1re étape du Tour d'Italie 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Tour d'Italie 2014.
Tour d'Italie 2014
1re étape :
Belfast à Belfast
La rivière Lagan dans Belfast
La rivière Lagan dans Belfast
Classement de l'étape
Vainqueur Drapeau : Australie Orica-GreenEDGE 24 min 42 s
(52,713 km/h)
Deuxième Drapeau : Belgique Omega Pharma-Quick Step + s
(52,535 km/h)
Troisième Drapeau : États-Unis BMC Racing + s
(52,465 km/h)
Classements à l'issue de l’étape
Jersey pink.svg M. rose Drapeau : Canada Svein Tuft 24 min 42 s
(52,713 km/h)
Deuxième Drapeau : Australie Luke Durbridge m.t
(52,713 km/h)
Troisième Drapeau : Pays-Bas Pieter Weening m.t
(52,713 km/h)
Jersey red.svg M. rouge Non décerné
Jersey blue.svg M. bleu Non décerné
Jersey white.svg M. blanc Drapeau : Australie Luke Durbridge 24 min 42 s
(52,713 km/h)
Équipes Drapeau : Australie Orica-GreenEDGE 24 min 42 s
(52,713 km/h)
Équipes aux points Drapeau : Australie Orica-GreenEDGE 25 pts
Sprints volants Non décerné
Combativité Non décerné
Azzurri d'Italia Non décerné
Échappée Non décerné
Chronologie
1re étape 2e étape

La 1re étape du Tour d'Italie 2014 s'est déroulée le vendredi , à travers la ville de Belfast (Irlande du Nord) sur une distance de 21,7 km courue sous la forme d'un contre la montre par équipe. La 97e édition de la grande boucle italienne démarre un vendredi, et non un samedi comme à l'accoutumée, l'organisateur ayant obtenu l'autorisation de l'UCI pour offrir une journée de repos supplémentaire en raison du transfert entre l'Irlande et l'Italie après la 3e étape[1]. L'étape est remportée par l'équipe australienne Orica-GreenEDGE. Le Canadien Svein Tuft (Orica-GreenEDGE) s'empare du premier maillot rose de la course.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le parcours du contre-la-montre inaugural ne présente aucune difficulté particulière. Deux points chronométriques intermédiaires situés à 13,8 puis à 6,4 km de l'arrivée. Celle-ci a lieu après 21,7 km de course[2],[3].

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

C'est la formation australienne Orica-GreenEDGE, favorite de l'étape[4], qui a remporté l'étape respectivement cinq et sept secondes devant les équipes belge Omega Pharma-Quick Step et Américaine BMC Racing[5],[6],[7],[8],[9].

Au niveau du classement général, le Canadien Svein Tuft (Orica-GreenEDGE), premier de son équipe à avoir franchi la ligne d'arrivée, s'empare du maillot rose[10],[11],[12] le jour de son anniversaire[13] devant ses coéquipiers l'Australien Luke Durbridge, premier leader du classement du meilleur jeune, et le Néerlandais Pieter Weening.

À noter aussi que l'étape, courue en partie sous la pluie et sur une chaussée mouillée, a vu une chute collective de quatre coureurs de l'équipe Garmin-Sharp qui a conduit son leader l'Irlandais Daniel Martin, l'un des outsiders de cette édition 2014 du Giro, à l’abandon à la suite d'une fracture de la clavicule[14],[15],[16] tandis que l'Espagnol Koldo Fernández a su rallier l'arrivée malgré la même fracture mais fini hors délais et ne repartira donc pas le lendemain[17],[18].

Parmi les favoris pour le classement général, le Colombien Rigoberto Urán (Omega Pharma-Quick Step) réalise la meilleure opération tout comme l'Australien Cadel Evans (BMC Racing) qui le talonne de deux secondes tandis que Nairo Quintana (Movistar) pointe à 50 secondes de son compatriote Urán alors que l'Espagnol Joaquim Rodríguez (Katusha) perd lui 1 minute et 28 secondes sur le coureur d'Omega Pharma-Quick Step[19],[20].

Du côté des outsiders, par rapport à Urán, le Polonais Rafał Majka et l'Irlandais Nicolas Roche (Tinkoff-Saxo) sont à 18 secondes, les Italiens Michele Scarponi (Astana), Ivan Basso (Cannondale) et Domenico Pozzovivo (AG2R La Mondiale) respectivement à 33, 48 et 53 secondes et le Polonais Przemysław Niemiec (Lampre-Merida) à 1 minute et 15 secondes. Le vainqueur de 2012 le Canadien Ryder Hesjedal perd quant à lui 3 minutes et 21 secondes sur le Colombien à la suite de la chute collective de son équipe Garmin-Sharp[21].

