et non pas absolue de députés) ; Sato Kilman retrouve ses fonctions[11].
  • mai : dégradation importante des relations entre les Fidji et les Tonga, en raison de la défection aux Tonga d'un haut gradé fidjien, et d'une dispute territoriale autour des récifs de Minerve[12],[13].
  • 13 juin : découverte du cadavre d'une femme dans les jardins du domicile du premier ministre papou-néo-guinéen par intérim Sam Abal. Son fils Teo est arrêté par la police deux jours plus tard[14],[15].
  • 15 juin : le Chief Justice Vincent Lunabek, de la Cour suprême du Vanuatu, déclare nulle et non avenue l'élection en décembre 2010 du premier ministre Sato Kilman, celle-ci n'ayant pas été conforme aux dispositions sur le vote des députés à bulletin secret prévues par l'article 41 de la Constitution. Edward Natapei est restauré premier ministre par intérim, chargé de convoquer le Parlement pour l'élection d'un nouveau Premier ministre[16].
  • 28 juin : la famille de Michael Somare annonce sa démission, déclarant qu'il ne pourra pas reprendre ses fonctions de premier ministre à sa sortie de l'hôpital[17].
  • 2 août : Sam Abal, premier ministre par intérim de Papouasie-Nouvelle-Guinée, est renversé par une motion de confiance parlementaire ; Peter O'Neill lui succède[18].
  • 9 septembre : Entrée en vigueur aux Fidji d'un décret publié par les autorités militaires, interdisant le droit de grève et restreignant grandement les activités syndicales et les droits des ouvriers dans les « industries nationales essentielles »[19]. Fin octobre et début novembre, les deux principaux dirigeants du Congrès des syndicats fidjiens, Daniel Urai et Felix Anthony, sont arrêtés et placés en détention[20]. Urai est inculpé pour sédition, tandis qu'Anthony est relâché[21].
  • 28 octobre : Le premier ministre britannique David Cameron, souhaitant amender l'Acte d'établissement de 1701 pour permettre à une sœur aînée de primer sur son frère cadet dans l'ordre de succession à la Couronne britannique, obtient un accord de principe des premiers ministres des quinze autres royaumes du Commonwealth ; parmi eux, Julia Gillard, John Key, Peter O'Neill, Danny Philip et Willy Telavi. L'accord des Parlements d'Australie, de Nouvelle-Zélande, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, des Îles Salomon et des Tuvalu est en effet requis pour toute altération touchant à la monarchie conjointe de ces royaumes[22],[23].
  • 10 novembre : Accusé par ses adversaires politiques d'avoir cherché à toucher des pots-de-vin sur des contrats relatifs au phosphate (la principale exportation du pays), le Président de Nauru, Marcus Stephen, nie, mais démissionne plutôt que de faire face à une motion de censure. Les députés élisent Frederick Pitcher pour lui succéder[24].
  • 10 novembre : Le vice-premier ministre de Papouasie-Nouvelle-Guinée, Belden Namah, démet de ses fonctions le Chief Justice Sir Salamo Injia, président de la Cour suprême. Injia est en effet accusé par la police de mauvaise gestion des fonds de la Cour. Cette destitution intervient toutefois alors que la Cour se prépare à examiner la légalité de l'élection du premier ministre Peter O'Neill ; le gouvernement affirme qu'il s'agit d'une coïncidence. Le lendemain, la Cour suprême ordonne l'arrestation de Belden Namah et du procureur général Allan Marat[25]. Le 14 novembre, Namah et Marat se livrent à la police, et le gouvernement annonce qu'Injia ne sera pas suspendu de ses fonctions - tout en accusant les juges de rechercher une confrontation avec l'exécutif[26].
  • 11 novembre : Plusieurs de ses ministres et députés ayant rejoint les rangs de l'opposition, le premier ministre salomonais Danny Philip annonce sa démission. Il assure l'intérim jusqu'à l'élection d'un nouveau premier ministre par le Parlement le 16 novembre[27],[28]. Avec les voix d'une partie de l'ancienne majorité et d'une partie de l'opposition, Gordon Darcy Lilo, ministre des Finances limogé par Philip, est élu avec 26 voix, face à 20 pour le candidat de l'opposition Milner Tozaka[29].
