1258 en santé et médecine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une chronologie ou une date image illustrant la médecine image illustrant la santé
Cet article est une ébauche concernant une chronologie ou une date, la médecine et la santé.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Chronologie de la santé et de la médecine

Événements[modifier | modifier le code]

  • C'est le nuage de gaz soufrés d'une éruption volcanique d'origine encore incertaine qui, abaissant luminosité et température, aurait provoqué dans toute l'Europe, et plus particulièrement à Londres, la terrible famine dont témoigne le chroniqueur Matthieu Paris dans son Historia Anglorum[1].
  • Avec l'amende infligée à Enguerrand de Coucy pour sa cruauté, le roi Saint Louis fait reconstruire l'hôtel-Dieu de Pontoise, et il en donne la direction aux Augustiniennes qui la conserveront jusqu'à la Révolution[2],[3].

Publication[modifier | modifier le code]

Naissance[modifier | modifier le code]

  • Vers 1258 : Bernard de Gordon (mort avant 1330), médecin français, surtout connu comme auteur du Lilium medicine, traité de médecine pratique abondamment consulté jusque dans les premières décennies du XVIIe siècle[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Don Walker et Matthew Symonds, « London's Volcanic Winter », Current Archaeology, no 270 « Apocalypse 1258 »,‎ (lire en ligne).
  2. Olivier Guyotjeannin (dir.), Cartulaire de l’hôtel-Dieu de Pontoise, Paris, éditions en ligne de l'École des chartes (vol. 11), (lire en ligne).
  3. L'ancien hôtel-Dieu de Pontoise a été renommé Centre hospitalier René-Dubos en 1983.
  4. « L'Année 1258 », notice de la BnF (lire en ligne).
  5. (en) Luke E. Demaitre, Doctor Bernard de Gordon : Professor and Practioner, Toronto, Pontifical Institute of Mediaeval Studies, , xii-236 p., in-8°, voir compte rendu : (en) Charles H. Talbot, « Doctor Bernard de Gordon : Professor and Practitionner », Med. Hist., no 1,‎ , p. 101-103 (lire en ligne).