150 000 000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
150 000 000
Auteur Vladimir Maïakovski
Pays Drapeau de la Russie Russie Drapeau de l'URSS Union soviétique
Genre poème
Version originale
Langue russe
Version française
Lieu de parution Moscou
Date de parution 1920-1921

150 000 000 est un poème de Vladimir Maïakovski, écrit entre 1919 et 1920. Il décrit par des métaphores la révolution d'Octobre 1917 en Russie, qui s'étendra au monde entier, portée par des millions d'hommes.

Histoire de l'édition[modifier | modifier le code]

Le poème est imaginé et commencé par Maïakovski durant la première moitié de l'année 1919 et terminé au mois de mars 1920. Le poème est parfois repris sous d'autres titres : Vouloir des millions, Byline sur Ivan, révolution épique [1]

Le 5 mars 1920, le poète lit des extraits de son poème 150 000 000 à l'ouverture du club de la société des poètes à Moscou. Il sera lu entièrement par lui le 4 décembre 1920 à la maison des arts de Petrograd et le 12 décembre au musée polytechnique à Moscou[1]

Les premiers extraits écrits de la main du poète le sont dans son cahier personnel en 1919. Le texte dactylographié avec les corrections de l'auteur en 1920 a été conservé. Les premières publications ont été réalisées la même année dans la revue Le mot artistique et publiées par le département littéraire du commissariat du peuple. Une édition spéciale sans le nom de l'auteur est sortie en 1921 chez l'éditeur Giz[1]

La publication a été faite sous forme de colonnes de mots mais, lors de la sortie d'une nouvelle édition, Maïakovski a modifié cette présentation en 1923[1]

Lenine et Anatoli Lounatcharski inspectant la garde en 1920

Critique[modifier | modifier le code]

«  Comment ne pas avoir honte de voter pour la publication de 5 000 exemplaires du poème de Maïakovski 150 000 000 ? C'est un non-sens, une sottise, une idiotie énorme et prétentieuse. Pour moi il ne faut en imprimer qu'une dizaine et pas plus de 1 500 pour les bibliothèques et les originaux. Du fouet! Anatoli Lounatcharski , c'est cela qu'il faut pour le futurisme.
Lénine[2].
 »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Владимир Маяковский, « Том 2. 150 000 000 », Полное собрание сочинений в 13 томах., ГИХЛ,‎
  2. (en) Юрий Карабчиевский, « Вступление » [archive du ], Воскресение Маяковского, V-mayakovsky.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ru) Œuvres complètes de Maïakovski /Маяковский В. В. Полное собрание сочинений: В 13 т. / АН СССР. Ин-т мировой лит. им. А. М. Горького. — М.: Гос. изд-во худож. лит., 1955—1961.
  • (ru)Œuvre complète de Maïakovski /Маяковский В. В. Полное собрание сочинений: В 13 т. / Т.2. [Стихотворения, поэма и пьесы 1917—1921 годов] / Подгот. текста и примеч. Н. В. Реформатской; Ред. Перцов, Виктор Осипович|В. Перцов. — — М.: Гос. изд-во худож. лит., 1956. — 520 с.

Lien externe[modifier | modifier le code]