1re armée de l'air (Union soviétique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
1re armée de l’air
Etoile rouge
Etoile rouge

Période 10 mai 1942 – 10 janvier 1949
Pays Drapeau de l’URSS Union soviétique
Allégeance armée de l'air
Rôle Guerre aérienne et appui au sol
Commandant historique Colonel-général Timofeï Khrioukine

La 1re armée de l’air de la Garde[réf. nécessaire] (russe : 1-я воздушная армия) est une grande unité des forces armées aériennes soviétiques rattachée au troisième front de Biélorussie (front de l'Est). Un de ses commandants fut le colonel-général Timofeï Krioukine. Elle a été constituée le puis renommée 26e armée de l'air le dans le district militaire de Biélorussie[1].

Elle a été réorganisée le , demeurant en activité jusqu'en 1998[2].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Officiers commandants[modifier | modifier le code]

  • Sergueï Kondiakov[3]

Unités rattachées[modifier | modifier le code]

En mars 1943, la 303e division aérienne de chasseurs est placée sous les ordres du général Georgi Zakharov, à Mozalsk[3]. Elle comprenait quatre régiments :

  • le 139e commandé par le colonel Petrovetz,
  • le 523e commandé par le colonel Piltchikov,
  • le 9e commandé par le colonel Lavrinenko,
  • le 18e « de la Garde »[4] commandé par le colonel Goloubov[5].


En mai 1945, la 1re armée de l'air comprenait : …

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Courriére (photogr. revue ICARE), Normandie Niemen : Un temps pour la guerre, Paris, Presses de la Cité,‎ 1979, 414 p. (ISBN 2-258-00590-6)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • François de Geoffre (photogr. collections privées des pilotes et Capitaine Eichenbaum), Normandie Niemen : Souvenirs d’un pilote, Paris, Editions André Bonne,‎ 1958, 19x14, 288 p.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. www.mod.mil.by Belarusian Ministry of Defence
  2. http://newskhab.ru/?p=7154
  3. a et b op. cit. Y. Courrière (1979) p. 148
  4. C'est une distinction honorifique pour conduite remarquable au feu.
  5. Le 18e accueillera l'escadron Normandie à Mozalsk, de « petits français héroïques » op. cit. Y. Courrière (1979) p. 148
  6. La guerre terminée, l'escadon quittera Elbing le 15 juin 1945 pour la France. Il y arrivera le 20 juin avec ses 39 avions Yak : op. cit. Yves Courrière (1979), p. 407

Liens externes[modifier | modifier le code]