  • 15 novembre : À Nauru, le député Sprent Dabwido quitte la majorité présidentielle et rejoint les rangs de l'opposition, provoquant l'apparition d'une nouvelle majorité au Parlement et la destitution du Président Pitcher par motion de censure cinq jours après son accession à la présidence. Dabwido lui-même est élu pour lui succéder[30],[31].
  • 17 novembre : Le Groupe des Dirigeants polynésiens, groupe de coopération inter-gouvernementale en matière d'éducation et de culture, d'adapatation au changement climatique, ou encore de commerce et d'investissement, voit le jour à la suite d'un sommet international à Apia. Les membres fondateurs sont trois États souverains (Samoa, Tonga et Tuvalu) et cinq territoires disposant de divers degrés d'autonomie (îles Cook, Niue, Samoa américaines, Polynésie française et Tokelau)[32],[33].
  • 23 novembre : Le Parlement de Papouasie-Nouvelle-Guinée adopte deux mesures importantes. D'une part, la création de vingt-deux sièges au Parlement (une par province) réservés aux femmes, afin de compenser l'absence quasi totale de femmes députées depuis l'indépendence. La mesure est adoptée, avec le soutien du gouvernement, par soixante-douze voix (dont celle de l'unique femme députée, Dame Carol Kidu) contre deux. Elle devrait être mise en application pour les élections législatives de 2012. D'autre part, la création de deux nouvelles provinces (portant donc leur nombre à vingt-deux) : Jiwaka, qui sera détachée des Hautes-Terres méridionales, et Hela, qui sera détachée des Hautes-Terres occidentales[34],[35].
  • 1er décembre : Le Parlement du Vanuatu ratifie l'accession du pays à l'Organisation mondiale du commerce, par 26 voix contre 21, malgré des manifestations d'opposants appuyés par des organisations non-gouvernementales et par le Conseil des Églises. Le ministre de la Justice et des Affaires sociales, Ralph Regenvanu, se dissocie du gouvernement et vote contre[36] ; il est limogé pour « manque de loyauté envers le gouvernement » le mois suivant[37].
  • 7 décembre : Andrew Hanaria, ministre salomonais de l'Aviation civile, perd son siège au Parlement (et donc son ministère), la Haute Cour ayant jugé qu'il avait corrompu des électeurs de sa circonscription avant les élections législatives de 2010, au moyen de distributions d'argent et de biens matériels[38],[39].
  • 12 décembre : La Cour suprême de Papouasie-Nouvelle-Guinée ordonne, par décision de trois juges contre deux, l'annulation de l'élection du premier ministre Peter O'Neill, la déclarant illégale. Sir Michael Somare redevient premier ministre. La Cour estime en effet que le poste de premier ministre n'était pas vacant au moment où O'Neill y fut élu par les députés le 2 août. En outre, la Cour annonce qu'O'Neill sera poursuivi pour outrage à la Cour, pour avoir tenté de destituer le président de la Cour, Sir Salamo Injia, juste avant le jugement[40]. O'Neill rejette le jugement, s'appuyant sur une majorité parlementaire, mais le Gouverneur général Michael Ogio nomme Somare au poste de premier ministre[41].
  • 14 décembre : à la suite des événements ci-dessus, le Parlement de Papouasie-Nouvelle-Guinée démet de ses fonctions le Gouverneur général Sir Michael Ogio et élit à sa place Jeffrey Nape, le Speaker (président) du Parlement. Les forces armées du pays (Papua New Guinea Defence Force) indiquent qu'elles demeureront neutres, et qu'elles attendront la fin de la crise politique sans intervenir[42]. Quelques jours plus tard, lorsqu'il apparaît clair que Somare n'a que peu de soutiens, Ogio déclare que les conseils de la Cour suprême avaient été erronés. Restauré à son poste de gouverneur général le 19 décembre, il reconnaît à nouveau Peter O'Neill[43]. À la fin de l'année, Peter O'Neill semble avoir le contrôle effectif du gouvernement et des services publics, bien que Somare affirme toujours être le premier ministre légitime[44].

