15e étape du Tour de France 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2017.
15e étape du Tour de France 2017 Cycling (road) pictogram.svg
Tour de France 2017, groep gele trui (36124022936).jpg
Généralités
Course 15e étape, Tour de France 2017
Type Mediummountainstage.svg Étape de moyenne montagne
Date 16 juillet 2017
Distance 189,5 km
Lieu de départ Laissac-Sévérac l'Église
Lieu d'arrivée Le Puy-en-Velay
Pays FRA France
Partants 176
Arrivants 175
Vitesse moyenne 40,35 km/h
Résultats de l’étape
1er NED Bauke Mollema 4 h 41 min 47 s
(Trek-Segafredo)
2e ITA Diego Ulissi + 19 s
3e FRA Tony Gallopin + 19 s
Combatif NED Bauke Mollema
(Trek-Segafredo)
Classement général à l’issue de l’étape
Leader GBR Christopher Froome 60 h 40 min 21 s
(Sky)
2e ITA Fabio Aru + 18 s
3e FRA Romain Bardet + 23 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svgPoints GER Marcel Kittel
(Quick-Step Floors)
Jersey polkadot.svgMontagne FRA Warren Barguil
(Sunweb)
Jersey white.svgJeune GBR Simon Yates
(Orica-Scott)
14e étape 16e étape
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 15e étape du Tour de France 2017 se déroule le dimanche entre Laissac-Sévérac l'Église et Le Puy-en-Velay, sur une distance de 189,5 kilomètres.

Parcours[modifier | modifier le code]

Cette étape part de Laissac-Sévérac l'Église dans l'Aveyron, traverse le département de la Lozère et arrive au Puy-en-Velay en Haute-Loire après 189,5 kilomètres de course.

Elle comprend quatre difficultés comptant pour le classement de meilleur grimpeur. La première d'entre elles, la montée de Naves d'Aubrac, commence après vingt kilomètres de course, peu après Saint-Geniez-d'Olt-et-d'Aubrac. Classée en première catégorie, elle est longue de 8,9 km, pour une pente moyenne de 6,4% et amène la course sur le plateau de l'Aubrac, à plus de 1 000 mètres d'altitude.

Douze kilomètres après cette montée, les coureurs abordent la côte de Vieurals, classée en troisième catégorie (3,3 km à 5,9%). Le col d'Aubrac, au kilomètre 52, marque le passage en Lozère. Le sprint intermédiaire est placé à Saint-Alban-sur-Limagnole, à mi-course, au kilomètre 96.

Le parcours retrouve de l'altitude en passant par la Margeride, où il entre en Haute-Loire à l'Hospitalet du Sauvage. Il descend ensuite vers la vallée de l'Allier, longé de Saint-Arcons-d'Allier à Prades. C'est dans cette commune que se trouve le pied du col de Peyra Taillade, classé en première catégorie. L'ascension de 8,3 km, d'une pente moyenne de 7,4%, présente une portion baptisée « mur de Saint-Bérain », 1,1 km à 14%, dont un passage à 22%. Cette côte a été « découverte » par le journaliste Pierre Chany, qui l'a suggérée à Thierry Cazeneuve et Charly Mottet lorsque ce dernier « [cherchait] un itinéraire pour arriver au Puy-en-Velay lors du Critérium du Dauphiné 1997 »[1],[2].

La descente qui mène au Puy-en-Velay passe par la dernière difficulté de la journée, la côte de Saint-Vidal, classée en quatrième catégorie[3],[4], à treize kilomètres de la ligne d'arrivée.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Dès le départ, Robert Kiserlovski lance un échappée en emmenant avec lui Damiano Caruso, Serge Pauwels, Marcus Burghardt, Tony Martin, Marcel Sieberg, le maillot à pois Warren Barguil, Luis Ángel Maté, Dylan van Baarle et Tsgabu Grmay. Tim Wellens abandonne au début de l'étape. Dans la montée de Naves d'Aubrac, Barguil imprime un rythme très élevé pour conquérir les points du classement de la montagne, il décroche tout le monde sauf Pauwells et Caruso, et élimine définitivement de l'échappée Burghardt et Sieberg. Il passe en tête au sommet de la montée de Naves d'Aubrac (km 28,5) et aussi au sommet de la côte de Vieurals (km 43,5)[5].

