1er bataillon de reconnaissance des Marines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1er bataillon de reconnaissance des Marines
Image illustrative de l’article 1er bataillon de reconnaissance des Marines

Création 1937
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Seal of the United States Marine Corps.svg United States Marine Corps
Type Infanterie
Rôle Reconnaissance militaire
Assaut amphibie
Fait partie de 1re division des Marines
Batailles Seconde Guerre mondiale

Guerre de Corée
Guerre du Viêt Nam
Guerre d'Afghanistan
Guerre d'Irak

Le 1er bataillon de reconnaissance des Marines ou simplement 1er bataillon de reconnaissance (1st Reconnaissance Battalion ou 1st Recon Bn) est un bataillon du Corps des Marines rattaché à la 1re division des Marines ainsi qu'au Marine Division Recon.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le 1er bataillon de reconnaissance des Marines, assignée à la 1re division des Marines, est l'un des quatre bataillons de reconnaissance des Marines de la Marine Division Recon[1]. Le bataillon est basé au Marine Corps Base Camp Pendleton[2].

Histoire de l'unité[modifier | modifier le code]

Des militaires du 1er bataillon de reconnaissance des Marines au combat pendant la guerre d'Afghanistan.

Le bataillon est créé en 1937[3],[4].

Le bataillon participe à la guerre du Viêt Nam ; en , il est envoyé par hélicoptère dans la vallée de Que Son[5],[6].

Après avoir été dissoute en 1992, l'unité est recrée en 2000[4].

En 2003, l'unité participe à l'invasion de l'Irak, dénommée opération Liberté irakienne (en anglais : Operation Iraqi Freedom)[7],[8].

Le bataillon est également engagée lors de la guerre d'Afghanistan[7],[9],[2].

En , l'unité effectue une mission d'entraînement à Hawaii[10].

Références culturelles[modifier | modifier le code]

La série Generartion Kill, éponyme du livre, basée sur les écrits du correspondant de guerre de guerre Evan Wright, suit le 1er bataillon de reconnaissance des Marines pendant l'opération Liberté irakienne[11].

Le jeu vidéo Battlefield 3 met en scène le 1er bataillon de reconnaissance[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Marine Division Recon / Battalion Recon », sur americanspecialops.com (consulté le 8 juillet 2018)
  2. a et b (en) Heidi E. Agostini, « 1st Recon Bn. returns from Afghanistan », sur dvidshub.net, (consulté le 8 juillet 2018)
  3. (en) « 1st Reconnaissance Battalion », sur temeculaca.gov (consulté le 8 juillet 2018)
  4. a et b (en) « 1st Reconnaissance Battalion », sur globalsecurity.org (consulté le 8 juillet 2018)
  5. (en) Tom Bartlett, « Vietnam: 30 Years Ago: The Alamo With Survivors », sur mca-marines.org, (consulté le 8 juillet 2018)
  6. (en) Jennifer Hlad, « Marines hold reunion for Vietnam-era recon predecessors », sur stripes.com, (consulté le 8 juillet 2018)
  7. a et b (en) « First Recon - Iraq Invasion », sur americanspecialops.com (consulté le 8 juillet 2017)
  8. (en) « 1st Recon Bn – Combat Jump in Iraq », sur sofrep.com, (consulté le 8 juillet 2018)
  9. (en) Dan Lamothe, « Reconnaissance Marines gain 'Black Diamond' nickname from Taliban », sur battlerattle.marinecorpstimes.com, (consulté le 8 juillet 2018)
  10. (en) Tony Simmons, « Rumble in the Jungle: 1st Recon Marines Train in Hawaii », sur pacom.mil, (consulté le 8 juillet 2018)
  11. (en) James Clark, « 10 Facts From ‘Generation Kill’ That Make Us Love The Series Even More », sur taskandpurpose.com, (consulté le 8 juillet 2018)
  12. « * Battlefield 3 * », sur gameblock.wikeo.fr, (consulté le 8 juillet 2018)