1764 en littérature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1761 1762 1763  1764  1765 1766 1767
Décennies :
1730 1740 1750  1760  1770 1780 1790
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain
Années de la littérature :
1761 - 1762 - 1763 - 1764 - 1765 - 1766 - 1767
Décennies de la littérature :
1730 - 1740 - 1750 - 1760 - 1770 - 1780 - 1790

Événements[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Dei delitti e delle pene 1764.jpg
  • L'historien allemand Johann Joachim Winckelmann, préfet des Antiquités de Rome et bibliothécaire de la Vaticane, publie son Histoire de l'art de l'Antiquité. Ce livre date la redéfinition des critères du Beau en opposition absolue avec le Baroque, marquant la naissance du Néoclassique.
  • Traité des délits et des peines, de Cesare Beccaria, qui critique le système pénal en vigueur à Milan.
  • Contemplation de la nature, de Charles Bonnet.
  • Dictionnaire philosophique de Voltaire.

Romans[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1764 au théâtre.

Poésie[modifier | modifier le code]

Principales naissances[modifier | modifier le code]

Principaux décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]