19e Kushok Bakula Rinpoché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kushok Bakula Rinpoché
Naissance
Matho au Ladakh (Drapeau de l'Inde Inde)
Décès (à 86 ans)
New Delhi (Drapeau de l'Inde Inde)
École/tradition Bouddhisme tibétain

Bakula Rinpoché

Le 19e Kushok Bakula Rinpoché ( au village de Matho au Ladakh à New Delhi) est un des lamas les plus connus du Ladakh, un homme d’État et un diplomate international de la République de l'Inde. Il est connu pour ses efforts pour redonner vie au bouddhisme en Mongolie et en Russie, les reliant à la communauté des Tibétains en exil en Inde.

Descendant de la famille royale du Ladakh, il devint moine à un jeune âge. Il a été reconnu par le 13e Dalaï Lama comme une réincarnation de Bakula Arhat, un des 16 Arhats (disciples directs de Gautama Bouddha).

Par la suite, il assuma des fonctions politiques dans le Parlement de l'Inde, et fut Ministre des Affaires de Castes et les Tribus Inscrites. Plus tard, il est devenu ambassadeur de l'Inde en Mongolie. Il y fonda notamment le Pethub Stangey Choskhor Ling Khiid en 1999.

En 1989, quand la communauté bouddhiste de Saint-Pétersbourg fut officiellement reconnue, un service, le premier depuis 50 ans, fut donné par Bakula Rinpoché dans le temple bouddhiste de Saint-Pétersbourg, un édifice construit dans les années 1910 dans le style des monastères bouddhiques tibétains qui avait été endommagé par l'Armée rouge.

En 1990, Bakula Rinpoché présida la Conférence asiatique bouddhiste pour la paix, une réunion internationale[1].

En 2005, l'aéroport de Leh a été renommé aéroport de Kushok Bakula Rinpoché (en).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thubten Ngodup Nechung, l'oracle du Dalaï-lama, avec Françoise Bottereau-Gardey et Laurent Deshayes, Presses de la Renaissance, Paris, avril 2009, (ISBN 978-2-7509-0487-6)