13e étape du Tour de France 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2009.
Tour de France 2009
13e étape
Cycling (road) pictogram.svg
La rue des Marchands, dans le vieux Colmar
La rue des Marchands, dans le vieux Colmar

Vittel à Colmar
Résultats de l’étape
1er Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler h 56 min 26 s
(40,48 km/h)
2e Drapeau : Espagne Amets Txurruka + min 11 s
3e Drapeau : France Brice Feillu + min 13 s
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jaune Drapeau : Italie Rinaldo Nocentini 53 h 30 min 30 s
2e Drapeau : Espagne Alberto Contador + s
3e Drapeau : États-Unis Lance Armstrong + s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vert Drapeau : Norvège Thor Hushovd 205 pts
Jersey polkadot.svg M. à pois Drapeau : Italie Franco Pellizotti 98 pts
Jersey white.svg M. blanc Drapeau : Allemagne Tony Martin 53 h 31 min 30 s
Jersey yellow number.svg D. jaune Drapeau : Danemark Team Saxo Bank 143 h 47 min 41 s
Chronologie
12e étape 13e étape 14e étape

La 13e étape du Tour de France 2009 s'est déroulée le 17 juillet. Le parcours de 200 kilomètres reliait Vittel à Colmar. C'est l'une des deux étapes du Tour (avec la 10e) qui aurait dû se courir sans oreillettes. Mais face à la fronde menée par certains directeurs d'équipe lors de la première expérience de ce type trois jours plus tôt (et qui avait entraîné une protestation de la plupart des coureurs), l'Union cycliste internationale a décidé d'autoriser le port des oreillettes pour les coureurs la veille du départ[1]. La victoire est revenue en solitaire à l'Allemand Heinrich Haussler.

Parcours[modifier | modifier le code]

Avant les étapes alpestres, les Vosges et une journée de moyenne montagne à passer entre Vittel, connue pour son eau minérale, et Colmar, l'une des villes les moins arrosées de France avec une pluviosité annuelle de 530 mm.

Le peloton se dirigera à travers la Lorraine et l'Alsace, pour affronter les cols vosgiens. Le premier d'entre eux vient après le passage à Gérardmer, où l'on se souvient qu'en 2005, la huitième étape avait donné lieu à un rude combat pour la victoire entre Andreas Klöden et Pieter Weening ; à l'époque, le jeune Néerlandais était parvenu à créer la surprise en l'emportant de justesse, pour huit millimètres. Il s'agit du col de la Schlucht, l'un des plus fréquentés du massif des Vosges, culminant à 1 139 mètres, pour neuf kilomètres de montée à 6,7 %. L'enchaînement avec le col du Platzerwasel (1 182 mètres d'altitude), depuis Munster est immédiat ; si la montée est de même longueur, la déclivité moyenne est plus élevée : 7,6 %. Légèrement plus court, mais plus proche de l'arrivée, le col du Firstplan et ses 5,4 % devraient faire office de juge de paix. La fin de l'étape se déroulera en partie descendante jusqu'au terme de cette treizième journée, à Colmar, l'une des premières villes à avoir annoncé le passage de la quatre-vingt seizième édition de la « Grande Boucle ».

Récit[modifier | modifier le code]

Passage des trois échappés à Le Tholy sur la D 417 vers le km 79, dans l'ordre : Sylvain Chavanel, Heinrich Haussler et Rubén Pérez.
Le peloton sous la pluie.

Au kilomètre 3, trois hommes s'échappent. Ils sont rejoints par 4 autres coureurs. Puis quelques kilomètres plus loin, ils ne sont plus que trois, Rubén Pérez, Sylvain Chavanel et Heinrich Haussler. Ils ont jusqu'à 8 minutes d'avance sur le peloton à 100 km du but. Puis Rubén Pérez se fait lâcher par les deux hommes. Dans la descente du col du Platzerwasel, Haussler lâche Chavanel victime d'une crise d'hypoglycémie et dans le peloton, Brice Feillu et Amets Txurruka attaquent. Heinrich Haussler remporte sans problème sa première victoire sur le Tour après 197 kilomètres d'échappée sous la pluie et le froid. Il s'impose avec plus de 4 minutes sur Txurruka.

Un peloton d'une soixantaine d'unités, rendu peu combatif par la pluie et le froid, concède près de 7 minutes au vainqueur. Sa passivité fait deux heureux, Franco Pellizotti et Thor Hushovd, nouveaux leaders des classements de la montagne et par points.

Incident[modifier | modifier le code]

Dans la descente du col de Bannstein, des coups de feu ont été tirés. Óscar Freire et Julian Dean ont été touchés par des plombs respectivement à la jambe et à la main[2].

