1er régiment d'hélicoptères de combat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1er régiment d’hélicoptères de combat
Image illustrative de l’article 1er régiment d'hélicoptères de combat
Insigne régimentaire du 1e RHC

Création
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment d'hélicoptères de combat
Rôle Projection de détachement héliportés, capacité de feu élevée
Fait partie de 4e brigade d'aérocombat du COM ALAT
Garnison Phalsbourg
Quartier La Horie
Ancienne dénomination 1er puis 21e groupe aérien d'observation d'artillerie
Devise "Primus Primorum"
"Le premier parmi les premiers"
Inscriptions
sur l’emblème
Indochine 1946-1954
Koweït 1990-1991
Anniversaire Sainte Clotilde
Équipement - Missiles HOT sur Gazelle, canons de 20 mm sur Gazelle ou Puma. L'arrivée du Cougar Horizon a conféré durant les années de mise en service au régiment une capacité supplémentaire en matière de renseignement.
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Médaille militaire avec olive au couleur de la croix de guerre des TOE.
Décorations Croix de guerre des TOE
5 palmes
2 étoiles de vermeil
Croix de la Valeur militaire
deux palmes

Le 1er régiment d’hélicoptères de combat de l'ALAT est créé le . Il reprend les traditions du 1er puis 21e groupe aérien d'observation d'artillerie[1]le qui s'est particulièrement illustré en Indochine, méritant six citations, dont quatre à l'ordre de l'armée puis deux à l'ordre du corps d'armée et l'attribution de la fourragère aux couleurs du ruban de la médaille militaire. Cette filiation est rappelée par l'inscription "Indochine 1946-1954" portée sur l'étendard qui a été solennellement remis au régiment le . Cité à l'ordre de l'armée, le régiment reçoit la Croix de guerre des TOE avec palme le .

Le quartier La Horie à Phalsbourg où est stationné le régiment est en fait l'ancienne base aérienne de Phalsbourg-Bourscheid utilisée par l'United States Air Forces in Europe jusqu'en 1967. Cette base a été construite par des entreprises françaises pour les Américains en 1953.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  •  : 1er groupe aérien d'observation d'artillerie (1er GAOA) ;
  •  : 21e groupe aérien d'observation d'artillerie ;
  •  : dissolution ;
  •  : création à Nancy de l'escadrille de liaison du 1er corps d'armée (ELCA) ;
  •  : création à Phalsbourg du groupe d'aviation légère

du 1er corps d'armée (GALCA 1) à partir de l'escadrille de liaison du 1er corps d'armée de Nancy et du 3e groupe d'aviation légère de l'Armée de terre de Rennes[2] ;

  • 1er aout 1977 : le GALCA 1 devient le 1er régiment d'hélicoptères de combat (1er RHC).

Colonels/Chefs de Corps[modifier | modifier le code]

Chef de Corps Date
Colonel Baffeleuf Georges -
Lieutenant-colonel Martini André -
Lieutenant-colonel Pfister Alain - (+)
Chef de bataillon Durand François -
Lieutenant-colonel Archambeaud Hugues -
Lieutenant-colonel Morvan Marcel -
Lieutenant-colonel Davout d'Auerstaedt Armel -
Lieutenant-colonel Massou Michel -
Lieutenant-colonel Hotier Jean-Luc -
Lieutenant-colonel Le Neven Roch -
Lieutenant-colonel Foudriat Michel -
Lieutenant-colonel Tanguy Patrick -
Lieutenant-colonel Brastel Hugues -
Lieutenant-colonel Lefebvre Patrick -
Lieutenant-colonel Guichard Pascal -
Lieutenant-colonel Grintchenko Michel -
Lieutenant-colonel Auriault Hervé -
Colonel Bayle Alain -
Lieutenant-colonel de Laforcade Thibault -
Colonel Barbry Frédéric -
Colonel Beutter Frédéric -
Colonel de Fautereau Simon -
Lieutenant-colonel Fernando Hervé - 29 juillet 2020
Colonel Jérôme Statucki 29 juillet 2020

Historique des garnisons, combats et batailles du 1er RHC et des unités dont il reprend les traditions[modifier | modifier le code]

De 1945 à 1977[modifier | modifier le code]

1945 : Camp de Valdahon (jusqu'en )

Guerre d'Indochine[modifier | modifier le code]

 : arrivée en Indochine
 : transfert dans le Tonkin
1953 : Bataille de Dien Bien Phu

Depuis sa création[modifier | modifier le code]

Un hélicoptère Tigre du 1er RHC en 2017 lors de l'opération Barkhane au Mali.