Gouvernements[modifier | modifier le code]

John Key, réélu premier ministre de Nouvelle-Zélande en novembre

Environnement[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

  • 3 septembre : Première projection (lors de la Mostra de Venise 2011) du film O Le Tulafale (L'Orateur), de Tusi Tamasese. Coproduction samoane et néo-zélandaise, il s'agit du premier long métrage issu des Samoa. Filmé entièrement aux Samoa, en langue samoane et avec des acteurs samoans, il présente l'histoire d'un fermier, simple villageois atteint de nanisme, qui cherche la courage et la confiance en soi nécessaires pour prétendre au titre de chef qu'avait son père[53],[54],[55].
France-Tonga à la Coupe du monde 2011

Sport[modifier | modifier le code]

  • 27 août : début des XIVe Jeux du Pacifique, qui se tiennent jusqu'au 10 septembre en Nouvelle-Calédonie.
  • 9 septembre : début de la Coupe du monde de rugby à XV 2011 en Nouvelle-Zélande. Parmi les pays océaniens, outre le pays hôte, l'Australie, les Fidji, les Samoa et les Tonga sont qualifiés. En amont de la compétition, les Fidji protestent contre le refus des autorités néo-zélandaises d'accorder un visa aux joueurs ayant des liens de parenté avec des membres des forces armées fidjiennes, le pays étant sous régime militaire[56],[57]. Les All Blacks emportent la Coupe à domicile, battant la France 8-7 en finale, obtenant ainsi leur second titre[58].
  • 22 au 26 novembre : tour préliminaire, à Apia de la coupe d'Océanie de football 2012. Les quatre moins bonnes équipes d'Océanie s'affrontent pour une place en phase finale ; l'équipe des Samoa remporte le tour à domicile[59].
  • décembre : les Mini Jeux du Pacifique 2017 sont confiés au Vanuatu, écartant les candidatures des îles Mariannes du Nord et de Nauru[60].

Autres événements marquants[modifier | modifier le code]

  • 13 octobre : Un avion civil Dash 8 de la compagnie Airlines PNG s'écrase une trentaine de kilomètres au sud de Madang, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il y a vingt-huit morts parmi les trente-et-une personnes à bord. Le pilote, qui se trouve parmi les trois survivants, explique qu'en réponse à un moteur défaillant et émettant de la fumée, il avait tenté un atterrissage d'urgence. Le premier ministre Peter O'Neill annule des visites officielles à l'étranger pour se rendre sur les lieux du drame, et déplore l'accident aérien le plus meurtrier de l'histoire du pays[61],[62],[63].
  • 3 novembre : Des manifestations contre la criminalité à Lae, deuxième ville de Papouasie-Nouvelle-Guinée, dégénèrent en plusieurs journées d'émeutes, faisant au moins cinq morts et provoquant la fermeture temporaire de nombreux commerces. Le gouvernement de Peter O'Neill annonce des restrictions sur la liberté de mouvement autour de la ville jusqu'en janvier, et, le 6 novembre, avertit qu'il décrétera l'état d'urgence si la situation ne revient pas à la normale[64].
  • 30 décembre : Cette journée est effacée du calendrier aux Samoa et aux Tokelau, ces deux pays passant directement du 29 décembre au 31. Ils déplacent ainsi la ligne de changement de date, qui passera dorénavant à l'est de leur territoire, plutôt qu'à l'ouest. Cette mesure est destinée à faciliter les relations commerciales avec l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Asie, en évitant un décalage d'une journée avec ces partenaires[65],[66],[67].
Ratu Josefa Iloilovatu (à droite), ancien Président de la République des Fidji, décédé le 6 février

