1856 en Suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chronologie de la Suisse

Chronologies
Années :
1853 1854 1855  1856  1857 1858 1859
Décennies :
1820 1830 1840  1850  1860 1870 1880
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de la Suisse

1855 en Suisse - 1856 en Suisse - 1857 en Suisse

Gouvernement au 1er janvier 1856[modifier | modifier le code]

Évènements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Dimanche 9 mars

  • Décès à Müllheim (TG), à l’âge de 56 ans, du pasteur, écrivain et homme politique Thomas Bornhauser.


Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

Lundi 9 juin

  • Inauguration de la ligne ferroviaire Aarau-Olten-Emmenbrücke, qui allait faire d’Olten un nœud ferroviaire.

Juillet[modifier | modifier le code]

Mardi 1er juillet

Samedi 6 juillet

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Mercredi 3 septembre

  • Tentative d’insurrection royaliste dans le (canton de Neuchâtel). Les monarchistes s’emparent du château de Neuchâtel et emprisonnent quatre conseillers d'État.

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Jeudi 18 décembre

  • Premier éclairage public au gaz à Zurich.

Samedi 20 décembre

  • L’Assemblée fédérale lève deux divisions pour faire face à la menace prussienne sur Neuchâtel.

Dimanche 27 décembre

  • L’Assemblée fédérale désigne le général Henri Dufour pour prendre la tête des troupes chargées de défendre la frontière contre les menaces prussiennes envers Neuchâtel.