Un groupe de contre-attaque formé en plusieurs temps dans la montée de Naves d'Aubrac finit par rejoindre le groupe de tête au km 60 et forme ainsi un grand groupe à l'avant de 28 coureurs comprenant Jan Bakelants, Bauke Mollema, Damiano Caruso, Alessandro De Marchi, Amaël Moinard, Nicolas Roche, Kristijan Đurasek, Diego Ulissi, Thibaut Pinot, Serge Pauwels, Tony Martin, Robert Kiserlovski, Maurits Lammertink, Tiesj Benoot, Thomas de Gendt, Tony Gallopin, Warren Barguil, Michael Matthews, Simon Geschke, Luis Ángel Maté, Daniel Navarro, Primoz Roglic, Lilian Calmejane, Romain Sicard, Dylan van Baarle, Tsgabu Grmay, Romain Hardy et Pierre-Luc Périchon. Au km 96, Michael Matthews remporte le sprint intermédiaire de Saint-Alban-sur-Limagnole et comble ainsi une partie de son retard sur Marcel Kittel, absent de l'échappée, dans le classement pour le maillot vert[5].

Dans le peloton, l'écart avec l'échappée est contrôlé par l'équipe Sky, il atteint min 15 s au maximum à 75 km de l'arrivée. À 66 km de l'arrivée, Tony Martin sort du groupe à l'avant et se lance dans une échappée en solitaire semblable à celle qui lui avait permis de remporter l'étape de Mulhouse en 2014 mais il est repris dans la difficile montée du col de Peyra Taillade à 3 km du sommet. Dans la descente précédant le col de Peyra Taillade, l'équipe AG2R La Mondiale accélère en tête du peloton pour provoquer des cassures. Dans la montée du col de Peyra Taillade, le maillot jaune Chris Froome rencontre un problème mécanique qui l'oblige à s'arrêter, il parvient cependant à revenir à la hauteur de ses rivaux sur la fin de l'ascension avec l'aide de ses équipiers, dans un groupe qui comprend les dix premiers du classement général, à l'exception de Nairo Quintana lâché dans cette montée[5].

Barguil passe en tête au col de Peyra Taillade situé à 31,5 km de l'arrivée, suivi de près par Pauwels et Gallopin. Puis Mollema, Caruso, Ulissi, Pinot, Benoot et Roglic font leur retour formant ainsi un groupe de neuf coureurs à l'avant. À 25 km de l'arrivée, Mollema lance une attaque. Il prend une avance de 40 secondes qui retombe à 20 secondes au sommet de la côte de Saint-Vidal à 13 km de l'arrivée mais les quatre poursuivants Barguil, Roglic, Ulissi et Gallopin ne collaborent pas suffisamment pour combler leur retard et Mollema remporte ainsi l'étape en solitaire avec une vingtaine de secondes d'avance. Dans le groupe des favoris, Dan Martin se détache dans le final et passe de la 6e à la 5e place du classement général[5].

Résultats[modifier | modifier le code]

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement de l'étape
Coureur Pays Équipe Temps
1er Bauke Mollema NED Pays-Bas Trek-Segafredo 4 h 41 min 47 s
2e Diego Ulissi ITA Italie UAE Emirates + 19 s
3e Tony Gallopin FRA France Lotto-Soudal + 19 s
4e Primož Roglič SLO Slovénie Lotto NL-Jumbo + 19 s
5e Warren Barguil maillot à pois rouges du leader du classement du meilleur grimpeur FRA France Sunweb + 23 s
6e Nicolas Roche IRL Irlande BMC Racing + 1 min 00 s
7e Lilian Calmejane FRA France Direct Énergie + 1 min 04 s
8e Jan Bakelants BEL Belgique AG2R La Mondiale + 1 min 04 s
9e Thibaut Pinot FRA France FDJ + 1 min 04 s
10e Serge Pauwels BEL Belgique Dimension Data + 1 min 04 s

Points attribués[modifier | modifier le code]

