1976 en Saskatchewan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chronologie de la Saskatchewan

Chronologies
Années :
1973 1974 1975  1976  1977 1978 1979
Décennies :
1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne des événements d'actualité qui se sont produits durant l'année 1976 dans la province canadienne de la Saskatchewan.

Politique[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Le drapeau de la communauté francophone des Fransaskois de la Saskatchewan au Canada.

Naissances[modifier | modifier le code]

Jeremy Wotherspoon
  • 26 octobre : Jeremy Lee Wotherspoon, né à Humboldt, est un patineur de vitesse canadien concourant sur les distance du 500 mètres et 1000 mètres. Au cours de sa carrière, il a remporté une médaille d'argent aux jeux olympiques d'hiver de 1998 à Nagano (Japon) sur l'épreuve du 500 mètres derrière le Japonais Hiroyasu Shimizu. Il a par ailleurs remporté le titre de champion du monde du sprint en 1999, 2000, 2002 et 2003, le titre de champion du monde du 500 mètres en 2003, 2004 et 2008, celui du 1000 mètres en 2001. Enfin, Il a remporté à plusieurs reprises le classement général de la coupe du monde - à huit reprises le classement du 500 mètres en 1998, 1999, 2000, 2002, 2003, 2004, 2005 et 2008 ; et à cinq reprises le classement du 1000 mètres en 1998, 1999, 2000, 2001 et 2015. Il arrête sa carrière après les Jeux de Vancouver pour devenir entraîneur[2].

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Wade Belak, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 31 août 2011)
  2. « Wotherspoon dit stop », sur www.lequipe.fr (consulté le 14 mars 2010)