1492 en santé et médecine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1489 1490 1491  1492  1493 1494 1495
Décennies :
1460 1470 1480  1490  1500 1510 1520
Siècles :
XIVe siècle  XVe siècle  XVIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Arts plastiques Musique classique Santé et médecine Terrorisme
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de la santé et de la médecine

Événements[modifier | modifier le code]

  • 15 mai : à Lisbonne, en Portugal, pose de la première pierre de l'Hospital Real de Todos os Santos (« hôpital royal de Tous-les-Saints »), dont la construction ne sera achevée qu'en 1504 et qui sera entièrement détruit dans le grand tremblement de terre de 1755[1].
  • « Aucun écrit historique fiable, contemporain de la mort d'Innocent VIII[2], ne permet d'authentifier » le fait rapporté par certaines chroniques selon lesquelles ce pape aurait cherché un ultime remède dans la transfusion du sang de trois jeunes hommes[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Léonicène (1428-1524) fait imprimer à Ferrare, chez De Rubeis et De Grassis, son De Plinii et aliorum in medicina erroribus, où sont relevées les erreurs médicales de Pline et d'autres auteurs latins anciens, et dont on a pu dire que « s'y manifeste la quintessence de la posture intellectuelle et critique de l'humanisme[4] ».
  • Santes de Ardoynis (es), médecin de Pesaro, fait imprimer à Venise un traité sur les poisons (De venenis[5]).
  • Première édition, à Venise, sous le titre de Liber totius medicinae, seu regalis expositio, de la traduction latine donnée vers 1127 par Étienne de Pise (en), du Kitab al-Maliki du médecin persan Ali Abbas ( [6]).

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • 1475-1492 : fl. Comprat Mossé, médecin juif, à Tarascon, puis à Arles, à Marseille et enfin à Aix[7].
  • 1492-1493 : fl. Denis Forget, « peut-être étudiant en médecine ou barbier », qui assiste à une dissection à la faculté de médecine de Paris[7].
  • 1492-1502 : fl. Bernard de Le Venquière, reçu docteur en médecine à Paris, doyen de la Faculté en 1498-1500[7].

Décès[modifier | modifier le code]

  • Hiver 1491-1492 : Barthélemy Metlinger (de) (né à une date inconnue), médecin allemand, reçu docteur à Bologne, praticien à Augsbourg, surtout connu pour son Kinderbüchlein (« Petit livre des enfants ») paru en 1473, premier traité de pédiatrie jamais publié en allemand[8].
  • Après 1492 : Thierry Gresmunt (né à une date inconnue), médecin, établi à Mayence en Allemagne[9].
  • Entre 1492 et 1494 : Paolo Bagellardo (it) (né entre 1410 et 1420), professeur de philosophie et de médecine à Padoue, auteur en 1472 du Libellus de egritudinibus infantium (« Petit traité sur les maladies infantiles »), premier ouvrage de pédiatrie jamais imprimé[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) « Hospital Real de Todos os Santos / Hospital de São José », Associação dos Amigos da Torre do Tombo, s. d. [lire en ligne (page consultée le 12 mai 2018)].
  2. Le 25 juillet 1492.
  3. Gérard Tobelem, Histoires du sang, Paris, Perrin, , 403 p. (ISBN 978-2-262-04388-9, lire en ligne).
  4. Andrea Carlino (dir.) et Alexandre Wenger (dir.), Littérature et médecine : Approches et perspectives (XVIe-XIXe siècle), Genève, Droz, coll. « Recherches et rencontres » (no 24), , 288 p. (ISBN 978-2-600-01146-4, lire en ligne), p. 21.
  5. Joseph Jacques Gardane, « La Bibliothèque de médecine de M. de Haller », Gazette de santé, no 45,‎ , p. 178 (lire en ligne).
  6. Collectif, Dictionnaire des sciences médicales : Biographie médicale, t. 1 : A-Bartram, Paris, Charles-Louis-Fleury Panckoucke, , 608 p. (lire en ligne), Ali-Abbas, p. 146.
  7. a b et c Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 1, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/1), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04664-0, lire en ligne), « Denis Forget », p. 115, «  Comprat Mossé», p. 106, « Bernard de Le Venquière », p. 77.
  8. Samuel S. Kottek, « Quelques remarques sur les prémices de la pédiatrie au XVIIIe siècle », Histoire des sciences médicales, vol. 31, nos 3-4,‎ , p. 359-368 (lire en ligne).
  9. Nicolas Éloy, Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne, t. 2 : H-Zyp, Liège, Jean François Bassompierre, , 472 p. (lire en ligne), « Meschede (Thierry Gresmunt de) », p. 181.
  10. (en) Luis García Ballester, « Medical Science and Medical Teaching at the University of Salamanca in the 15th Century », dans Mordechai Feingold (dir.) et Victor Navarro-Brotons (dir.), Universities and Science in the Early Modern Period, Dordrecht, Springer, coll. « Archimedes : New Studies in the History and Philosophy of Science and Technology », , 308 p. (ISBN 978-1-4020-3974-4, lire en ligne), p. 54.