Sprint intermédiaire - Saint-Alban-sur-Limagnole (km 96)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Michael Matthews Drapeau de l'Australie Australie Sunweb 20
2e Thomas de Gendt Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 17
3e Jan Bakelants Drapeau de la Belgique Belgique AG2R La Mondiale 15
4e Simon Geschke Drapeau de l'Allemagne Allemagne Sunweb 13
5e Tony Gallopin Drapeau de la France France Lotto-Soudal 11
6e Alessandro De Marchi Drapeau de l'Italie Italie BMC Racing 10
7e Lilian Calmejane Drapeau de la France France Direct Énergie 9
8e Tiesj Benoot Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 8
9e Maurits Lammertink Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Katusha-Alpecin 7
10e Tony Martin Drapeau de l'Allemagne Allemagne Katusha-Alpecin 6
11e Nicolas Roche Drapeau de l'Irlande Irlande BMC Racing 5
12e Romain Sicard Drapeau de la France France Direct Énergie 4
13e Bauke Mollema Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Trek-Segafredo 3
14e Diego Ulissi Drapeau de l'Italie Italie UAE Emirates 2
15e Serge Pauwels Drapeau de la Belgique Belgique Dimension Data 1
Bonifications à l'arrivée
Coureur Pays Équipe Secondes
1 Bauke Mollema Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Trek-Segafredo 10 s
2 Diego Ulissi Drapeau de l'Italie Italie UAE Emirates s
3 Tony Gallopin Drapeau de la France France Lotto-Soudal s

Cols et côtes[modifier | modifier le code]

Montée de Naves d'Aubrac (km 28,5)
1re catégorie (8,9 km à 6,4%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Warren Barguil Leader du classement du meilleur grimpeur Drapeau de la France France Sunweb 10
2e Serge Pauwels Drapeau de la Belgique Belgique Dimension Data 8
3e Damiano Caruso Drapeau de l'Italie Italie BMC Racing 6
4e Dylan van Baarle Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Cannondale-Drapac 4
5e Tsgabu Grmay Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie Bahrain-Merida 2
6e Robert Kišerlovski Drapeau de la Croatie Croatie Katusha-Alpecin 1
Côte de Vieurals (km 43,5)
3e catégorie (3,3 km à 5,9%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Warren Barguil Leader du classement du meilleur grimpeur Drapeau de la France France Sunweb 2
2e Serge Pauwels Drapeau de la Belgique Belgique Dimension Data 1
Col de Peyra Taillade (km 158)
1re catégorie (8,3 km à 7,4%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Warren Barguil Leader du classement du meilleur grimpeur Drapeau de la France France Sunweb 10
2e Primož Roglič Drapeau de la Slovénie Slovénie Lotto-NL-Jumbo 8
3e Tony Gallopin Drapeau de la France France Lotto-Soudal 6
4e Serge Pauwels Drapeau de la Belgique Belgique Dimension-Data 4
5e Damiano Caruso Drapeau de l'Italie Italie BMC Racing 2
6e Thibaut Pinot Drapeau de la France France FDJ 1
Côte de Saint-Vidal (km 176,5)
4e catégorie (1,9 km à 6,8%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Bauke Mollema Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Trek-Segafredo 1

Classements à l'issue de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement général
Coureur Pays Équipe Temps
1er Christopher Froome maillot jaune de leader du classement général GBR Royaume-Uni Sky 60 h 40 min 21 s
2e Fabio Aru ITA Italie Astana + 18 s
3e Romain Bardet FRA France AG2R La Mondiale + 23 s
4e Rigoberto Urán COL Colombie Cannondale-Drapac + 29 s
5e Daniel Martin IRL Irlande Quick-Step Floors + 1 min 12 s
6e Mikel Landa ESP Espagne Sky + 1 min 17 s
7e Simon Yates maillot blanc de leader du classement du meilleur jeune GBR Royaume-Uni Orica-Scott + 2 min 02 s
8e Louis Meintjes RSA Afrique du Sud UAE Emirates + 5 min 09 s
9e Alberto Contador ESP Espagne Trek-Segafredo + 5 min 37 s
10e Damiano Caruso ITA Italie BMC Racing + 6 min 05 s


