1866 aux États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éphémérides
Chronologie des États-Unis :
1863 1864 1865 1866  1867 1868 1869
Décennies aux États-Unis :
1830 1840 1850  1860  1870 1880 1890
Chronologie dans le monde :
1863 1864 1865  1866  1867 1868 1869
Décennies :
1830 1840 1850  1860  1870 1880 1890
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Chronologies géographiques :

Afrique, Amérique (Canada (, Nouveau-Brunswick et Québec) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)

Chronologies thématiques :

Architecture Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre

Image de l'actualité 1866

Chronologie des États-Unis


Article principal : Chronologie des États-Unis.
Article connexe : 1866.

Cette page concerne des événements d'actualité qui se sont produits durant l'année 1866 du calendrier grégorien aux États-Unis.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

  • 17 mars : les États-Unis dénoncent le traité de réciprocité avec le Canada[2].
  • 27 mars : reconstruction « présidentielle ». Andrew Johnson met son veto avec succès au projet de loi visant à renforcer le Bureau des Affranchis, organe fédéral chargé de la protection et de l’instruction des esclaves émancipés.
  • 2 avril : le Président des États-Unis Andrew Johnson proclame la fin des hostilités dans tous les États du Sud[3].
  • 9 avril : malgré le veto présidentiel d'Andrew Johnson, le Congrès vote le Civil Rights Act[4], cette loi accorde la nationalité et la garantie des droits civiques à tous les Américains nés aux États-Unis, (et donc des esclaves émancipés), elle autorise aussi le gouvernement fédéral à intervenir dans les États pour les faire respecter. Cependant cette loi n'accorde pas le droit de vote à tous les citoyens américains.
    • Le président des États-Unis Andrew Johnson appelle les anciens Confédérés à rejeter le XIVe amendement du 16 avril (octroi des droits civiques aux Noirs, interdiction de toute fonction politique aux sudistes). Le Tennessee sera le seul État du Sud à le ratifier (24 juillet).
    • Johnson se lance dans une polémique contre ses adversaires à l’occasion des partielles, s’aliénant la plupart des modérés. Le pays réagit en accordant la majorité aux radicaux.
  • 1er-3 mai : émeutes contre les Noirs à Memphis (Tennessee), 46 Noirs et deux sympathisants blancs sont assassinés, cinq femmes violées et des habitations, des écoles et des églises incendiées[6].
5 mai 1866 - 18 janvier 1867
  • 5 mai : la frontière orientale du Nevada passe du 38e méridien à l'ouest de Washington au 37e, par transfert de terres du Territoire de l'Utah[7].
  • 5 juin, Fort Laramie : ouverture de négociations entre les chefs Sioux (dont Red Cloud) et le gouvernement des États-Unis pour établir une piste de pionniers à travers leurs territoires de chasse. Elles échouent le 8 juin après l’arrivée des forces de Henry B. Carrington chargées de construire des forts pour sécuriser la piste. Début de la révolte des Sioux (guerre de Red Cloud)[8].
  • 20 août :
    • Johnson déclare la fin de la Guerre de Sécession[10] ; les combats ont en réalité cessé plus d’un an auparavant. Il met son véto à une loi attribuant aux anciens esclaves un terrain et une mule.
    • Ouverture du congrès de Baltimore : naissance du «National Labor Union (en) », première fédération nationale de syndicats, proche de la Première Internationale. Il ne survivra pas à la crise de 1873[11].
  • 23 août : le congrès du National Labor Union (en) réclame la journée de huit heures[12].
  • 10 novembre : élections législatives. Les Républicains contrôle 78 % des sièges de la chambre et 86 % des sièges du Sénat.
    • Les républicains radicaux, majoritaires au sein du parti, initie le programme "Reconstruction radical". Les gouvernements civils nommés dans les États du Sud par le président Johnson sont démis de leur poste par le nouveau Congrès. Les treize États "confédérés" sont placés sous contrôle directe de l'armée qui initie des programmes de reconstruction qui s'appuyaient sur des hausses d'impôts pour établir et étendre le réseau ferré et construire des écoles publiques. Le Civil Rights Act (garantissant le droit de vote des Noirs notamment) est appliqué sous contrôle de l'armée. Cette occupation militaire du Sud par le Nord créée des tensions parfois violentes (émeutes durement réprimés, corruption...) avec la population des anciens États confédérés. Le Congrès ordonne, pour garantir le succès du programme de Reconstruction, le déploiement de 20 000 soldats de l'armée des États-Unis pour occuper le Sud.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles généraux
Articles sur l'année 1866 aux États-Unis

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conrad Black, Flight of the Eagle : The Grand Strategies That Brought America from Colonial Dependence to World Leadership, Encounter Books,‎ (ISBN 9781594036736, présentation en ligne)
  2. Michael Hart, A Trading Nation : Canadian Trade Policy from Colonialism to Globalization, UBC Press,‎ (ISBN 9780774808958, présentation en ligne)
  3. Richard Zuczek, Encyclopedia of the Reconstruction Era, Greenwood Publishing Group,‎ (ISBN 9780313013997, présentation en ligne)
  4. (en) The Online Library of Liberty
  5. (en) Site officiel de l'ASPCA
  6. a et b Walter C. Rucker et James N. Upton, Encyclopedia of American Race Riots, vol. 1, Greenwood Publishing Group,‎ (ISBN 9780313333019, présentation en ligne)
  7. « The History of Nevada: The Adjustment of the Boundaries of Nevada », sur nevadaobserver.com (consulté le 4 août 2006)
  8. Susan Badger Doyle, Journeys to the Land of Gold : Emigrant Diaries from the Bozeman Trail, 1863-1866, vol. 1, Montana Historical Society,‎ (ISBN 9780917298486, présentation en ligne)
  9. L'économiste belge : journal des réformes économiques et administratives, vol. 12, Lacroix, Verboeckhoven,‎ (présentation en ligne)
  10. Joseph Bliss James, The Ratification of the Fourteenth Amendment, Mercer University Press,‎ (ISBN 9780865540989, présentation en ligne)
  11. Philip Sheldon Foner, History of the Labor Movement in the United States : From the Colonial Times to the Founding of the American Federation of Labor, vol. 1, International Publishers Co,‎ (ISBN 9780717803767, présentation en ligne)
  12. Alain Massot, L'école à temps partagé et le partage du travail, Presses Université Laval,‎ (ISBN 9782763775357, présentation en ligne)
  13. Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : F-O, vol. 2, Greenwood Publishing Group,‎ (ISBN 9780313335389, présentation en ligne)