1re armée aérienne (Union soviétique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
1re armée aérienne
Étoile rouge
Étoile rouge

Période 10 mai 1942 – 10 janvier 1949
Pays Drapeau de l'URSS Union soviétique
Allégeance armée de l'air soviétique
Rôle Guerre aérienne et appui au sol
Commandant historique Colonel-général Timofeï Khrioukine

La 1re armée aérienne de la Garde[réf. nécessaire] (russe : 1-я воздушная армия) est une grande unité de la Frontovaya Aviatsiya, (FA) ou aviation du front chargée d'appuyer les unités terrestres de l'Armée rouge, de l'force aérienne soviétique rattachée au troisième front de Biélorussie (front de l'Est). Un de ses commandants fut le colonel-général Timofeï Krioukine. Elle a été constituée le 10 mai 1942 puis renommée 26e armée aérienne le 10 janvier 1949 dans le district militaire de Biélorussie[1].

Elle a été réorganisée le 1er juillet 1957, demeurant en activité jusqu'en 1998[2].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Officiers commandants[modifier | modifier le code]

  • Sergueï Kondiakov[3]

Unités rattachées[modifier | modifier le code]

En mars 1943, la 303e division aérienne de chasseurs est placée sous les ordres du général Georgi Zakharov, à Mozalsk[3]. Elle comprenait quatre régiments :

  • le 139e commandé par le colonel Petrovetz,
  • le 523e commandé par le colonel Piltchikov,
  • le 9e commandé par le colonel Lavrinenko,
  • le 18e « de la Garde »[4] commandé par le colonel Goloubov[5].

En mai 1945, la 1re armée aérienne comprenait : …

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Courriére (photogr. revue ICARE), Normandie Niemen : Un temps pour la guerre, Paris, Presses de la Cité,‎ 1979, 414 p. (ISBN 2-258-00590-6)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • François de Geoffre (photogr. collections privées des pilotes et Capitaine Eichenbaum), Normandie Niemen : Souvenirs d’un pilote, Paris, Editions André Bonne,‎ 1958, 19x14, 288 p.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. www.mod.mil.by Belarusian Ministry of Defence
  2. http://newskhab.ru/?p=7154
  3. a et b op. cit. Y. Courrière (1979) p. 148
  4. C'est une distinction honorifique pour conduite remarquable au feu.
  5. Le 18e accueillera l'escadron Normandie à Mozalsk, de « petits français héroïques » op. cit. Y. Courrière (1979) p. 148
  6. La guerre terminée, l'escadon quittera Elbing le 15 juin 1945 pour la France. Il y arrivera le 20 juin avec ses 39 avions Yak : op. cit. Yves Courrière (1979), p. 407

Liens externes[modifier | modifier le code]