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "PALAU VOTERS REJECT CASINO GAMBLING", Marianas Business Journal, 27 juin 2011
  2. (en) "Marshalls election recount breaks tie in Ujae Atoll seat", Radio New Zealand International, 22 décembre 2011
  3. (en) « Former senator elected Marshall Islands president », Pacific Daily News, 4 janvier 2012
  4. (en) "No rest for victorious John Key", New Zealand Herald, 27 novembre 2011
  5. (en) "MMP's still a clear favourite", New Zealand Herald, 27 novembre 2011
  6. (en) "Iauko brings disgrace to Kilman government", Vanuatu Daily Post, March 5, 2011
  7. (en) "Vanuatu Minister Iauko to appear in court in relation to assault of publisher", Radio New Zealand International, April 5, 2011
  8. (en) "Risible fine for minister who assaulted newspaper publisher", Reporters Sans Frontières, 12 juillet 2011
  9. (en) "I'm not seriously ill, Somare assures PNG", The Australian, 13 avril 2011
  10. (en) "Somare family restricts hospital visits in Singapore to PM", Radio New Zealand International, 14 juin 2011
  11. (en) "Appeal court restores Kilman as Vanuatu prime minister", Radio New Zealand International, 13 mai 2011
  12. (en) Communiqué de presse du gouvernement fidjien, 10 juin 2011
  13. (en) "FEATURE: Deepening rift between Fiji and Tonga", Radio Australia, 30 mai 2011
  14. (en) "Woman's body found in Papua New Guinea leader's home", BBC, 15 juin 2011
  15. (en) "Abal’s relative a prime suspect", The National, 15 juin 2011
  16. (en) "Vanuatu Court rules Kilman election void, reinstates Natapei as interim PM", Radio New Zealand International, 16 juin 2011
  17. (en) "Big shoes to fill as Michael Somare bows out", The Australian, 30 juin 2011
  18. (en) "PNG vote weakens link to Michael Somare era", The Australian, 3 août 2011
  19. (en) "Essential National Industries & Designated Corporations Regulations 2011", gouvernement des Fidji, 8 septembre 2011
  20. (en) "Union mulls Fiji travel boycott after arrests", Australian Broadcasting Corporation, 5 novembre 2011
  21. (en) "Fiji Trade Unionist, Felix Anthony, is released from police custody", Radio New Zealand International, 10 novembre 2011
  22. (en) "Girls equal in British throne succession", BBC, 28 octobre 2011
  23. (en) "Should a first-born girl reign over her brother?", The Australian, 19 octobre 2011
  24. (en) "Asylum plan on course despite Nauru power shift", ABC Radio Australia, 10 novembre 2011
  25. (en) "More turns in PNG judicial saga with orders for arrest of senior cabinet ministers", Radio New Zealand International, 11 novembre 2011
  26. (en) "PNG govt drops suspension order", Sydney Morning Herald, 14 novembre 2011
  27. (en) "PM Resigns", Solomon Star, 11 novembre 2011
  28. (en) "Solomons MPs to elect new prime minister on Wednesday", Radio New Zealand International, 11 novembre 2011
  29. (en) "New Prime Minister for Solomon Islands", Solomon Times, 16 novembre 2011
  30. (en) "Another president ousted in Nauru", Sydney Morning Herald, 15 novembre 2011
  31. (en) "Third President for Nauru in six days", Radio New Zealand International, 15 novembre 2011
  32. (en) « New Polynesian Leaders Group formed in Samoa », Radio New Zealand International, 18 novembre 2011
  33. (en) « American Samoa joins Polynesian Leaders Group, MOU signed », Savali, 19 novembre 2011
  34. (en) "Vote hailed as milestone for women in PNG", Sydney Morning Herald, 24 novembre 2011