Sprints intermédiaires[modifier | modifier le code]

  • 1. Sprint intermédiaire de Xertigny (kilomètre 43,5)
Premier Drapeau : France Christophe Moreau 6 pts
Deuxième Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler 4 pts
Troisième Drapeau : France Sylvain Chavanel 2 pts
  • 2. Sprint intermédiaire de Gérardmer (kilomètre 88,5)
Premier Drapeau : Espagne Rubén Pérez Moreno 6 pts
Deuxième Drapeau : France Sylvain Chavanel 4 pts
Troisième Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler 2 pts
  • 3. Sprint intermédiaire de Luttenbach (kilomètre 124)
Premier Drapeau : France Sylvain Chavanel 6 pts
Deuxième Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler 4 pts
Troisième Drapeau : Espagne Rubén Pérez Moreno 2 pts

Cols et côtes[modifier | modifier le code]

  • 1. Côte de Xertigny, 3e catégorie (kilomètre 46)
Premier Drapeau : Espagne Juan Manuel Gárate 4 pts
Deuxième Drapeau : Espagne Rubén Pérez Moreno 3 pts
Troisième Drapeau : France Sylvain Chavanel 2 pts
Troisième Drapeau : France Christophe Moreau 1 pt
Premier Drapeau : Espagne Rubén Pérez Moreno 10 pts
Deuxième Drapeau : France Sylvain Chavanel 9 pts
Troisième Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler 8 pts
Quatrième Drapeau : Espagne Egoi Martínez 7 pts
Cinquième Drapeau : Italie Franco Pellizotti 6 pts
Sixième Drapeau : Espagne Gorka Verdugo 5 pts
Premier Drapeau : France Sylvain Chavanel 15 pts
Deuxième Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler 13 pts
Troisième Drapeau : Espagne Rubén Pérez Moreno 11 pts
Quatrième Drapeau : Italie Franco Pellizotti 9 pts
Cinquième Drapeau : Espagne Mikel Astarloza 8 pts
Sixième Drapeau : Espagne Alberto Contador 7 pts
Septième Drapeau : États-Unis Lance Armstrong 6 pts
Huitième Drapeau : Luxembourg Fränk Schleck 5 pts
Premier Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler 4 pts
Deuxième Drapeau : France Sylvain Chavanel 3 pts
Troisième Drapeau : Espagne Amets Txurruka 2 pt
Quatrième Drapeau : France Brice Feillu 1 pt
Premier Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler 20 pts
Deuxième Drapeau : Espagne Amets Txurruka 18 pts
Troisième Drapeau : France Sylvain Chavanel 16 pts
Quatrième Drapeau : France Brice Feillu 14 pts
Cinquième Drapeau : Italie Franco Pellizotti 12 pts
Sixième Drapeau : Italie Vincenzo Nibali 10 pts

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement de la 13e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Heinrich Haussler GER Cervélo TestTeam en h 56 min 26 s
2e Amets Txurruka ESP Euskaltel-Euskadi + min 11 s
3e Brice Feillu FRA Agritubel + min 13 s
4e Sylvain Chavanel FRA Quick Step + min 31 s
5e Peter Velits SVK Team Milram + min 43 s
6e Thor Hushovd NOR Cervélo TestTeam + min 43 s
7e Vladimir Efimkin RUS AG2R La Mondiale + min 43 s
8e Bradley Wiggins GBR Garmin-Slipstream + min 43 s
9e George Hincapie USA Team Columbia-HTC + min 43 s
10e Andy Schleck LUX Team Saxo Bank Jersey yellow number.svg + min 43 s

Classement général[modifier | modifier le code]

Classement général à la 13e journée
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Rinaldo Nocentini Jersey yellow.svg ITA AG2R La Mondiale en 53 h 30 min 30 s
2e Alberto Contador ESP Astana + s
3e Lance Armstrong USA Astana + s
4e Bradley Wiggins GBR Garmin-Slipstream + 46 s
5e Andreas Klöden GER Astana + 54 s
6e Tony Martin Jersey white.svg GER Team Columbia-HTC + min 0 s
7e Christian Vande Velde USA Garmin-Slipstream + min 24 s
8e Andy Schleck LUX Team Saxo Bank Jersey yellow number.svg + min 49 s
9e Vincenzo Nibali ITA Liquigas + min 54 s
10e Luis León Sánchez ESP Caisse d'Épargne + min 16 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Mark Cavendish perd son maillot vert dans cette 13e étape au profit de Thor Hushovd.
Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thor Hushovd Jersey green.svg NOR Cervélo TestTeam 205 points
2e Mark Cavendish GBR Team Columbia-HTC 200 pts
3e José Joaquín Rojas ESP Caisse d'Épargne 116 pts

Classement de la montagne[modifier | modifier le code]

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Franco Pellizotti Jersey polkadot.svg ITA Liquigas 98 points
2e Egoi Martínez ESP Euskaltel-Euskadi 95 pts
3e Brice Feillu FRA Agritubel 64 pts

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Tony Martin Jersey white.svg GER Team Columbia-HTC en 53 h 31 min 30 s
2e Andy Schleck LUX Team Saxo Bank + 49 s
3e Vincenzo Nibali ITA Liquigas + 54 s

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Classement par équipes
  Équipe Pays Temps
1re Team Saxo Bank Jersey yellow number.svg Drapeau du Danemark Danemark en 158 h 57 min 8 s
2e AG2R La Mondiale Drapeau de la France France + 34 s
3e Astana Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan + 37 s

Combativité[modifier | modifier le code]

Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler

Abandons[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes

En mars 2011, le Tribunal du Sport annule tous les résultats obtenus par Pellizotti sur ce Tour, en raison de données anormales constatées sur son passeport biologique[3].

Références
  1. « La 13e étape avec les oreillettes », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 22 janvier 2015)
  2. « Coups de feu sur Freire et Dean pendant l'étape », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ (consulté le 18 juillet 2009)
  3. Alexandre Philippon, « Pellizotti : « J’arrête tout » », sur velochrono.fr,‎ (consulté le 22 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :