12e régiment d'infanterie coloniale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 12e régiment.

12e Régiment d'Infanterie coloniale
Création 1890
Dissolution 1903 devient bataillon d'infanterie coloniale de Nouvelle Calédonie
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de Terre
troupes de marine
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie troupe de souveraineté
Garnison Nouméa ( Nouvelle-Calédonie )
Couleurs rouge et bleu
Devise Tocci se gaousos
Touche si tu l'ose
Anniversaire Bazeilles

Le 12e régiment d'infanterie coloniale est une unité de l'armée française.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]


Colonels/chefs-de-corps[modifier | modifier le code]

Historique des garnisons, combats et batailles du 12e régiment d'infanterie coloniale[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Drapeau du régiment[modifier | modifier le code]

Il porte les inscriptions :

Décorations[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Devise du 12e régiment d'infanterie coloniale[modifier | modifier le code]

touche si tu l'ose

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]


Traditions[modifier | modifier le code]

La fête des troupes de marine
  • Elle est célébrée à l'occasion de l'anniversaire des combats de BAZEILLES . Ce village qui a été 4 fois repris et abandonné sur ordres, les 31 août et le 1er septembre 1870.
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale
  • Les Marsouins et les Bigors ont pour saint patron Dieu lui-même. Ce cri de guerre termine les cérémonies intimes qui font partie de la vie des régiments.

Personnalités ayant servi au 12e régiment d'infanterie coloniale[modifier | modifier le code]

Sources et Bibliographie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]