13 m²

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
13 m²
Description de l'image 13 m².PNG.
Titre original 13m²
Réalisation Barthélémy Grossmann
Scénario Négar Djavadi
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 1h 24 / 84 minutes
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

13 m² est un film français de Barthélémy Grossmann sorti en 2007.

Synopsis[modifier | modifier le code]

"A beaucoup de gens, il ne manque que de l'argent pour être honnêtes". Carlo Dossi

Dans un quartier de Montreuil, José, un jeune homme hollandais gère de nombreuses affaires dans la banlieue et a une vie intime plutôt compliquée. Farouk et Réza sont ses amis les plus proches. Un jour, ils décident de braquer un fourgon pour payer leurs dettes à Lopez, mais une fois le braquage réussi, l'ambiance entre les trois amis commence à se dégrader. Entre dettes et conflits, finalement, les trois amis découvriront qu'ils sont dans une impasse, et devront, par la suite, se cacher dans une pièce de 13 m2, d'où le nom du film..

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film a été tourné à Bagnolet.
  • Une scène du film se passe dans une pièce de 13 m2, d'où le titre du film.
  • Barthélémy Grossmann a eu envie de tourner ce film grâce à un de ses amis, Frank.
  • Les armes de Farouk sont un AK-47 et un RPK.

Critiques[modifier | modifier le code]

« Il y a quelque chose de hustonien dans le scénario de Barthélémy Grossmann (...) 13 m² est un film moral et politique maquillé en thriller. La cinéphilie de l'auteur, ses trouvailles de mise en scène (cette ruelle filmée à l'accéléré, l'absence du casse à l'image, figuré par des sons) le désignent comme un artiste complet, à ne pas perdre de vue. »[2]
« Malgré un rythme fluctuant et un symbolisme appuyé, quelques chose de la tragédie persiste jusqu'à envoûter dans ce huis clos filmé avec trois bouts de ficelles mais qui a l'élégance d'éclater sur l'écran en 35 mm et en Scope. »[3]
« Sans échapper aux clichés du genre, le réalisateur parvient à installer son polar banlieusard dans un climat lourd et prenant. Tagué dans le réel, chaque acteur trouve son espace de jeu dans ces "13m²". Ils incarnent avec une authenticité brutale 3 pauvres types prêts à conquérir, les armes à la main, ces rêves de luxe que la société de consommation a mis sous leurs yeux. »[4]

Musique du film[modifier | modifier le code]

  1. Psykick Lyrikah : L'Homme errant
  2. Abstrackt Keal Agram : Bad Thriller
  3. WA Mozart : Requiem K 626-Agnus Dei

Musique de Sébastien Galiana[modifier | modifier le code]

  1. Finding Money
  2. Auto-stoppeur
  3. La Baston
  4. La Cabine
  5. Une affaire personnelle
  6. Banlieue 93
  7. Donne-moi ton gun
  8. Salam Aleikoum
  9. Ballade
  10. Drug Addict
  11. Détente
  12. Réflexion nocturne
  13. Le Butin
  14. Braquage
  15. Flash info
  16. Poursuite
  17. Encerclés
  18. The End

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]