Résultats[modifier | modifier le code]

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Temps
1 Orica-GreenEDGE Drapeau de l'Australie Australie en 24 min 42 s
2 Omega Pharma-Quick Step Drapeau de la Belgique Belgique + 5 s
3 BMC Racing Drapeau des États-Unis États-Unis 7 s
4 Tinkoff-Saxo Drapeau de la Russie Russie 23 s
5 Sky Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 35 s
6 Astana Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 38 s
7 Cannondale Drapeau de l'Italie Italie 53 s
8 Movistar Drapeau de l'Espagne Espagne 55 s
9 Giant-Shimano Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 56 s
10 AG2R La Mondiale Drapeau de la France France 58 s

Classements à l'issue de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Svein Tuft Jersey pink.svg Drapeau du Canada Canada Orica-GreenEDGE en 24 min 42 s
2 Luke Durbridge Jersey white.svg Drapeau de l'Australie Australie Orica-GreenEDGE + 0 s
3 Pieter Weening Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Orica-GreenEDGE 0 s
4 Cameron Meyer Drapeau de l'Australie Australie Orica-GreenEDGE 0 s
5 Michael Matthews Drapeau de l'Australie Australie Orica-GreenEDGE 0 s
6 Ivan Santaromita Drapeau de l'Italie Italie Orica-GreenEDGE 0 s
7 Pieter Serry Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step 5 s
8 Gianluca Brambilla Drapeau de l'Italie Italie Omega Pharma-Quick Step 5 s
9 Rigoberto Urán Drapeau de la Colombie Colombie Omega Pharma-Quick Step 5 s
10 Serge Pauwels Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step 5 s

Classement par points[modifier | modifier le code]

Non décerné.

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Non décerné.

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Luke Durbridge Jersey white.svg Drapeau de l'Australie Australie Orica-GreenEDGE en 24 min 42 s
2 Michael Matthews Drapeau de l'Australie Australie Orica-GreenEDGE + 0 s
3 Julien Vermote Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step 5 s

Classements par équipes[modifier | modifier le code]

Classement au temps[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Temps
1 Orica-GreenEDGE Drapeau de l'Australie Australie en 24 min 42 s
2 Omega Pharma-Quick Step Drapeau de la Belgique Belgique + 5 s
3 BMC Racing Drapeau des États-Unis États-Unis 7 s

Classement aux points[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Points
1 Orica-GreenEDGE Drapeau de l'Australie Australie 25
2 Omega Pharma-Quick Step Drapeau de la Belgique Belgique 20
3 BMC Racing Drapeau des États-Unis États-Unis 18

Abandons[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le parcours 2014 dévoilé », sur lefigaro.fr,‎
  2. « Giro : Le parcours de la 1e étape », sur velochrono.fr,‎
  3. « Giro d'Italie Etape 1 : Belfast - Belfast », sur ca-roule.tryptics.com
  4. « Etape 1 : Tout savoir sur le chrono par équipes », sur cyclismactu.fr,‎
  5. « Tour d'Italie — O'rage o'désespoir », sur velo101.com,‎
  6. « Orica gagne, Tuft en rose, Purito dans le rouge », sur velochrono.fr,‎
  7. « Orica-GreenEDGE ouvre le bal », sur 100pour100-velo.com,‎
  8. « Le chrono pour Orica-GreenEdge, Tuft en rose », sur lequipe.fr,‎
  9. « Orica-GreenEdge refait le coup », sur cyclisme-mag.com,‎
  10. « Orica-GreenEdge offre le maillot rose à Tuft », sur cyclismactu.fr,‎
  11. « Tuft en rose et déjà des coups de théâtre », sur chroniqueduvelo.fr,‎
  12. « Orica GreenEdge en trombe, Tuft en rose », sur eurosport.fr,‎
  13. « Svein Tuft "J'ai eu mon cadeau d'anniversaire" », sur 100pour100-velo.com,‎
  14. « Daniel Martin chute et abandonne le Giro », sur cyclismactu.fr,‎
  15. « Daniel Martin abandonne », sur 100pour100-velo.com,‎
  16. « Garmin Sharp: Martin abandonne après une chute », sur cyclisme-mag.com,‎
  17. « Fracture de la clavicule pour Dan Martin et Koldo Fernandez », sur lequipe.fr,‎
  18. « Martin et Fernandez se fracturent la clavicule », sur rtbf.be,‎
  19. « Orica gagne la 1re étape et offre le rose à Tuft », sur rtbf.be,‎
  20. « Giro: Orica GreenEdge ouvre le bal, Svein Tuft en rose », sur be-celt.com,‎
  21. « Ryder Hesjedal : "Un cauchemar" », sur 100pour100-velo.com,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]