Classement par points[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement par points
Coureur Pays Équipe Points
1er Marcel Kittel maillot vert de leader du classement par points GER Allemagne Quick-Step Floors 373 pts
2e Michael Matthews AUS Australie Sunweb 294 pts
3e André Greipel GER Allemagne Lotto-Soudal 187 pts
4e Alexander Kristoff NOR Norvège Katusha-Alpecin 158 pts
5e Sonny Colbrelli ITA Italie Bahrain-Merida 128 pts
6e Edvald Boasson Hagen NOR Norvège Dimension Data 115 pts
7e Dylan Groenewegen NED Pays-Bas Lotto NL-Jumbo 94 pts
8e Daniel Martin IRL Irlande Quick-Step Floors 89 pts
9e Christopher Froome GBR Royaume-Uni Sky 86 pts
10e Fabio Aru ITA Italie Astana 78 pts


Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Simon Yates Leader du classement du meilleur jeune Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Orica-Scott en 64 h 42 min 23 s
2e Louis Meintjes Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud UAE Emirates + min 7 s
3e Pierre Latour Drapeau de la France France AG2R La Mondiale + 11 min 39 s
4e Emanuel Buchmann Drapeau de l'Allemagne Allemagne Bora-Hansgrohe + 17 min 35 s
5e Guillaume Martin Drapeau de la France France Wanty-Groupe Gobert + 25 min 26 s
6e Tiesj Benoot Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal + 28 min 8 s
7e Lilian Calmejane Drapeau de la France France Direct Énergie + 53 min 22 s
8e Michael Valgren Drapeau du Danemark Danemark Astana + h 37 min 18 s
9e Alberto Bettiol Drapeau de l'Italie Italie Cannondale-Drapac + h 42 min 20 s
10e Stefan Küng Drapeau de la Suisse Suisse BMC Racing + h 48 min 9 s

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Warren Barguil Leader du classement du meilleur grimpeur Drapeau de la France France Sunweb 116 points
2e Primož Roglič Drapeau de la Slovénie Slovénie Lotto NL-Jumbo 38 pts
3e Thomas De Gendt Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 36 pts
4e Mikel Landa Drapeau de l'Espagne Espagne Sky 33 pts
5e Alexis Vuillermoz Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 28 pts
6e Christopher Froome Jersey yellow.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 25 pts
7e Daniel Martin Drapeau de l'Irlande Irlande Quick-Step Floors 23 pts
8e Fabio Aru Drapeau de l'Italie Italie Astana 22 pts
9e Alberto Contador Drapeau de l'Espagne Espagne Trek-Segafredo 22 pts
10e Steve Cummings Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Dimension Data 20 pts

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement par équipes
Équipe Pays Temps
1re Sky GBR Royaume-Uni 194 h 10 min 44 s
2e AG2R La Mondiale FRA France + 9 min 52 s
3e Trek-Segafredo USA États-Unis + 1 h 01 min 18 s
4e BMC Racing USA États-Unis + 1 h 10 min 50 s
5e Movistar ESP Espagne + 1 h 11 min 40 s
6e Cannondale-Drapac USA États-Unis + 1 h 30 min 21 s
7e Astana KAZ Kazakhstan + 1 h 40 min 24 s
8e Orica-Scott AUS Australie + 1 h 40 min 50 s
9e Fortuneo-Oscaro FRA France + 1 h 46 min 54 s
10e Lotto-Soudal BEL Belgique + 2 h 01 min 17 s


Abandon[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Tour : Mais qui es-tu, col de Peyra Taillade ? », sur lamontagne.fr, (consulté le 16 juillet 2017)
  2. « Tour de France : dans l'enfer du mur de Saint-Bérain », sur leprogres.fr, (consulté le 16 juillet 2017)
  3. « Étape 15 - Laissac-Sévérac l'Église > Le Puy-en-Velay - Tour de France 2017 », sur letour.fr (consulté le 27 juin 2017)
  4. « Le guide des étapes », Vélo Magazine, no 552,‎ , p. 108-110
  5. a, b, c et d « Résumé de l'étape : Mollema, première », sur letour.fr, (consulté le 2 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :