1911 en aéronautique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie de l'aéronautique

Évènements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • 18 janvier : Eugene Ely parvient à se poser sur l'USS Pennsylvania dans la Baie de San Francisco. Une plate-forme était aménagée à l'arrière du bateau de la marine américaine. Une heure après son appontage, il parvient à décoller et rejoint son aérodrome de départ (Selfridge Field)
  • 26 janvier : Roger Sommer établit le record du monde du vol avec passagers à travers la campagne et le record du poids enlevé sur biplan à moteur Gnome, emportant à bord cinq passagers.[1]

Février[modifier | modifier le code]

  • Février : le dirigeable anglais « Beta » est équipé d'une radio.
  • 1er et 2 février : le capitaine français Georges Bellenger décroche le record du monde de distance de ville à ville de Paris à Bordeaux et Pau avec un monoplan Blériot à moteur rotatif Gnome de 50 ch[2].

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

  • 12 avril  :
    • le Français Leblanc bat le record de vitesse pure en avion : 111,801 km/h sur un « Blériot ».;
    • le Français Pierre Prier, directeur de l'école de pilotage Blériot, relie, pour la première fois en avion, Londres (aérodrome de Hendon) et Paris (terrain d’aviation d’Issy-les-Moulineaux) sans escale en 3 heures et 56 minutes de vol, avec un monoplan Blériot à moteur Gnome de 50 chevaux[3],[4] .

Mai[modifier | modifier le code]

  • 11 mai  : le Français Édouard Nieuport bat le record de vitesse pure en avion : 119,760 km/h sur un « Nieuport ».
  • 21 au 26 mai  : course d'avion par étapes entre Paris et Madrid. À noter l'accident dès le départ avec l'avion du français Louis Émile Train (pilote qui avait battu plusieurs records d'altitude avec un passager) qui, en se posant en urgence sur la piste envahie par les officiels et la foule, tue le Ministre de la Guerre Maurice Berteaux et blesse grièvement le Président du Conseil Ernest Monis. Malgré l'accident, la course est maintenue. Jules Védrines sur un « Borel-Morane » arrive premier en 27 heures et 5 minutes de vol.
  • 25 mai  : l’aviateur militaire Ménard établit le record de vol sans escale avec passager (250 km) et le record de la plus longue distance (600 km) à l'occasion d'un tour de France en aéroplane[5].
  • 28 au 31 mai  : course d'avion par étapes entre Paris et Rome. Le Français André Beaumont s'impose en 28 heures et 5 minutes de vol devant Roland Garros.

Juin[modifier | modifier le code]

  • 12 juin : le Français Leblanc bat le record de vitesse pure en avion : 125 km/h sur un « Blériot ».
  • 16 juin : le Français Édouard Nieuport bat le record de vitesse pure en avion : 130,057 km/h sur un « Nieuport ».
  • 18 juin : départ du Circuit Européen. 41 équipages au départ pour seulement 9 à l'arrivée se mesurent sur un parcours de plus de 1 600 km reliant : Paris, Liège, Utrecht, Bruxelles, Roubaix, Calais, Londres, Calais et retour à Paris. Le Français André Beaumont remporte la course en 58 h, 34 min et 35 s de vol.
  • 21 juin : le Français Édouard Nieuport bat le record de vitesse pure en avion : 133,136 km/h sur un « Nieuport ».
  • 30 juin : premier vol du Curtiss A-1.

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 1er juillet  : le Français Édouard Nieuport remporte la « Coupe Gordon Bennett » sur un « Nieuport » en couvrant 150 km en 1 h 11 min, soit une moyenne horaire de 125,663 km/h.
  • 8 juillet  : le Français Loridan bat le record d'altitude en avion : 3 177 m sur un « H. Farman ».
  • 16 juillet  : le Belge J. Olieslagers bat le record de distance de vol en avion : 625 km, sur un « Blériot ».
L'hydravion de Glenn Curtiss, photographié en 1911.
  • 18 juillet  : Eugene Ely parvient à se poser, avec un Curtiss à hélice propulsive, à bord du croiseur USS Pennsylvania, mouillé dans la baie de San Francisco. Moins d'une heure plus tard, le pilote décolle pour gagner Selfridge Field, près de San Francisco.
  • 22 au 26 juillet : le Français André Beaumont sur Blériot XI remporte le « Tour d'Angleterre et d'Écosse » devant Jules Védrines sur Borel-Morane tous deux motorisés par un Gnome de 50 ch.

Août[modifier | modifier le code]

  • 2 août  : Harriet Quimby, première femme américaine brevetée pilote (Brevet N°37).
  • 9 août  : le Français Félix bat le record d'altitude en avion : 3 190 mètres, sur un « Blériot ».
  • 14 au 25 août : premier grand raid aux États-Unis. Atwoork relie New York et Saint Louis en onze jours, dont 28 heures et 9 minutes de vol.
  • 19 août : l'Américain Oscar A. Brindley établit le nouveau record du monde de hauteur : 3 574 m avec un aéroplane biplan Wright[6].
  • 20 août : l'Américain Beachey bat le record d'altitude en avion : 11 642 pieds, sur un « Curtiss ».
  • 27 août : première traversée de la Manche en avion pour une lettre, symboliquement écrite en espéranto. Le Français Marc Pourpe effectue ce premier vol « postal ».

Septembre[modifier | modifier le code]

  • Premier brevet de pilote pour une femme allemande : Melli Beese.
  • 1er septembre  : le Français Fourny bat les records de distance et de durée de vol en avion : 722,935 km pour 11 h, 1 min et 29 s de vol.
  • 4 septembre  : le Français Roland Garros bat le record d'altitude en avion : 3 910 m au-dessus de Saint-Malo sur un « Blériot ».
  • 8 septembre  : la Coupe Michelin 1911 est remportée par le Français Helen sur Nieuport : 1 252,8 km en 14 heures, 7 minutes et 50 secondes.
  • 16 septembre  : le Français Édouard Nieuport se tue à Verdun.
  • 18 septembre  : premier vol du premier bi-moteur au monde, le Short S.39 ou Triple Twin.
  • 22 septembre  : l’aviateur Michel Mahieu établit le nouveau record de hauteur avec passager, emmenant à 2 460 mètres d’altitude M. Fey avec son biplan Voisin. [7]
  • 24 septembre  : premier ballon dirigeable construit pour la Royal Navy, le Mayfly est détruit par une bourrasque de vent avant d'avoir effectué son premier vol.
  • En septembre et octobre : le premier[8] Concours d'Aviation militaire plus d'une vingtaine de concurrents s'affrontent en Champagne sur une épreuve d'atterrissage et une de vitesse.

Octobre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • 6 décembre : le dirigeable Adjudant-Réau établit un record de hauteur en volant à 2 150 mètres d’altitude.[10]
  • 10 décembre : après un périple de 84 jours (départ le 17 septembre), 49 atterrissages et nombre d'accidents, Calbraith Rodgers parvient à relier la côte est et la côte ouest des États-Unis en avion. Il ne remporte pas le prix mis en jeu par W.R. Hearst, offrant 50 000 dollars au premier aviateur reliant les deux côtes américaines en moins d'un mois.


Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]