104e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

104erégiment d’infanterie
image illustrative de l’article 104e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 104e Régiment d'Infanterie (1940)

Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'Infanterie
Rôle Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
Jemmapes 1792
Rivière de Gênes 1800
Passage du Splügen 1800
Mayence 1814
L'Ourcq 1914
Reims 1918
Arnes1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Fourragères aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.
Décorations Croix de guerre 1914-1918
deux palmes

Le 104e régiment d'infanterie de ligne (104e RI) est un régiment de l'armée de terre française. Le 104e a joué un rôle dans les batailles de Jemmapes, de la Rivière de Gênes, du Splügen (Austerlitz) et de Mayence, lors des campagnes napoléoniennes, et dans celles d'Ethe, de la Marne, de la Champagne, de Verdun, du Kemmel, de la montagne de Reims et de l'Arnes, lors de la Première Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

LES UNIFORMES ET LES DRAPEAUX DE L'ARMÉE DU ROI, Marseille 1899.
  • Création:
  • Réformé puis recréé en 1854 à partir du 29e régiment d'infanterie légère.


Colonels/Chef de brigade[modifier | modifier le code]

  • À partir du 6 août 1914, le 104e régiment est placé sous les ordres du colonel Drouot dont l'État-major est composée comme suit:
    • Rochefrette, Lieutenant-colonel.
    • Ruef, Capitaine adjoint au Chef de corps ff. de Major.
    • Soyeux, Lieutenant chargé des détails.
    • Gacon, Lieutenant Officier chargé de l'approvisionnement.
    • Denoux, Sous-Lieutenant Chef du Service téléphonique.
    • Gillet, Lieutenant Porte-Drapeau.
    • Trassagnac, Médecin-Major de 1re classe, Chef de service.
    • Vivet, Chef de Musique.
    • Poigny, Lieutenant Ct la 1re Section de Mitrailleuses.
    • Thoreau, Lieutenant Ct la 2e Section de Mitrailleuses.
    • Guedes, Lieutenant la 3e Section de Mitrilleuses.

Et l'Encadrement :

    • 1er Bataillon - État-Major
    • MM.Forcinal, Chef de Bataillon.
    • De Vanssay, Officier-adjoint au Chef de Bataillon.
    • Gueret, Médecin aide-major.
    • Rabourdin, Médecin auxiliaire.
    • Dubois, Sous-Officier adjoint au Chef de Bataillon.
      • 1re compagnie, capitaine Martin
      • 2e compagnie, capitaine Giansilj
      • 3e compagnie, capitaine Roffe
      • 4e compagnie, capitaine Laugier.
insigne de béret d'infanterie
    • 2e Bataillon, Cdt Henry
      • 5e compagnie, capitaine Charles, Émile Bertin
      • 6e compagnie, capitaine Privat
      • 7e compagnie, capitaine Wibratte
      • 8e compagnie, capitaine Debraux.
    • 3e Bataillon, cdt Levin
      • 9e compagnie, capitaine Tourte
      • 10e compagnie, capitaine Peltier
      • 11e compagnie, capitaine Bentzinger
      • 12e compagnie, capitaine Vinter.
  • 10 novembre 1914 - 02 septembre 1915 : Colonel Martin.
  • 1920-... : Lieutenant-Colonel Beringer.
  • 1939-1940 : Lieutenant-Colonel Psalmon.

Historique des garnisons, combats et batailles du 104e RI[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Guerres de la Révolution et de l'Empire[modifier | modifier le code]

1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

1870 à 1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

  • Casernement : Paris, Argentan ; 14e brigade d'infanterie ; 7e division d'infanterie ; 4e corps d'armée.

Le 104e régiment d'infanterie, au cours de la guerre 1914-1918, compte :

  • 84 officiers morts au Champ d'Honneur et 3 disparus.
  • 2 252 hommes de troupe morts au Champ d'Honneur et 411 disparus.

Historique du 104e régiment d'infanterie.

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

  • les combats de Perthes les Hurlus (Marne) (25 février - 17 mars 1915),
  • les travaux défensifs et offensifs de Champagne (18 mars - 31 août 1915),
  • 25 septembre-6 octobre : seconde bataille de Champagne
  • le fortin d'Aubérive sur Suippes (Marne) (25 septembre 1915)

1916[modifier | modifier le code]

  • de la Champagne à Verdun (29 septembre 1915 - 1er septembre 1916),
  • la Bataille de Verdun (1916) - les attaques à la grenade sous Thiaumont (septembre 1916),
  • la Bataille de Verdun (suite) - organisation du terrain conquis près du village de Douaumont et préparation de l'offensive du 15 décembre 1916 (30 octobre - 15 décembre 1916)

1917[modifier | modifier le code]

  • le secteur de Lorraine (24 décembre 1916 - 27 mai 1917),
  • la Bataille de Verdun (1917) - Préparation de l'offensive du 20 août 1917 : Louvemont et Vacherauville (26 juin - 22 août 1917),
  • sur les hauts de Meuse (27 août - 2 novembre 1917)

1918[modifier | modifier le code]

  • les Marquises (Marne) (27 novembre - 30 avril 1918),
  • le mont Kemmel (Flandres) (23 mai - 2 juillet 1918),
  • la montagne de Reims (8 juillet - 1er août 1918),
  • Wez (Marne) (25 août - 5 octobre 1918),
  • l'Arnes - autour de Mourmelon le Grand - (7 au 20 octobre 1918).

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Formé le 7 septembre 1939 sous le nom de 104e régiment d'infanterie, il est commandé par le lieutenant-colonel Psalmon. Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie; réserve A RI type NE ; il est mis sur pied par le CMI 43.

Le régiment fait partie de la 41e division d'infanterie qui renforce le sous-secteur de Marville (secteur fortifié de Montmédy) à la veille de l'offensive allemande.

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[2]:

Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918

104e régiment d'infanterie de ligne -drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 Croix de guerre 1914-1918 française.jpg avec deux citations à l'ordre de l'armée.

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Fait d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

  • Guerre 14/18, On relève dans l'historique du 104e régiment d'infanterie de 112 pages, paru en 1920, quelques citations individuelles de faits d'armes "à l'ordre du 104e régiment d'infanterie" qui font particulièrement honneur au régiment, à savoir pour exemples : - Wibratte, chef de bataillon au 104e RI "Officier supérieur remarquable à tous égards. S'est distingué dans les combats autour de Roye et à Champien, où il a été blessé. Revenu au front, a donné à son bataillon une impulsion qui en a fait une unité de guerre de premier ordre. A été tué le 26 février 1915 en conduisant personnellement l'attaque de son bataillon." ; celle de Charles, Emile Bertin, capitaine au 104e RI, etc.

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 104e RI[modifier | modifier le code]

Général Hoche - 1792

Charles Guéret -1914, médecin aide-major au 3ème bataillon du 104ème régiment d'infanterie.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).
  • [1] le 104e R.I

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les secrets de la grande guerre, Rémy Porte, La librairie Vuibert, 2012, page 79.
  2. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]