La régiment occupe l'ancienne base aérienne de Phalsbourg-Bourscheid - renommée quartier La Horie - depuis le .

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

« Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes » [3]:

La réserve[modifier | modifier le code]

Le régiment détient également une Unité d'Intervention de Réserve, issue de la réserve opérationnelle : l'Escadrille de Défense et de Protection.

Les réservistes sont entre autres employés en Opération Sentinelle et pour divers services régimentaires. Prenant part aux exercices de différents échelons, elle est pleinement intégrée dans le fonctionnement du régiment.

En plus des périodes d'instruction, plusieurs formations se déroulent : telles que la Formation militaire initiale du réserviste, le certificat d'aptitude militaire élémentaire, le certificat d'aptitude technique élémentaire.

Devise[modifier | modifier le code]

  • PRIMUS PRIMORUM (Le premier parmi les premiers) le 1er RHC honore sa devise. Il est le régiment le plus décoré de l'ALAT.

Décorations[modifier | modifier le code]

Fourragère aux couleurs de la Médaille militaire


Le 21e groupe aérien d'observation d'artillerie s'est particulièrement illustré durant la guerre d'Indochine, ce qui lui a valu la Croix de guerre des TOE avec six citations, dont quatre palmes et deux étoiles de vermeil, et l'attribution de la fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille militaire (fourragère de couleur jaune et verte).

Cité à l'ordre de l'armée, le régiment reçoit une nouvelle fois la Croix de guerre des TOE avec palme le pour son engagement dans la guerre du Golfe.

Le , le régiment reçoit la Croix de la Valeur militaire avec palme pour son engagement dans l'opération "Harmattan" en Libye de mai à . .

Le , il reçoit une seconde palme sur sa Croix de la Valeur militaire pour son engagement en Côte d'Ivoire.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1° Groupe aérien d'observation d'artillerie - 1er GAOA - 21e GAOA. Mis sur pied au camp de Valdahon le 20 novembre 1945, embarque à Marseille le 1er décembre sur le "Boissevin". Arrivée à Saïgon le 18. Devant faire mouvement sur le Tonkin, un détachement est embarqué au Cap-Saint-Jacques, sur le porte-avions "Béarn" et arrive en baie d'Along le 7 mars 1946. Le 10, le détachement s'installe à Cat Bi, l'aérodrome d'Haiphong, et perçoit son premier Morane 500. Au 1er mai la situation du 1er GAOA est la suivante
    • La 1re escadrille stationne à Tourane avec quatre Morane
    • La 2e escadrille à Seno avec quatre Morane
    • La 3e escadrille à Haiphong avec quatre Morane.Cette dernière s'installe à Hanoï. Les effets du décret du 3 mars 1952, créant officiellement l'ALOA.
  2. « Historique de la base de Phalsbourg 1969 - 2000 » (consulté le )
  3. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  4. "Edition Chronologique n° 45 du 29 octobre 2010".Le Ministère de la Défense instruction n°1515/DEF/EMA/OL/2 du 23 septembre 1983, modifiée, sur les filiations et l'héritage des traditions des unités; décision n°010318/DEF/CAB/SDBG/CPAG du 15 juillet 2008 portant création d'une commission des emblèmes. Art 1er. L'inscription "Koweït 1990-1991" est attribuée aux drapeaux et étendards des formations des armées énumérées ci-dessous. 2e R.E.I, 1er R.E.C, 6e R.E.G, 3e R.I.Ma, 1er R.P.I.Ma, 11e R.A.Ma, 4e Régiment de dragon, 1er Régiment de Spahis, 6e Régiment de Commandement et de Soutien, 1er R.H.C, 3e R.H.C, puis les formations de l'Armée de l'Air (5e, 7e, 11e de Chasse, 11e de Reconnaissance, 61e, 62e de Transport). Le présent arrêté sera publié au Bulletin officiel des armées, Hervé Morin.