11β-Hydroxystéroïde déshydrogénase 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
11β-Hydroxystéroïde déshydrogénase 2
Caractéristiques générales
Symbole HSD11B2
Homo sapiens
Locus 16q22.1
Masse moléculaire 44 127 Da[1]
Nombre de résidus 405 acides aminés[1]
Entrez 3291
HUGO 5209
OMIM 614232
UniProt P80365
RefSeq (ARNm) NM_000196.3
RefSeq (protéine) NP_000187.3
Ensembl ENSG00000176387

GENATLASGeneTestsGoPubmedHCOPH-InvDBTreefamVega

Liens accessibles depuis GeneCards et HUGO.

Une 11β-hydroxystéroïde déshydrogénase, ou 11β-HSD, est une oxydoréductase qui catalyse la réaction :

11β-hydroxystéroïde + NADP+    11-oxostéroïde + NADPH + H+.

Cette enzyme utilise le NADPH comme cofacteur. Il en existe deux isoformes : la 11β-HSD1 et la 11β-HSD2.

La 11β-hydroxystéroïde déshydrogénase 2, ou 11β-HSD2, est principalement exprimée au niveau du tubule contourné distal du néphron et de l'épithélium du côlon. Son promoteur est modulé par le facteur nucléaire I et le récepteur des glucocorticoïdes[2]. Elle a pour fonction biologique d'oxyder le cortisol en cortisone, contrairement à la 11β-hydroxystéroïde déshydrogénase 1. Elle joue un rôle crucial dans l'action du récepteur des minéralocorticoïdes en convertissant le cortisol, qui est 100 à 1 000 fois en excès par rapport à l'aldostérone dans le plasma, en cortisone au niveau des cellules cibles des minéralocorticoïdes, permettant la régulation correcte du récepteur des minéralocorticoïdes par l'aldostérone au niveau du côlon et du rein pour la réabsorption de sodium.

Rôle physiologique des enzymes HSD11B1 et HSD11B2.

Un déficit de l'enzyme entraîne une hypertension artérielle avec une hypokaliémie et une alcalose réversible sous spironolactone et sous dexaméthasone[3]. Ce déficit peut aller jusqu'à un syndrome hypertensif avec excès apparent en minéralocorticoïdes[4]. Certains variants du gène sont également associés à une hypertension artérielle[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les valeurs de la masse et du nombre de résidus indiquées ici sont celles du précurseur protéique issu de la traduction du gène, avant modifications post-traductionnelles, et peuvent différer significativement des valeurs correspondantes pour la protéine fonctionnelle.
  2. Alikhani-Koupaei R, Fouladkou F, Fustier P, Cenni B, Sharma AM, Deter HC, Frey BM, Frey FJ, Identification of polymorphisms in the human 11beta-hydroxysteroid dehydrogenase type 2 gene promoter: functional characterization and relevance for salt sensitivity, FASEB J, 2007;21:3618–3628
  3. Ulick S, Tedde R, Mantero F, Pathogenesis of the type 2 variant of the syndrome of apparent mineralocorticoid excess, J Clin Endocrinol Metab, 1990;70:200–206
  4. New MI, Geller DS, Fallo F, Wilson RC, Monogenic low renin hypertension, Trends Endocrinol Metab, 2005;16:92–97
  5. Mariniello B, Ronconi V, Sardu C et al. Analysis of the 11beta-hydroxysteroid dehydrogenase type 2 gene (HSD11B2) in human essential hypertension, Am J Hypertens, 2005;18:1091–1098