  35. (en) "PNG MPs set up two new provinces and allow reserved seats for women", Radio New Zealand International, 23 novembre 2011
  36. "Le Vanuatu membre de l’OMC", Les Nouvelles calédoniennes, 13 décembre 2011
  37. (en) "PM terminates minister", Vanuatu Daily Post, 17 janvier 2012
  38. (en) "MP loses seat", Solomon Star, 8 décembre 2011
  39. (en) "Solomon Islands minister loses seat", Radio New Zealand International, 8 décembre 2011
  40. (en) "PNG court reinstates Somare as PM", Sydney Morning Herald, 13 décembre 2011
  41. (en) "Papua New Guinea moves to end 'two PMs' crisis", BBC, 14 décembre 2011
  42. (en) "Governor-General Michael Ogio suspended for backing Michael Somare", The Australian, 15 décembre 2011
  43. (en) "PNG’s GG suspension lifting appears another nail in coffin of Somare bid", Radio New Zealand International, 19 décembre 2011
  44. (en) "Movement in the leadership of PNG’s Somare faction", Radio New Zealand International, 29 décembre 2011
  45. (en) "Proposal from Papua New Guinea and Mexico to amend Articles 7 and 18 of the Convention", Nations unies, 26 juillet 2011
  46. (en) "Durban: A summit of small steps?", BBC, 31 octobre 2011
  47. (en) "Tuvalu drought could be dry run for dealing with climate change", The Guardian, 17 octobre 2011
  48. (en) "Tokelau drought having significant impact on local food sources", Radio New Zealand International, 12 octobre 2011
  49. (en) "Carbon Tax passes Lower House", Australian Broadcasting Corporation, 13 octobre 2011 (vidéo)
  50. (en) "Australia Senate backs carbon tax", BBC, 8 novembre 2011
  51. (en) "Carbon tax vote a major milestone: PM", Sydney Morning Herald, 8 novembre 2011
  52. (en) "Tokelau plans an all-renewables future", BBC, 9 décembre 2011
  53. (en) "Samoan Feature Film First", New Ministère néo-zélandais de la Culture, 11 octobre 2010
  54. (en) "The Orator: Sounds of silence", New Zealand Herald, 1er octobre 2011
  55. (en) "Tusi Tamasese: A voice from Samoa", New Zealand Herald, 8 septembre 2011
  56. (en) "Fiji appeals to IRB over World Cup sanctions", Stuff.co.nz, 25 mai 2011
  57. (en) "Fiji advised to boycott Rugby World Cup", Sydney Morning Herald, 2 juin 2011
  58. (en) "All Blacks survive scare to clinch Cup", site officiel de la Coupe du monde 2011
  59. (en) "Samoa edge neighbours to secure passage", FIFA, 27 novembre 2011
  60. (en) "CNMI loses Micro Games bid", Saipan Tribune, 30 décembre 2011
  61. "Papouasie-Nouvelle-Guinée : un avion s'écrase avec 32 passagers à son bord", Le Monde, 13 octobre 2011
  62. (en) "PM in disbelief, says worst aviation disaster in PNG", Post-Courier, 18 octobre 2011
  63. (en) "PNG crash: Pilot saw smoke, attempted emergency landing", Radio New Zealand International, 17 octobre 2011
  64. (en) "Military rule warning", The National, 7 novembre 2011
  65. (en) "A December day disappears in Samoa and Tokelau", Stuff.co.nz, 21 décembre 2011
  66. (en) "A dateline in the sand on Stevenson’s treasured island", The Independent, 28 décembre 2011
  67. (en) "Our last Friday of 2011", Samoa Observer, 24 décembre 2011
  68. (en) "The Rev. Filoimea Telito passed away", Tuvalu News, 22 juillet 2011
  69. (en) "Samoa police rule out foul play in death of Tuvalu minister", Radio New Zealand International, 21 juillet 2011
  70. (en) "Tongatapu MP dies", Matangi Tonga, 25 juillet 2011
  71. (en) "State funeral for late Sir Moses", Solomon Star, 27 décembre 2011
  72. (en) "Former DMP dies", Solomon Star, 28 décembre 2011