1823 en littérature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Années de la littérature :
1820 - 1821 - 1822 - 1823 - 1824 - 1825 - 1826
Décennies de la littérature :
1790 - 1800 - 1810 - 1820 - 1830 - 1840 - 1850

Événements[modifier | modifier le code]

  1. Groupe littéraire les Amants de la Sagesse à Moscou (Venevitinovn Kukhelbeker, Odoïevski, Kireïevski) : almanach Mnémosyne
  2. Ryleïev, Bestoujev : almanach l’Étoile Polaire.
  3. La Muse française, périodique romantique.

Essais[modifier | modifier le code]

  1. Ferenc Kölcsey (hongrois) : L’Hymne national.
  2. Félicité Robert de Lamennais (1817-1823) : Essai sur l’indifférence.
  3. Lamb : Essais d’Elia, publiés dans le London Magazine entre 1820 et 1825.
  4. Stendhal, : Racine et Shakespeare.

Romans[modifier | modifier le code]

  1. Honoré de Balzac sous pseudonyme : La Dernière Fée, Jean-Louis ou la fille trouvée, Clotilde de Lusignan ou le beau juif.
  2. Lord Byron : Don Juan et l’Âge de bronze.
  3. Fenimore Cooper (1823-1841) : Bas de cuir, roman en cinq récits (Le Dernier des Mohicans, La Prairie, Le Tueur de Daims, etc.)
  4. Victor Hugo : Han d’Islande.
  5. Alphonse de Lamartine : Nouvelles Méditations et la Mort de Socrate.
  6. Walter Scott : Quentin Durward.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • x

Principales naissances[modifier | modifier le code]

Principaux décès[modifier | modifier le code]

  • x

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]