12-Bar Original

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

12-Bar Original est un morceau instrumental des Beatles, et l'un des rares dont la composition est attribuée à l'ensemble du groupe. Conçu pendant le laps de temps alloué pour la production de l'album Rubber Soul, le morceau est enregistré le , mais rapidement écarté de la sélection des titres à paraître. Resté dans les archives des studios pendant trente ans, il n'est commercialisé sur la compilation Anthology 2 que le . Les Beatles ont accordé à cette composition pastiche extrêmement peu d'intérêt par la suite, et ont même exprimé un certain dédain à son égard.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte et enregistrement[modifier | modifier le code]

Les sessions d'enregistrement pour l'album Rubber Soul démarrent le 12 octobre 1965, alors que les Beatles n'ont pratiquement rien écrit encore pour remplir ce nouvel opus à paraître pour Noël[1]. Pendant les deux mois qui suivent, ils doivent donc se forcer à créer une trentaine de minutes de nouveau matériel. Si John Lennon et Paul McCartney (ainsi que George Harrison) réussissent à remporter le pari, ce n'est pas sans avoir aussi déterré d'anciennes compositions telles que Wait, une chanson exclue des sessions de Help!, auparavant enregistrée le 17 juin[2],[3]. Il est donc probable que 12-Bar Original, un blues instrumental composé par les quatre Beatles, ait été enregistré en cas de manque de chansons pour le disque[4]. Le journaliste Steve Turner suggère que cet instrumental, « l'un des morceaux les plus atypiques des Beatles », soit fortement inspiré de l'œuvre du groupe Booker T. and the M.G.'s, spécialement de leur composition Green Onions parue en 1962[5].

Le 4 novembre 1965, moins de trente jours séparent le groupe de la date butoir pour publier Rubber Soul. Le biographe Mark Lewisohn explique : « Seulement un peu plus de la moitié des chansons avaient été enregistrées. Plusieurs devaient encore être écrites[6]. » La séance d'enregistrement, ce soir-là, doit donc se terminer à h le lendemain matin. Les Beatles ressortent une vieille composition inachevée, auparavant jouée en studios aussi loin que le 5 mars 1963 : What Goes On[7]. Une fois le travail terminé sur cette chanson, le groupe se lance dans l'enregistrement de leur instrumental. Lewisohn remarque que celui-ci n'avait rien d'improvisé, puisque les deux prises enregistrées sont sensiblement identiques[6].

La première prise tombe à plat, mais la seconde prise est enregistrée en direct, d'un seul coup, pour une durée de 6:36[6]. John Lennon et George Harrison se partagent les parties de guitare solo, Paul McCartney est à la guitare basse, Ringo Starr à la batterie, et le producteur George Martin à l'harmonium, instrument peu commun dans la musique rock, pourtant utilisée assez souvent dès cette époque, par exemple sur We Can Work It Out et The Word[6],[8]. Le morceau est vite éliminé de la sélection pour Rubber Soul : mixé plus tard le 30 novembre, pour des copies personnelles remises aux Beatles, il reste cependant dans les archives jusqu'à son exhumation lors du projet Anthology en 1996[9].

Parution tardive[modifier | modifier le code]

De tous les Beatles, seulement John Lennon et Ringo Starr ont fait des commentaires à propos de la chanson. Durant certains interviews, Lennon se fit demander s'il y avait des enregistrements des Beatles non émis, ce à quoi il réplica que tout ce qu'il pouvait répondre était « some lousy 12 bar » (un 12 bar moche). Starr confia au journaliste Peter Palmiere qu'ils avaient écrit le morceau et qu'il avait un acétate de l'une des versions.

À cette date, une version raccourcie de la seconde prise du morceau est incluse à la compilation Anthology 2. Avant qu'elle soit modifiée, la prise 2 durait 6:36[10].

C'est une de quatre chansons publiées officiellement créditées Lennon/McCartney/Harrison/Starkey. Les autres étant "Flying" de l'album Magical Mystery Tour, "Dig It" de l'album Let It Be et "Christmas Time (Is Here Again)", la face B de "Free as a Bird".

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Interprètes[modifier | modifier le code]

Équipe de production[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mark Lewisohn 1988, p. 63
  2. Mark Lewisohn 1988, p. 60, 68
  3. Steve Turner 2006, p. 112
  4. (en) « 12-Bar Original », The Beatles Bible. Consulté le 15 octobre 2012.
  5. Steve Turner 2006, p. 260–261
  6. a, b, c et d Mark Lewisohn 1988, p. 67
  7. Steve Turner 2006, p. 108
  8. Mark Lewisohn 1988, p. 64, 68
  9. (en) Graham Calkin, « Anthology 2 », The Complete Beatles U.K. Discography, 2001. Consulté le 15 octobre 2012.
  10. Anthology 2, The Beatles, Anthology 2, 1994, 18, livret, Apple Records, 31796, Londres

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Lewisohn (préf. Ken Townsend), The Beatles : Recording Sessions, New York, Harmony Books, , 204 p. (ISBN 0-517-57066-1)
  • Steve Turner (trad. Jacques Collin), L'intégrale Beatles : les secrets de toutes leurs chansons, Hors Collection, (1re éd. 1994, 1999), 288 p. (ISBN 2-258-06585-2)