1302 en santé et médecine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie de la santé et de la médecine

Événements[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Naissance[modifier | modifier le code]

  • 1302 ou 1303 : Jean Dupin (mort en 1372), moine de l'abbaye de Vaucelles près Cambrai, théologien, orateur, poète ; et médecin d'après La Croix du Maine, bien que les ouvrages qu'on lui attribue, parmi lesquels il faut compter le Livre de Mandevie[9], n'aient aucun rapport avec la médecine[10],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sven Stelling-Michaud, « Sur quelques médecins suisses romands (genevois, valaisans et vaudois) aux XIIIe et XIVe siècles », dans Mémoires et documents publiés par la Société d'histoire et d'archéologie de Genève, vol. XL : Mélanges offerts à M. Paul-Edmond Martin par ses amis et collègues, Genève, , 682 p. (lire en ligne), p. 182.
  2. (en) Pia Olave, « A Brief History of the Hospital, 14th Century », sur le site Akademiska Sjukhuset, 24 mai 2012 [lire en ligne (page consultée le 13 juin 2017)].
  3. (it) Leonico Goldioni [Giovanni Nicolò Doglioni (1548-1629)], Le Cose maravigliose et notabili della città di Venetia : Riformate, accommodate, et grandemente ampliate da Leonico Goldioni, Venise, Ghirardo Imberti, (1re éd. 1603), in-8° (notice BnF no FRBNF32035856).
  4. Sur cette maladie, voir (it) Luigi Carrer et Fortunato Federici, Dizionario della lingua italiana, vol. 7, Padoue, nella tipografia della Minerva, , 912 p. (lire en ligne), « Vermocane », p. 354.
  5. « (de) Philipp Gabriel Hensler (de), Geschichte der Lustseuche, die zu Ende des XV. Jahrhunderts in Europa ausbrach [« Histoire de la maladie syphilitique qui a paru en Europe vers la fin du quinzième siècle »], Altena, Eckhardt, [comte rendu de la 1re partie] », Journal de médecine, chirurgie, pharmacie, etc., no 61,‎ , p. 539 (lire en ligne).
  6. (en) Klaus Militzer, « The Role of Hospitals in the Teutonic Order », dans Helen Nicholson (dir.), The Military Orders, vol. 2 : Welfare and Warfare, Aldershot, Ashgate Publishing Ltd., (lire en ligne), p. 54.
  7. a, b, c, d, e, f et g Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 1, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/1), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04664-0, lire en ligne), « Guiot », p. 268, « Henriet », p. 291, « Jean » et « Jean », p. 346, « Bernard Martin », p. 77, « Guillaume de Saint-Domnin », p. 263, « Jean Bononiensis », p. 367.
  8. a et b Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 2, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/2), (1re éd. 1936), 784 p. (ISBN 978-2-600-04716-6, lire en ligne), « Robinet », p. 719, « Renaud », p. 693.
  9. Françoise Michaud-Fréjaville, « Un discours sur les mendiants : Jean Dupin et le Livre de Mandevie », dans Sophie Cassagnes-Brouquet, Amaury Chauou, Daniel Pichot, et al., Religion et mentalités au Moyen Âge : Mélanges en l'honneur d'Hervé Martin [en ligne], Presses universitaires de Rennes, (lire en ligne).
  10. Louis Moréri, Le Grand Dictionnaire historique, ou le Mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, t. 8, , 710 p. (lire en ligne), « Pin (Jean du) », p. 359.
  11. Jean-Antoine Rigoley de Juvigny, Les Bibliothèques françaises de La Croix du Maine et de Du Verdier, sieur de Vauprivas, t. 1, Paris, Saillant et Nyon et Michel Lambert, (1re éd. 1724), 710 p. (lire en ligne).