13 m²

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
13 m²
Description de l'image 13 m².PNG.
Titre original 13m²
Réalisation Barthélemy Grossmann
Scénario Négar Djavadi
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 1h 24 / 84 minutes
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

13 m² est un film français de Barthélemy Grossmann sorti en 2007.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un quartier de Montreuil, José, un jeune homme hollandais gère de nombreuses affaires dans la banlieue et a une vie intime plutôt compliquée. Farouk et Réza sont ses amis les plus proches. Un jour, ils décident de braquer un fourgon pour payer leurs dettes à Lopez, mais une fois le braquage réussi, l'ambiance entre les trois amis commence à se dégrader. Entre dettes et conflits, finalement, les trois amis découvriront qu'ils sont dans une impasse, et devront, par la suite, se cacher dans une pièce de 13 m2.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Musiques non mentionnées dans le générique 

Par Sébastien Galiana :

  • Finding Money
  • Auto-stoppeur
  • La Baston
  • La Cabine
  • Une affaire personnelle
  • Banlieue 93
  • Donne-moi ton gun
  • Salam Aleikoum
  • Ballade
  • Drug Addict
  • Détente
  • Réflexion nocturne
  • Le Butin
  • Braquage
  • Flash info
  • Poursuite
  • Encerclés
  • The End

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

« Il y a quelque chose de hustonien dans le scénario de Barthélémy Grossmann (...) 13 m² est un film moral et politique maquillé en thriller. La cinéphilie de l'auteur, ses trouvailles de mise en scène (cette ruelle filmée à l'accéléré, l'absence du casse à l'image, figuré par des sons) le désignent comme un artiste complet, à ne pas perdre de vue. »[2]
« Malgré un rythme fluctuant et un symbolisme appuyé, quelques chose de la tragédie persiste jusqu'à envoûter dans ce huis clos filmé avec trois bouts de ficelles mais qui a l'élégance d'éclater sur l'écran en 35 mm et en Scope. »[3]
« Sans échapper aux clichés du genre, le réalisateur parvient à installer son polar banlieusard dans un climat lourd et prenant. Tagué dans le réel, chaque acteur trouve son espace de jeu dans ces "13m²". Ils incarnent avec une authenticité brutale 3 pauvres types prêts à conquérir, les armes à la main, ces rêves de luxe que la société de consommation a mis sous leurs yeux. »[4]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film a été tourné à Bagnolet.
  • Une scène du film se passe dans une pièce de 13 m2, d'où le titre du film.
  • Barthélemy Grossmann a eu envie de tourner ce film grâce à un de ses amis, Frank.
  • Les armes de Farouk sont un AK-47 et un RPK.
  • « A beaucoup de gens, il ne manque que de l'argent pour être honnêtes. » (Carlo Dossi)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]