121e division d'infanterie (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 121e division d'infanterie.
121e Division d'Infanterie
Création 14 juin 1915
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'Infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1916 - Bataille de la Somme
1918 - Bataille de la Lys
1918 - 3e Bataille de Picardie
1918 - Bataille de la ligne Hindenburg
1918 - Bataille de la Serre
1918 - Poussée vers la Meuse

La 121e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Les chefs de la 121e division d'infanterie[modifier | modifier le code]

  • 14 juin 1915 - 16 juin 1916 : général Guillemin
  • 18 juin - 29 décembre 1916 : général Buat
  • 31 décembre 1916 - 12 février 1919 : général Targe

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Composition au cours de la guerre[modifier | modifier le code]

  • Infanterie :
36e Régiment d'Infanterie de juin 1917 à novembre 1918
352e Régiment d'Infanterie de juin 1915 à avril 1917 (dissolution)
404e Régiment d'Infanterie de juin 1915 à avril novembre 1918
417e Régiment d'Infanterie de juin 1915 à octobre 1917 (dissolution)
45e Bataillon de Chasseurs à Pied de juin 1915 à avril novembre 1918
48e Bataillon de Chasseurs à Pied de juin 1915 à avril novembre 1918
55e Bataillon de Chasseurs à Pied de juin 1915 à avril novembre 1918
  • cavalerie :
2 escadrons du 7e régiment de hussards de juin 1915 à janvier 1917
2 escadrons du 7e régiment de spahis de janvier 1917 à novembre 1918
  • artillerie :
2 groupes de 75 du 5e régiment d'artillerie de juin 1915 à juillet 1917
1 groupe de 75 du 30e régiment d'artillerie de juillet 1916 à juillet 1917
3 groupes de 75 du 205e régiment d'artillerie de juillet 1917 à novembre 1918
118e demie-batterie, puis batterie de 58 du 53e régiment d'artillerie de janvier 1916 à janvier 1918
101e batterie de 58 du 205e régiment d'artillerie de janvier à novembre 1918
12e groupe de 155C du 113e régiment d'artillerie de janvier à juillet 1918
6e groupe de 155C du 135e régiment d'artillerie de juillet à novembre 1918
  • génie :
compagnie 15/10r du 6e régiment du génie
1 bataillon du 69e Régiment d'Infanterie Territoriale d'août à novembre 1918

Historique[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

Constituée le 14 juin 1915 dans la région de Jaulzy.

  • 14 juin – 13 décembre : occupation d'un secteur vers Autrêches et Moulin-sous-Touvent, étendu à droite, le 17 septembre, jusqu'à Pernant.
  • 13 décembre 1915 - 12 janvier 1916 : retrait du front et repos vers Cœuvres-et-Valsery. À partir du 21 décembre, mouvement par étapes vers le camp de Crèvecœur : repos et instruction.

1916[modifier | modifier le code]

28 septembre : extension du front, à gauche, jusqu'au sud de Belloy-en-Santerre.
14 octobre : attaque française.

1917[modifier | modifier le code]

30 mars : extension du front, à gauche, jusque vers Essigny-le-Grand.
4 avril : prise d'Urvillers.
25 juin : extension du front, à droite, jusque vers Moy.
  • 29 juillet – 15 août : retrait du front, repos et instruction vers Ricquebourg.
  • 15 août – 25 septembre : transport par V.F. dans la région de Château-Thierry, puis transport par camions vers le front. À partir du 18 août, occupation d'un secteur vers la ferme de la Bovelle et à l'ouest de Cerny-en-Laonnois, étendu à droite, le 29 août, jusqu'à la ferme de la Creute.
  • 25 septembre – 18 octobre : retrait du front ; repos et instruction dans la région de Fismes.
  • 18 octobre – 17 novembre : mouvement vers le front, puis occupation d'un secteur entre la ferme de la Creute et l'ouest de Cerny-en-Laonnois : le 2 novembre, repli allemand ; progression jusqu'à l'Ailette.
  • 17 novembre – 5 décembre : retrait du front ; repos et instruction vers Arcis-le-Ponsart.
  • 5 décembre 1917 – 19 avril 1918 : occupation d'un secteur sur l'Ailette, entre la ferme Vauclerc et la ferme Brunin, étendu à droite, le 14 décembre, jusqu'à la lisière est de la forêt de Vauclerc, et, à gauche, le 24 mars, jusqu'à la ferme Malval.

1918[modifier | modifier le code]

Rattachements[modifier | modifier le code]

  • Affectation organique :
7e corps d'armée, de juin à juillet 1915
25e corps d'armée, d'août 1915 à novembre 1918
29 octobre 1916 – 22 mars 1917
5 – 14 juin 1918
14 – 27 septembre 1918
24 – 29 octobre 1917
22 mars – 15 août 1917
14 juin – 14 septembre 1918
27 octobre – 11 novembre 1918
30 juin – 4 mai 1918
14 juin 1915 – 12 avril 1916
9 mai – 5 août 1916
28 octobre 1917 – 30 avril 1918
12 avril – 9 mai 1916
5 août – 24 octobre 1916
15 août – 28 octobre 1917
27 septembre – 27 octobre 1918
4 mai – 5 juin 1918

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'après Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie, , 1092 p. (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]