18e régiment de chasseurs à cheval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
18e régiment de chasseurs à cheval
Image illustrative de l'article 18e régiment de chasseurs à cheval
Insigne du 18 RCC

Création 1793
Dissolution 1962
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment de chasseurs
Rôle Cavalerie légère
Inscriptions
sur l’emblème
Mataró, 1823
Les Deux Morins 1914
Flandres, 1914-1918
L'Aisne 1918
AFN 1952-1962
Anniversaire Saint-Georges
Guerres Première Guerre mondiale
Bataille de France
Guerre d'Algérie
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918 avec deux palmes
Croix de guerre 1939-1945 avec une palme

Le 18e régiment de chasseurs à cheval est une unité de cavalerie légère de l'armée française, créée en 1793, pendant la Révolution française.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1793 : 18e régiment de chasseurs à cheval
  • 1794 : Dissous
  • 1815 : Chasseurs de la Sarthe
  • 1831 : Dissous
  • 1873 : 18e régiment de chasseurs à cheval
  • 1940 : Dissous
  • 1er février 1945 : 18e régiment de chasseurs à cheval
  • 16 novembre 1945 : Dissous
  • 1956 : 18e régiment de chasseurs à cheval
  • 1962 : Dissous:Devient le 5e régiment de cuirassiers
  • 1976 : 18e régiment de chasseurs (Réserve)
  • 1992 : Dissous

Garnisons[modifier | modifier le code]

1er escadron Algérie - El Oudja
3e escadron Algérie - Kalaat el Trab et Foum Hella
4e escadron Algérie - Djellal et Tizint
Base arrière Algérie - Kenchela
  • 1958 - août 1959 : PC et 2e escadron Algérie - Babar
3e escadron Algérie - ferme Berton
1er escadron Algérie - Zoui
4e escadron Algérie - ferme Saraillet
  • août 1959 - mars 1962 : EM, ECS, 4e escadron Algérie - Tebessa
1er et 5e escadrons Algérie - Morsott
2e escadron Algérie - Boulhaf
3e escadron Algérie - Aïn Dalaa
  • 7 mars 1962 - 16 mars 1962 : Kaiserslautern (dissolution, devient 5e cuirassiers)

Colonels[modifier | modifier le code]

  • 1793 : Debonne Dabonval
  • 1815 : Beaumont
  • 1830 : Planzeaux
  • 1873 : Durdilly
  • 1876 : Roys
  • 1880 : Caffaro
  • 1887 : Lepescheux-Duhautbourg
  • 1890 : Moussaye
  • 1895 : Meneust
  • 1900 : Sillegue
  • 1902 : Landres
  • 1903 : Cherfils
  • 1905 : Mazel
  • 1905 : Marette de Lagarenne
  • 1910 : Laperrine
  • 1912 : Clermont-Tonnerre
  • 1915 : Chazelles
  • 1915 : Rivain
  • 1920 : Bouret
  • 1921 : Benoist
  • 1927 : Pichon-Vendeuil
  • 1927 : Compain
  • 1935 : Marteau
  • 1937 : Marion
  • 1939 : Delpit
  • 1940 : Colonel Schlesser
  • 1945 : Gadala
  • 2 mars - 11 juillet 1945 : De Chassey
  • 12 juillet - 16 novembre 1945 : lieutenant-colonel De Chezelles.
  • 1956 : Chevalier
  • 1957 : Weil
  • 1957 : Boispean
  • 1959 : Klein
  • 1962 : Bouchard

Chefs de corps régiment de réserve

  • 1976 : Desurmont
  • 1989 : Rogez
  •  ? : Servent

Historique des combats et batailles du 18e régiment de chasseurs à cheval[modifier | modifier le code]

Guerres de la Révolution et de l'Empire[modifier | modifier le code]

1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

Le 18e régiment de chasseur à cheval est resté en France et n'a participé ni à la campagne d'Italie ni à l'expédition du Mexique.

1870 à 1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

  • 1914-18: Grande Guerre

Durant la Première Guerre mondiale, le régiment obtient 2 citations à l'ordre de l'armée.

Journal de marche du régiment durant la Première Guerre mondiale

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Article connexe : Seconde Guerre mondiale.

Drôle de guerre[modifier | modifier le code]

En février 1940 le 18e régiment de chasseurs à cheval constitue la 3e brigade de cavalerie (3e BC) avec le 5e régiment de cuirassiers, la 3e BC faisant partie de la nouvelle 2e division légère de cavalerie. En cas d'intervention en Belgique, cette division doit participer à la manœuvre retardatrice en Ardenne en avant de la 2e armée dont elle dépend, en direction de la frontière belgo-luxembourgeoise au sud de Martelange[1]. Elle forme deux groupements ; la 3e BC fait partie du groupement ouest[1].

Bataille de France[modifier | modifier le code]

Libération[modifier | modifier le code]

Le 18e régiment de chasseurs à cheval est créé à compter du 1er février 1945. Les deux composantes principales du régiment sont alors le noyau initial du 18e RCC, issu du régiment "Z" F.F.I. et le 16e groupe de reconnaissance de division d'infanterie F.F.I. Le régiment participe à l'opération Vénérable qui se déroule du 14 au 18 avril 1945 et aboutit à la prise de Royan. Il participe également à l'opération Jupiter qui se déroule du 30 avril au 1er mai 1945 et aboutit à la libération de l'île d'Oléron[2].

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

  • 1956-62 : Algérie

Etendard[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis de son étendard, les inscriptions suivantes[3],[4]:

Décorations[modifier | modifier le code]

sa cravate est décorée :

Insigne[modifier | modifier le code]

Héraldique :

La croix de Lorraine évoque l'implantation du régiment (Saint-Avold et Forbach) au moment de la création de l'insigne (1935). Le cavalier d'échecs est un symbole de manœuvrabilité.

Devise[modifier | modifier le code]

  • ancienne : « Per aspera ad astra »
  • nouvelle: « Toujours le cul sur la selle »

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph André Rivain, 18e régiment de chasseurs, campagne contre l'Allemagne : historique sommaire, Abbeville, Imprimerie F. Paillart, , 67 p., disponible sur Gallica.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Yves Mary, Le corridor des Panzers : Par delà la Meuse 10 - 15 mai 1940, t. I, Bayeux, Heimdal, , 462 p. (ISBN 2-84048-270-3), p. 34 à 38.
  2. Source: Dominique Lormier, Le livre d'or de la Résistance dans le Sud-Ouest, Éditions Sud-Ouest, 2011, pages 378 et 379.
  3. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  4. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]